Hunter x Hunter Unlimited

La flamme et le loup

 :: Mappemonde :: Ruelles sombres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jakob Azarov
Messages : 41
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 22
Lun 20 Aoû - 16:47
La flamme et le loup
Cela faisait plusieurs heures que Jakob attendait. Il était nerveux. Il avait reçu un message de Rose lui disant de l’attendre dans cette ruelle de York-Shin, mais elle avait pas mal de retard. Il était adossé au mur d’une ruelle crasseuse de la ville. Si des gens l’observaient, ils étaient assez discrets pour pas qu’il ne les remarque ou alors ils avaient trop peur pour se montrer, ce qui revenait plus ou moins au même pour l’albinos. Il avait opté pour une tenue très simple et n’attirant pas l’attention : un jean noir, des baskets noires et une veste-sweat bleue marine. La seule chose qui n’était pas discrète dans son accoutrement était ses cheveux blancs comme neige et ses yeux rouges semblait prêts à transpercer quiconque rentrerait dans son champ de vision. Entre chien et loup, voilà bien un moment de la journée qu’il adorait, moment lourd de sens pour lui mais c’était aussi le seul moment où les rues se vidait des travailleurs et que les fêtards n’arrivaient pas encore.





Dans un soupir, il jeta un coup d’œil à son téléphone et au dernier message de Rose. Il passa doucement son pouce sur l’écran avant de le ranger dans sa poche et de repartir pour attendre. Il n’avait plus peur dans ces rues qu’il connaissait par cœur. Avant, quand la hyène trainait, il avait la constante impression d’être chassé comme un mouton dans un troupeau de loups. Il avait toujours cette sale impression qui lui collait à la peau mais il savait aussi que plus personne ne pouvait le vaincre dans cette ville… Pour l’instant.



Il se perdit alors dans ses pensées, faisant un petit récapitulatif de ces dernières semaines de recherche. Il n’avait plus eu aucunes nouvelles de Rose depuis l’épisode du jugement, et entre son alliance avec le Riddler et sa prise de pouvoir dans York-Shin, il n’avait pas trop eu le temps de s’occuper de ce problème. A son grand malheur. Le jeune homme appréciait sincèrement la jeune femme brûlée. Elle était considérée comme un monstre à cause de son physique mais c’était un véritable ange gardien. Il ne comprendrait jamais comment une personne a pu autant la mutiler volontairement. Cela le frustrait réellement de ne pas savoir qui avait fait cela. Si jamais il lui tombait dessus, il s’était juré de lui faire passer l’envie de s’approcher de nouveau d’une seule femme de toute sa vie. 



La première fois qu’il avait vu Rose, il n’avait pas hésité à prendre sa défense, mais en même temps, elle semblait avoir besoin d’être protégé. Elle était tellement douce, surtout avec lui.
A ce moment précis il était pris entre deux feux : d’un côté il détestait se savoir attacher à quelqu’un et d’un autre cela lui faisait un bien fou de pouvoir de nouveau se reposer un peu sur quelqu’un et être un peu détendu.



Il savait qu’il y avait aussi son frère et sa sœur qui étaient plus ou moins sorti de nulle part mais il ne voulait pas leurs imposer un combat qui n’était pas le leur. Vouloir l’aider pour remplir un pseudo devoir filiale était une chose, affronter et se mettre Lilith à dos en était une autre et il n’avait pas envie que des choses aussi néfastes tombent sur eux. S’ils ne voulaient vraiment rien attendre, il n’allait pas les arrêter mais cela ne sera pas faute de les avoir prévenu.



Le jeune albinos jeta un ultime coup d’œil à la rue principale dans l’espoir de voir arriver la personne qu’il attendait. Il allait partir quand une ombre s’approcha dans sa vision périphérique. D’un coup il se mit en position d’attaque, déployant un nen volontairement agressif. Si c’était un gars d’un des stupides gangs qui cherchaient à le renverser, il allait avoir une mauvaise surprise. 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 18
Date d'inscription : 04/06/2016
Lun 20 Aoû - 19:26
La flamme et le loup

Sa voix résonnait dans cette salle sombre. Un chant d’espoir, alors que ses yeux bandés ne pouvaient voir ce qui l’entourait et que les liens qui retenait ses poignets la brûlait. Assise, elle attendait, quelquefois on lui donnait à manger, mais elle avait beau leurs parler personne ne lui répondait. Ils semblaient la vouloir en vie pour une raison qu’elle ignorait. Son cœur c’était calmé depuis qu’on l’avait emmené et ne la faisait plus souffrir, sauf parfois quand elle ne les entendait pas arriver.


La jeune femme aurait aimé qu’on vienne la secourir, un rêve d’enfant qu’elle cherchait à effacer mais qui semblait rester encré dans son esprit comme son ultime radeau, la seule chose qui lui évitait de sombrer dans une nouvelle face de déprime. Sa voix s’étrangla dans un sanglot, quand elle entendit une voix et des pas venir à elle. Elle chercha à reprendre le dessus sur ses émotions, mais sa voix la trahissait.

« Je vous en pris laissé moi partir, je ne dirais rien. Je vous en prie »

Mais la voix s’arrêta, seuls les pas venait à elle. Malgré elle, un gémissement de douleur sortit d’entre ses lèvres quand la personne lui saisit le bras pour la relever brutalement. On la força à marcher, un flot de question s’entre choquait dans son esprit et les tours et détours qu’ils lui faisaient faire la perdait encore plus. Son cœur recommençait à perdre le contrôle, le souffle court, elle cherchait l’air, des larmes perlaient sur ses joues.

On finit par l’arrêter dans une salle, un sifflement sinistre retentit. Elle secoua la tête en hurlant, alors que l’un d’eux lui avait attraper les cheveux. Il semblait vouloir la rapprocher de quelques choses. La douleur était si forte qu’elle perdit connaissance.

Son esprit reprit conscience de se qui l’entourait lentement. La douleur était présente, mais beaucoup moins. Un peu comme un mauvais rêve. Elle sentait son corps légèrement bouger, elle devait être dans une voiture. Il faisait cependant noir et elle sentit le contacte du tissu lorsqu’elle clignait des yeux. Il y avait quelqu’un à côté d’elle, il l’emmenait où ? Avant que la panique regagne son esprit et ne mette encore son corps à rude épreuve. Elle entreprit de respirer profondément, cherchant à calmer ses nerfs. Tout allait bien, on la déplaçait, rien de plus ou bien mieux on lui redonnait sa liberté. Elle se remit droite sur son siège.

La voiture finit par s’arrêter, quelqu’un ouvrit une portière, puis on ouvrit la sienne. On l’attrapa par le bras, mais bien moins fort. On semblait l’emmener quelque part, mais personne ne lui parlait. D’ailleurs elle manqua à plusieurs reprises de tomber à cause des pavés qui était mal scellé, mais la main ferme la maintenait.  

Une sensation la déragea, comme un regard agressif dans sa direction, mais la personne qui la maintenait ne semblait pas perturber. Il y avait une personne quelque part qui avait déployer son nen et semblait vouloir en découdre. La voix dans son dos était mélodieuse, une voix de femme. Celle qui l’avait amenée ici avait les cheveux d’un rouge flamboyant et des yeux bleu vert.

« Ravis que tu aille eu mon message et comme promis voila ton dû. Tu as bien travaillé et on te remercie. Il pense que tu es un partenaire formidable et il s’excuse, mais il devait protéger ses arrières au cas où tu aurais voulu reculer. »

La voix relâcha son emprise sur le bras de la brune qui ne savait pas si elle devait fuir ou bien rester sur place.

« Cet épisode ne se reproduira pas »

La voix s’éloigna alors que la phrase n’était pas terminée et les bruits de pas confirmait que la personne partait.  Elle aurait aimé retirer se qu’elle avait sur les yeux voir enfin se qui se passait, mais ses mains toujours lier dans son dos l’empêchait de faire quoique se soit.
Elle avait les jambes en coton, Rose avait l’impression que la moindre annonce la ferait tomber, que le moindre mouvement de son corps ferait lâcher l’emprise sur ses membres inférieurs et qu’elle se retrouverait sur le sol.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Jakob Azarov
Messages : 41
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 22
Ven 19 Oct - 10:46
La flamme et le loup
Jakob commençait vraiment à s’impatienter. Il détestait qu’on le fasse attendre et surtout que, dans cette situation, il était particulièrement stressé. Il détestait quand on le faisait attendre et encore plus quand il savait que la personne était en danger.

Il entendit alors une voiture s’arrêter juste devant la ruelle. Sans attendre il se redressa, prêt à attaquer à tout moment. Il était sur les nerfs à cause de cette histoire et il avait l’impression d’être de retour dans ses jeunes années. Le nouveau roi de York-Shin entendait des bruits de pas venir vers lui : une personne qui marchait doucement, avec hésitation et une autre qui semblait particulièrement confiante.
Son regard rouge se planta dans la direction d’où venaient les bruits de pas. Il  aperçut tout d’abord une femme aux cheveux rouge, mais son regard se tourna bien vite sur l’autre personne : Rose. Quand la rouquine eut fini de parler, Jakob se contenta de s’approcher de Rose et de cracher aux pieds de la femme aux yeux verts :

-Je vais être plus clair encore : si cet épisode se reproduit, je te jure que toi et ta bande de stupides potes ne verront pas le jour se lever ! –un rictus mauvais naquit sur son visage- A vous de vouloir prendre ce risque mais tu sais que je ne menace pas à la légère ! – il se redressa de toute sa hauteur et toisa la femme- Maintenant sale petite trainée… hors de ma vue !


Jakob resta à observer la rousse jusqu’à ce qu’elle parte de son champs de vision. Une fois cela fait, il se pencha vers Rose et lui retira doucement ce qu’elle avait autour des yeux tout en la maintenant. Il chercha à croiser son regard en lui parlant d’une voix douce :

-C’est terminé, je suis là et ils ne te feront plus rien !

Le jeune homme lui retira les liens qui lui bloquaient les mains puis se mit de nouveau en face d’elle. Après une seconde d’hésitation, il serra Rose dans ses bras et lui chuchota à l’oreille :

-Ils le paieront, ils n’avaient pas à faire ça… je te jure qu’ils le paieront le prix fort…

Une rage sourde brûlait en lui. Il voulait les briser, ces gens avaient rompu un accord simple. Cette histoire ne devait l’impliquer que lui, pas Rose. Intérieurement, il se jura que les gens allaient bientôt le respecter, tous, qu’importe la ville, qu’importe la classe sociale, qu’importe la puissance… Ils allaient bientôt tous connaitre le Loup Blanc.
Quand ses yeux se posèrent de nouveau sur Rose, sa colère s’apaisa… un peu. Il lui sourit doucement :

-ça te dirait qu’on aille un peu se balader dans la ville ? Si des gens te voient avec moi, ils ne te chercheront jamais les problèmes. A moins que tu préfères faire autre chose, ça ne me dérange pas.

En vérité, il n’avait aucune idée de ce qu’une personne fraichement libéré d’un kidnapping avait envie de faire : il n’avait jamais été kidnappé et les gens qu’ils avaient kidnappés ne vivaient pas assez longtemps pour être libéré.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 18
Date d'inscription : 04/06/2016
Mar 4 Déc - 17:22
La flamme et le loup

Ne comprenant pas se qui se passait la jeune femme manqua de perdre pieds quand elle entendit la voix d’un homme qui était tellement familière maintenant. Jakob c’est lui qui était venu la chercher, il l’avait retrouvé. Cette voix manqua de la faire pleurer, tout était finit enfin Elle garda sa dignité autant qu’elle le pouvait. Les bruits de pas s’éloignait et quand ils furent presque inaudibles, elle sentit qu’on la maintenait et surtout qu’on lui retirait se foutu bandeau des yeux.


La lumière l’agressa un peu, elle devait se réhabituer, mais son regard croisa vite celui du jeune homme.  Les quelques mots suffirent à la faire sourire, un léger sourire, mais qui montrait toute son émotion.  Quand il lui retira les liens de ses poignets, elle se mordit la lèvre avant de lui chuchoter un merci à peine audible. Quand il la prit dans ses bras, elle finit par craquer. Toute cette peur, toute cette peine, tout se réconfort, elle devait évacuer tout cela et alors qu’elle le sera à son tour contre elle, des larmes coula le long de sa joue.

« Merci… merci pour tout Jakob »

Rose attendit un moment, elle devait reprendre un peu de contenance, elle ne voulait plus être comme avant et pourtant on venait de lui prouver que même en faisant partit des juges, elle était toujours aussi fragile.

Le visage et le sourire de Jakob la fit revenir à la réalité du moment. Ils étaient tout deux, dehors dans une ruelle.  La question qu’il lui posa la fit un peu sourire. Il était adorable de vouloir se balader avec elle dans cette ville, mais elle n’était pas une jolie fille qu’on aime avoir au bras.  Elle prit doucement la main du loup dans la sienne.

« Merci, j’aimerais bien me flâner avec toi, mais les gens vont être dégoutté de me voir, je n’ai pas de masque ou de capuche pour dissimuler mon visage. De plus tu as déjà tellement fait pas moi. »

Elle regarda le sol un long moment, elle pensait que les juges auraient tout fait pour la retrouver, qu’elle devait être importante à leurs yeux, finalement Rose doutait de cela. Elle serra un peu plus la main dans la sienne.

« Puis-je te demandé une chose Jakob ? s’il te plait, même s’ils m’ont kidnappé, s’il te plait, ne les attaquent pas… ils ne méritent pas d’occupé tes pensées. Ils seront juger en temps et en heure tu n’es pas obligé d’en être le bourreau. »

Le fils Azarov était tellement gentil avec elle, elle avait l’impression qu’il pouvait la voir véritablement. Ne pas voir son apparence de créature de cauchemars. Cette assurance qu’il avait, elle avait envie de l’avoir elle aussi.

« Tu m’a dit que tu n’étais pas digne de confiance, tu l’es pour moi, bien plus que tout ceux que j’ai rencontré. – Elle hésita un moment, cherchant au fond d’elle un peu de courage qu’elle finit par trouver dans le regard couleur rubis de l’albinos. - Allons-y, si cela ne te dérange pas… je veux bien flâner avec toi. »

Elle avait un peu peur du regard des gens, de ce qu’ils pouvaient penser d’elle. Rose cacha du mieux qu’elle pouvait la brûlure sur son visage avec ses longs cheveux noirs. Elle pensait que comme ça certain ne ferais pas plus attention. 

"Tu connais des endroits à voir, je ne sort plus vraiment depuis ... depuis mon accident."
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Jakob Azarov
Messages : 41
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 22
Mar 12 Fév - 11:30
La flamme et le loup
Il sentit la jeune femme trembler légèrement contre son torse. Les larmes qu’elle versait sur lui ravivèrent en lui une colère froide et sourde, le genre qu’il avait enterré il y a des années mais qui surgissait de nouveau plus forte que jamais. Etait-ce le retour de flamme pour l’avoir contenu aussi longtemps ? Il n’en savait rien et il s’en moquait royalement. La colère était son moteur principal, c’était le moteur de toute personne qui avait un objectif. Il n’avait pas le temps de se poser des questions de ce genre. La vengeance viendrait. Il fallait juste attendre le bon moment pour frapper avec autant de violence que la haine qui le consumait à l’heure actuelle.

Quand il l’entendit murmurer doucement un « merci » contre lui. Sa colère passa au second plan et il la déposa un baisé sur la tête de la jeune femme.
Quand elle le fixa de nouveau, il fût assez heureux d’avoir réussi à lui retirer un sourire. Son regard rouge se porta sur sa main quand elle lui prit. Ses sourcils se froncèrent quand elle lui donna la raison de son refus de se balader. Il allait rétorquer qu’elle était magnifique comme ça, que si les gens la regardaient mal il ne pourrait plus rien regardé du tout car il allait leurs foutre le visage dans le mur tellement mort que ce dernier serait recouvert des restes du visage d’ordure de la personne. Mais en voyant qu’elle allait continuer, il se ravisa.



Elle lui dit de sa douce voix qu’il ne fallait pas qu’il joue les bourreaux. Une partie de lui s’enflamma à l’écoute de ces propos : il voulait tuer ses chiens et exposer leurs cadavres déchiqueter aux yeux de tous. Mais une autre partie se força à se calmer, il était rare que Rose lui demande concrètement quelque chose et il se devait de l’écouter et de lui faire plaisir. Il fit alors en sorte de se calmer et termina pas acquiescer de la tête non sans lâcher un grognement pour marquer sa désapprobation.
La femme le regarda alors dans les yeux en lui rappelant une phrase qu’il avait dite il y a un moment, une phrase qu’il pensait toujours. Il lui adressa un sourire gêné, qui disparut bien vite au profit d’un sourire plus assurant. Puis ce dernier devint plus joyeux quand elle accepta de se promener avec lui.
Il attrapa doucement le bras de la brune afin d’être bras-dessus, bras-dessous et il quitta la ruelle. Il remarqua son petit manège pour cacher son visage. Il la laissa faire et lançait des regards mauvais à toutes les personnes qui fixaient un peu trop longtemps le visage de sa compagne.



Quand elle lui demanda s’il connaissait des endroits sympas, il lui adressa un sourire digne d’un enfant et il lui dit :


-Suis moi, je connais un endroit que tu vas adorer !

Le jeune albinos avança donc parmi les rues qu’il connaissait par cœur. Certaines personnes peu fréquentables sortaient des ruelles pour essayer de récupérer des choses sur les couples de passant mais en remarquant de qui il s’agissait, la majorité se ravisèrent, les autres se contentait de croiser le regard agressif de Jakob.
Ils avancèrent ainsi relativement tranquillement dans les rues de York-Shin, qui avait bien changé depuis le départ de Jakob. En mieux, évidemment. Néanmoins, peu de temps avant d’arriver à son but, l’albinos s’arrêta devant une grande vitrine où il pouvait voir son reflet et il souleva doucement une mèche de ses cheveux, puis il regarda Rose :


-Maintenant que je suis le dirigeant de cette ville, je vais devoir changer de style, t’en pense quoi ?

Suite à sa réponse, ils marchèrent pendant encore quelques mètres avant d’arriver devant un immense bar :

-C’est ici que j’allais quand j’étais plus jeune, il y a toujours des concerts et l’ambiance est dingue, même en pleine journée !

Sans vraiment s’en rendre compte, il piétinait doucement devant le bâtiment, comme un enfant pressé de se rendre dans un parc d’attraction.
Cela faisait des années qu’il n’était pas retourné dans ce bar et il se rendait souvent dans ce bar avec Eris, Béa’ et Shogun. Béa’ faisait toujours la gueule car elle n’aimait jamais les musiques, mais elle ne pouvait pas se séparer d’Eris. Shogun, lui, faisait le beau en chantant des paroles qui étaient, certes en rythme, mais qui n’était absolument pas les bonnes. Et Eris… Elle était tellement différente de celle qu’elle était actuellement, dans ce bar elle s’amusait comme une folle, c’était un des rares endroits où il était possible de la voir sourire et plaisanter avec ses « frères » et sa « sœur ».
Dans un soupir mélancolique il revint à la réalité et regarda Rose avec un grand sourire, puis il poussa la porte pour l’inviter à rentrer.



Les lieux n’avaient pas vraiment changé, et, malgré la présence d’un groupe sur scène, il n’y avait pas grand monde. Trois tables étaient prises, laissant la majorité du bar vide. Une des tables était occupée par un groupe de 3 hommes aux regards mauvais, une autre par un couple et la dernière par 6 ou 7 jeunes particulièrement bruyants.
L’albinos s’installa a une table précise, l’une des plus proches de la scène et il constata avec plaisir qu’il restait une chose qu’il n’aurait jamais pensé revoir : une gravure sur la table faite par Jakob lui-même. La gravure était simple : un E, un B, un S et un J entrelacés. Il avait le souvenir de s’être fait engueulé par le directeur mais, devant la menace d’Eris et du nom Azarov il avait préféré laissé tomber.



Il montra la gravure à Rose et lui expliqua rapidement ce que chaque lettre représentait. Il était comme un gosse ici, des tonnes de bons souvenirs remontaient à la surface et il espérait s’en faire d’autre avec la femme en face de lui. Il posa doucement sa main sur celle de Rose et lui dit avec un sourire tendre :

-Merci beaucoup d’avoir accepté de venir Rose. Je sais que c’est dur pour toi mais… Quand tu seras la reine de York-Shin avec moi, je suis sûr que toutes les personnes de la ville se brûleront le visage pour te ressembler ! –Il réalisa la maladresse de sa phrase et baissa un peu la tête- Excuse-moi, c’est sûrement pas très drôle pour toi…
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 18
Date d'inscription : 04/06/2016
Ven 1 Mar - 18:28
La flamme et le loup

Voir le sourire innocent de Jakob envahir son visage fit sourire la brune, il était vraiment charmant et si loin de se qu’il pensait de lui-même. La jeune femme ne se fit pas prier quand celui-ci lui proposa de venir avec lui, il avait l’air de savoir ou il souhaitait aller. Marchant tranquillement Rose avait du mal avec le regard des gens et bien que Jakob la protégeât du mieux qu’il pouvait elle avait toujours cette impression d’être un monstre pour les autres. Elle serra un peu plus le bras de l’albinos quand elle aperçut des personnes menaçantes, mais disparaissait presque aussi vite qu’il n’arrivait. La peur qu’ils avaient pour Lilith semblait être tomber sur les épaules du loup, ce qui n’était pas complètement du gout de la jeune femme qui aurais préférer que son ami, ne soit pas aussi connu par le mauvais côté de la ville.  L’arrêt du jeune homme surprit Rose qui regarda dans la même direction que lui. Elle regarda le reflet de son compagnon puis quand il lui souleva sa mèche … elle posa furtivement un regard sur elle puis le regarda lui. La question qu’il lui posa la fit légèrement sourire puis elle posa sa main sur son épaule, comme un papillon frêle.


« Si tu en as envie se qui importe c’est se que tu veux et que tu restes toi. Enfin…. Moi c’est se que 
j’en pense et se que j’aimerais bien…que tu garde toujours au fond de toi se qui fait de toi Jakob. »

Ce qu’elle avait dit lui semblait assez maladroit mais c’était ce qu’elle ressentait et se qu’elle voulait qu’il ne change pas. Quand il s’arrêta devant un bar, Rose regarda l’enseigne un moment avant d’écouter se que l’albinos avait à lui dire. Il piaffait d’impatience, c’est se qu’elle aimait chez lui, il était imposant, il forçait le respect mais il semblait si enfantin à d’autre moment.

« Eh bien entrons alors. »

Bien qu’elle sourît, Rose prit une bouffer d’air avant d’entré, remerciant au passage Jakob qui lui tenait la porte. Un regard dans la salle, lui suffit à baisser un peu la tête et de cacher à nouveau cette partie de visage qui lui faisait honte.  Suivant son héros, la brune se posa à la table indiquer par celui-ci. Il avait l’air heureux ici, elle observa la table ainsi que la marque qu’il avait laissée. Elle ria quand il lui raconta son anecdote. Ils devaient lui manquer son frère et ses sœurs, il en parlait avec tellement de nostalgie.

Lorsque la main de Jakob se posa sur la sienne, Rose le regarda dans les yeux, les premiers mots la fit sourire, elle allait répliquer quelques choses, mais la suite la bloqua, une première fois puis, elle baissa un peu la tête troubler par se qu’il venait de lui dire. Finalement ils étaient deux à être gêner. Rose caressa doucement la main de Jakob.

« Non ce n’est pas très drôle, mais… je sais que ton intention était bonne donc ce n’est pas grave. Sa me touche se que tu me dis… surtout que je ne prétendais pas à t’en »
 
Gardant la tête baisser, elle serra doucement la même du loup, puis releva son visage vers lui, tendant sa main libre vers son visage. La brune caressa le visage de Jakob du bout de ses doigts.

« Je n’aime pas être sous les projecteurs tu sais, mais …. Mais j’ai envie de rester avec toi, vraiment. Et … - elle se mordit faiblement la lèvre. – Je veux bien être ta reine… mais je ne veux pas que tu prennes de risque… Alors s’il te plait, ne te fait pas justice toi-même, tu veux bien ?  Et de mon côté je ferais tout se que je peux pour te protéger. »

Rose savait que ce qu’elle disait était assez ridicule, comment elle pouvait le protéger, il pouvait le faire lui-même sans aucun problème. Elle qui ne savait pas se battre et n’avait que ses pauvres petits contacts avec les juges. Son regard se perdit un moment dans celui de l’albinos, puis quand elle se rendit compte de sa fixation elle s’excusa rapidement avant de cacher un peu son visage et de regarder vers le sol. 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Jakob Azarov
Messages : 41
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 22
Dim 19 Mai - 21:12
La flamme et le loup
Quand Rose lui confirma que ce qu’il avait dit n’était pas très drôle, il baissa la tête et il devint légèrement rouge. Il s’en voulait, évidemment, Jakob n’avait jamais été bon pour parler avec les gens et c’était encore pire avec elle. Il avait l’impression que, soit il disait n’importe quoi, soit il était en colère. Toujours avec ses yeux rouges rivés sur la table, Jakob laissa Rose lui caresser la joue et il se redressa pour croiser son regard. Il l’écouta attentivement. Au début, il attendait qu’elle prononce ces derniers mots comme un accusé attendait la sentence du juge. Il était sûr qu’elle allait le rembarré concernant sa proposition de devenir sa reine. Son souffle se coupa légèrement quand elle se mordit la lèvre, c’était un des tics nerveux de Rose, le genre de chose qu’elle faisait quand elle était gênée… quand elle allait dire quelque de ne pas très agréable par exemple.

Pourtant, le jugement ne fut pas celui attendu et un immense sourire de bonheur pur naquit sur le visage du jeune homme quand elle accepta. Il la laissa terminé sa phrase et il attendit encore quelques secondes. Les yeux dans les yeux. Quand elle s’excusa de le fixer, il fit non de la tête avec toujours le même sourire.

-Tu peux pas savoir comme je suis heureux…

Puis il se leva d’un bloc, s’approcha de Rose, la fit se lever doucement de sa chaise et la prise dans ses bras. Jakob enfoui sa tête dans les cheveux de la jeune femme. Il était plié en deux et devait sûrement avoir l’air ridicule mais il s’en moquait. Il était juste heureux et cela faisait des années qu’il n’avait pas ressenti cela. Le jeune albinos sorti lâcha enfin son étreinte et il se recula légèrement en gardant ses mains sur les épaules de Rose.

-Je te promets d’essayer de faire attention –il sourit tendrement à Rose- et je sais que tu feras tout pour me protéger, c’est bien pour ça que je ne compte pas me mettre en danger. C’est pas vraiment mon fort, mais si c’est pour toi, je le ferai… Quel roi je serai si je mentais à ma reine ?


Il était tout fier de poser ces mots sur Rose et lui. Il avait l’impression qu’ils étaient tout puissants et inséparables. Cela lui apporta une paix absolue dans le cœur, comme-ci rien ne pouvait plus l’atteindre.
Pourtant, il entendit dans son dos des rires de plus en plus bruyant. Le genre de chose qu’il l’agaçait particulièrement. Son regard rouge passa de l’amoureux transit à celui du loup agressif et il se planta sur la table de jeunes qui les regardaient. En croisant les yeux de Jakob, certains s’arrêtèrent en faisant semblant de discuter d’autre chose mais quelques autres soutenait le regard et ne semblait pas se préoccuper de la colère froide qui bouillait dans les yeux de l’albinos.
Jakob tenta de se calmer, respirant doucement pour éviter de céder à la tempête qui commençait à faire rage dans son cœur. Il y était presque parvenu quand un geste d’un des types lui fit comprendre de quoi ils riaient. Ces petits connards ne se moquaient pas de sa relation avec Rose, il se moquait juste d’elle et de son visage.

Le jeune homme lança un regard plein de colère et d’indignation à Rose :


-Je m’excuse Rose, je reviens dans quelques minutes.

Il s’approcha alors de la table et se pointa de toute sa hauteur en face du type qui avait fait semblant d’avoir une moitié de visage brûlée avec sa main. Il était brun, aux cheveux rasé ras avec une barbe de quelques jours et les yeux verts. Avec un sourire en coin il s’adressa à Jakob :

-Alors le rat de laboratoire, on est pas cont…

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase que l’albinos lui décocha son poing en plein visage. Le type parti en arrière en même temps que sa chaise, mais avant qu’il ne touche le sol, le Azarov le rattrapa par le col et le souleva dans les airs. Du haut de son mètres 94, le brun ne touchait clairement plus le sol et il battait furieusement des pieds en espérant pouvoir faire mal à Jakob. Il lui donna alors un coup de genou dans le ventre pour qu’il arrête de bouger. Le type regarda ses amis en espérant du soutient mais aucun ne semblait vouloir prendre le risque d’agacer le jeune homme aux cheveux blancs. Le nouveau dirigeant de York-Shin attira alors le type vers lui :

-Je vais te donner un conseil face de gland : moque-toi encore une fois d’elle et je te jure que tu ne pourras plus jamais ouvrir ta sale gueule ! –Il lança un regard mauvais au groupe- Faites passer le message à tous vos potes !

Il reposa alors le type sur sa chaise et se dirigea vers Rose :

-Excuse-moi, on n’aurait pas dû venir ici. C’est de ma faute…

Il avait la tête baissée et il s’en voulait. Déjà qu’il venait de faire une promesse à Rose et qu’il venait de ne pas la tenir et en plus elle allait encore souffrir de cette moquerie et c’était de sa faute. Il n’aurait jamais dû proposer de venir ici. 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 18
Date d'inscription : 04/06/2016
Jeu 30 Mai - 16:10
La flamme et le loup

Bien qu’il fût très expressif par son visage, Rose s’avoua à elle-même que de l’entendre dire qu’il était heureux était bien plus intense que ses mimiques. Elle le regarda se lever d’un bloc et un vent de panique mêlée à de la gêne naquit et crée un nœud dans son estomac, bien vite chasser quand il la prit dans ses bras. Le sentir contre elle la fit frissonner un peu, entre ses bras elle se sentait invulnérable et un touchable, comme-ci ces bras formait une bulle, un autre monde ou ils pouvaient y vivre sans la haine que les autres pouvait offrir. Sentir sa respiration sur sa chevelure ou bien via son torse la fit fermer les yeux.

Il n’était pas dégoutté de son apparence, elle n’était pas une curiosité ou une raillerie, elle était-elle, juste Rose, comme-ci elle n’avait pas ses brûlures qu’elle n’était pas différente. Quand elle le sentit desserrer son étreinte, elle ouvrit les yeux, il la sortait d’un doux rêve. Posant son regard dans celui de l’albinos, elle écouta les mots qui se déversa de ses lèvres. Oui c’est vrai qu’elle le protégerait du mieux qu’elle le pourrait, elle n’avait pas une force physique ou bien un don particulier, mais elle connaissait des gens. Rose lui rendit son sourire caressant les poignets du jeune homme doucement.


« Merci, tu es une personne merveilleuse, mais il ne faut pas que le faire pour moi, il faut le faire pour toi. »

Elle aurait bien posé ses lèvres sur le front de Jakob, pour appuyer ses mots, pour lui montrer ses sentiments, mais elle n’osa pas, elle ne voulait pas qu’il soit dégoutté par le toucher que cela allait provoquer, ce qu’il allait ressentir quand ses lèvres de chair brûler allait toucher la blancheur de sa peau, la douceur de ses trais. Elle se contenta alors de poser sa main sur la joue de son roi, lui souriant de plus belle. Peut être était elle trop habituer au rire des personnes, mais elles ne les avaient pas remarqués avant que Jakob ne les regarde. Elle posa à son tour sur les personnes qui parlait, sa main posée sur le bras de l’albinos le serrait doucement, elle desserra sa main quand elle le vit se calmé, mais le geste du garçon, la tendis un peu, et quand le regard de Jakob tomba dans le siens, elle savait qu’il était trop tard pour le retenir. Quand elle s’excusa, elle espérait au fond d’elle que cela n’aille pas trop loin.

Elle le regarda s’éloigné et tacha de ne montrer aucun sentiment, s’imaginait parmi les Juges, lors d’un tribunal, muni de son masque. Quand elle vit Jakob donner un coup de poing, elle se mordit la lèvre puis osa s’approcher un peu, elle ne voulait pas que cela dégénère surtout par sa faute à elle, mais visiblement Jakob en avait déjà terminé avec le jeune homme et il se dirigeait déjà vers elle.
Le pauvre il s’en voulait autant qu’elle s’en voulait, visiblement. Elle lui releva la tête du mieux qu’elle put.

« Ce n’est pas de ta faute si les gens sont idiots au point de juger par le physique et puis un roi ne devrait pas baisser la tête. – prenant doucement la main du loup dans la sienne. -  Jakob, c’était une bonne idée, je passe peu de temps avec la population et ils ne sont pas habituer à la différence c’est pourquoi ils en rient et s’il faut supporter cette raillerie le temps que la ville te soit favorable, je saurais le supporte, car je sais que je ne suis pas seul. – elle entrelaça leurs doigts – Alors ne t’excuse pas d’être avec moi et puis il ne s’agit que d’un pitre, il ne mérite pas ton attention, sinon tous les souillons de la ville vont utiliser ce prétexte pour que tu pose ton regard sur eux, que tu leurs accorde audience. Mais oui si cela ne t’ennuie pas, j’aimerais bien prendre l'air et continuer à découvrir ce que j’ai pu rater en ne sortant pas de mon cocon, de mon petit satellite au-dessus ou au-dessous des buildings. »

Elle quitta ses mains lentement s'approchant de la porte de sortit. Elle ouvrit la porte laissant l'air frais entrer. Il était si doux avec elle, les gens le voyaient comme un monstre, comme une abomination engendrer par le diable lui-même, mais en vrais, il était pour Rose, un des enfants oublier, tout comme elle et seuls ils ne pouvaient pas faire grand-chose, alors qu’ensemble, une nouvelle vie s’offrait à eux. Une vie où il n’avait plus à s’en faire ou il pouvait enfin avoir confiance, une oreille à l’écoute et qui les comprenait. 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'Art du Combat ... [ Nuage de Flamme ] // End.
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» Capitaine Flamme...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter x Hunter Unlimited :: Mappemonde :: Ruelles sombres-
Sauter vers: