Hunter x Hunter Unlimited

La flamme et le loup

 :: Ruelles sombres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 21
Lun 20 Aoû - 16:47
La flamme et le loup
Cela faisait plusieurs heures que Jakob attendait. Il était nerveux. Il avait reçu un message de Rose lui disant de l’attendre dans cette ruelle de York-Shin, mais elle avait pas mal de retard. Il était adossé au mur d’une ruelle crasseuse de la ville. Si des gens l’observaient, ils étaient assez discrets pour pas qu’il ne les remarque ou alors ils avaient trop peur pour se montrer, ce qui revenait plus ou moins au même pour l’albinos. Il avait opté pour une tenue très simple et n’attirant pas l’attention : un jean noir, des baskets noires et une veste-sweat bleue marine. La seule chose qui n’était pas discrète dans son accoutrement était ses cheveux blancs comme neige et ses yeux rouges semblait prêts à transpercer quiconque rentrerait dans son champ de vision. Entre chien et loup, voilà bien un moment de la journée qu’il adorait, moment lourd de sens pour lui mais c’était aussi le seul moment où les rues se vidait des travailleurs et que les fêtards n’arrivaient pas encore.





Dans un soupir, il jeta un coup d’œil à son téléphone et au dernier message de Rose. Il passa doucement son pouce sur l’écran avant de le ranger dans sa poche et de repartir pour attendre. Il n’avait plus peur dans ces rues qu’il connaissait par cœur. Avant, quand la hyène trainait, il avait la constante impression d’être chassé comme un mouton dans un troupeau de loups. Il avait toujours cette sale impression qui lui collait à la peau mais il savait aussi que plus personne ne pouvait le vaincre dans cette ville… Pour l’instant.



Il se perdit alors dans ses pensées, faisant un petit récapitulatif de ces dernières semaines de recherche. Il n’avait plus eu aucunes nouvelles de Rose depuis l’épisode du jugement, et entre son alliance avec le Riddler et sa prise de pouvoir dans York-Shin, il n’avait pas trop eu le temps de s’occuper de ce problème. A son grand malheur. Le jeune homme appréciait sincèrement la jeune femme brûlée. Elle était considérée comme un monstre à cause de son physique mais c’était un véritable ange gardien. Il ne comprendrait jamais comment une personne a pu autant la mutiler volontairement. Cela le frustrait réellement de ne pas savoir qui avait fait cela. Si jamais il lui tombait dessus, il s’était juré de lui faire passer l’envie de s’approcher de nouveau d’une seule femme de toute sa vie. 



La première fois qu’il avait vu Rose, il n’avait pas hésité à prendre sa défense, mais en même temps, elle semblait avoir besoin d’être protégé. Elle était tellement douce, surtout avec lui.
A ce moment précis il était pris entre deux feux : d’un côté il détestait se savoir attacher à quelqu’un et d’un autre cela lui faisait un bien fou de pouvoir de nouveau se reposer un peu sur quelqu’un et être un peu détendu.



Il savait qu’il y avait aussi son frère et sa sœur qui étaient plus ou moins sorti de nulle part mais il ne voulait pas leurs imposer un combat qui n’était pas le leur. Vouloir l’aider pour remplir un pseudo devoir filiale était une chose, affronter et se mettre Lilith à dos en était une autre et il n’avait pas envie que des choses aussi néfastes tombent sur eux. S’ils ne voulaient vraiment rien attendre, il n’allait pas les arrêter mais cela ne sera pas faute de les avoir prévenu.



Le jeune albinos jeta un ultime coup d’œil à la rue principale dans l’espoir de voir arriver la personne qu’il attendait. Il allait partir quand une ombre s’approcha dans sa vision périphérique. D’un coup il se mit en position d’attaque, déployant un nen volontairement agressif. Si c’était un gars d’un des stupides gangs qui cherchaient à le renverser, il allait avoir une mauvaise surprise. 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 04/06/2016
Lun 20 Aoû - 19:26
La flamme et le loup

Sa voix résonnait dans cette salle sombre. Un chant d’espoir, alors que ses yeux bandés ne pouvaient voir ce qui l’entourait et que les liens qui retenait ses poignets la brûlait. Assise, elle attendait, quelquefois on lui donnait à manger, mais elle avait beau leurs parler personne ne lui répondait. Ils semblaient la vouloir en vie pour une raison qu’elle ignorait. Son cœur c’était calmé depuis qu’on l’avait emmené et ne la faisait plus souffrir, sauf parfois quand elle ne les entendait pas arriver.


La jeune femme aurait aimé qu’on vienne la secourir, un rêve d’enfant qu’elle cherchait à effacer mais qui semblait rester encré dans son esprit comme son ultime radeau, la seule chose qui lui évitait de sombrer dans une nouvelle face de déprime. Sa voix s’étrangla dans un sanglot, quand elle entendit une voix et des pas venir à elle. Elle chercha à reprendre le dessus sur ses émotions, mais sa voix la trahissait.

« Je vous en pris laissé moi partir, je ne dirais rien. Je vous en prie »

Mais la voix s’arrêta, seuls les pas venait à elle. Malgré elle, un gémissement de douleur sortit d’entre ses lèvres quand la personne lui saisit le bras pour la relever brutalement. On la força à marcher, un flot de question s’entre choquait dans son esprit et les tours et détours qu’ils lui faisaient faire la perdait encore plus. Son cœur recommençait à perdre le contrôle, le souffle court, elle cherchait l’air, des larmes perlaient sur ses joues.

On finit par l’arrêter dans une salle, un sifflement sinistre retentit. Elle secoua la tête en hurlant, alors que l’un d’eux lui avait attraper les cheveux. Il semblait vouloir la rapprocher de quelques choses. La douleur était si forte qu’elle perdit connaissance.

Son esprit reprit conscience de se qui l’entourait lentement. La douleur était présente, mais beaucoup moins. Un peu comme un mauvais rêve. Elle sentait son corps légèrement bouger, elle devait être dans une voiture. Il faisait cependant noir et elle sentit le contacte du tissu lorsqu’elle clignait des yeux. Il y avait quelqu’un à côté d’elle, il l’emmenait où ? Avant que la panique regagne son esprit et ne mette encore son corps à rude épreuve. Elle entreprit de respirer profondément, cherchant à calmer ses nerfs. Tout allait bien, on la déplaçait, rien de plus ou bien mieux on lui redonnait sa liberté. Elle se remit droite sur son siège.

La voiture finit par s’arrêter, quelqu’un ouvrit une portière, puis on ouvrit la sienne. On l’attrapa par le bras, mais bien moins fort. On semblait l’emmener quelque part, mais personne ne lui parlait. D’ailleurs elle manqua à plusieurs reprises de tomber à cause des pavés qui était mal scellé, mais la main ferme la maintenait.  

Une sensation la déragea, comme un regard agressif dans sa direction, mais la personne qui la maintenait ne semblait pas perturber. Il y avait une personne quelque part qui avait déployer son nen et semblait vouloir en découdre. La voix dans son dos était mélodieuse, une voix de femme. Celle qui l’avait amenée ici avait les cheveux d’un rouge flamboyant et des yeux bleu vert.

« Ravis que tu aille eu mon message et comme promis voila ton dû. Tu as bien travaillé et on te remercie. Il pense que tu es un partenaire formidable et il s’excuse, mais il devait protéger ses arrières au cas où tu aurais voulu reculer. »

La voix relâcha son emprise sur le bras de la brune qui ne savait pas si elle devait fuir ou bien rester sur place.

« Cet épisode ne se reproduira pas »

La voix s’éloigna alors que la phrase n’était pas terminée et les bruits de pas confirmait que la personne partait.  Elle aurait aimé retirer se qu’elle avait sur les yeux voir enfin se qui se passait, mais ses mains toujours lier dans son dos l’empêchait de faire quoique se soit.
Elle avait les jambes en coton, Rose avait l’impression que la moindre annonce la ferait tomber, que le moindre mouvement de son corps ferait lâcher l’emprise sur ses membres inférieurs et qu’elle se retrouverait sur le sol.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 21
Ven 19 Oct - 10:46
La flamme et le loup
Jakob commençait vraiment à s’impatienter. Il détestait qu’on le fasse attendre et surtout que, dans cette situation, il était particulièrement stressé. Il détestait quand on le faisait attendre et encore plus quand il savait que la personne était en danger.

Il entendit alors une voiture s’arrêter juste devant la ruelle. Sans attendre il se redressa, prêt à attaquer à tout moment. Il était sur les nerfs à cause de cette histoire et il avait l’impression d’être de retour dans ses jeunes années. Le nouveau roi de York-Shin entendait des bruits de pas venir vers lui : une personne qui marchait doucement, avec hésitation et une autre qui semblait particulièrement confiante.
Son regard rouge se planta dans la direction d’où venaient les bruits de pas. Il  aperçut tout d’abord une femme aux cheveux rouge, mais son regard se tourna bien vite sur l’autre personne : Rose. Quand la rouquine eut fini de parler, Jakob se contenta de s’approcher de Rose et de cracher aux pieds de la femme aux yeux verts :

-Je vais être plus clair encore : si cet épisode se reproduit, je te jure que toi et ta bande de stupides potes ne verront pas le jour se lever ! –un rictus mauvais naquit sur son visage- A vous de vouloir prendre ce risque mais tu sais que je ne menace pas à la légère ! – il se redressa de toute sa hauteur et toisa la femme- Maintenant sale petite trainée… hors de ma vue !


Jakob resta à observer la rousse jusqu’à ce qu’elle parte de son champs de vision. Une fois cela fait, il se pencha vers Rose et lui retira doucement ce qu’elle avait autour des yeux tout en la maintenant. Il chercha à croiser son regard en lui parlant d’une voix douce :

-C’est terminé, je suis là et ils ne te feront plus rien !

Le jeune homme lui retira les liens qui lui bloquaient les mains puis se mit de nouveau en face d’elle. Après une seconde d’hésitation, il serra Rose dans ses bras et lui chuchota à l’oreille :

-Ils le paieront, ils n’avaient pas à faire ça… je te jure qu’ils le paieront le prix fort…

Une rage sourde brûlait en lui. Il voulait les briser, ces gens avaient rompu un accord simple. Cette histoire ne devait l’impliquer que lui, pas Rose. Intérieurement, il se jura que les gens allaient bientôt le respecter, tous, qu’importe la ville, qu’importe la classe sociale, qu’importe la puissance… Ils allaient bientôt tous connaitre le Loup Blanc.
Quand ses yeux se posèrent de nouveau sur Rose, sa colère s’apaisa… un peu. Il lui sourit doucement :

-ça te dirait qu’on aille un peu se balader dans la ville ? Si des gens te voient avec moi, ils ne te chercheront jamais les problèmes. A moins que tu préfères faire autre chose, ça ne me dérange pas.

En vérité, il n’avait aucune idée de ce qu’une personne fraichement libéré d’un kidnapping avait envie de faire : il n’avait jamais été kidnappé et les gens qu’ils avaient kidnappés ne vivaient pas assez longtemps pour être libéré.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» Les courses de Virtual Loup-De-Mer
» Divers emploi du mot "Loup"
» Loup- Garou Thierceulieux le samedi 12 Mai, soir+nuit
» Question Space Wolves : Loup Solitaire et transport

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter x Hunter Unlimited :: Ruelles sombres-
Sauter vers: