Hunter x Hunter Unlimited

Une Yuki-onna et une neko

 :: Habitations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 20/05/2016
Mer 28 Fév - 0:17
C'est facile... tellement facile... C'est la seule chose qui vient à l'esprit de Jackie tandis qu'elle arrache Infortune au torse de sa nouvelle victime, notant à peine le froid glacial qui scelle immédiatement la blessure. C'est trop facile... ça n'en a aucune saveur, comme beaucoup de choses d'ailleurs... Le sang à ses pieds forme déjà une épaisse flaque de glace écarlate, n'ayant même pas eu le temps de tâcher ses Zoris, ni même le bas de son nouveau furisode. Son entraînement a marché... trop bien même et tout ce qu'elle peut faire désormais, c'est fixer son oeuvre sans sentir la moindre émotion, excepté peut être de vagues échos. Avant, tuer n'était qu'un simple travail, rien d'autre. Elle ne ressentait ni plaisir, ni douleur ou même doute. bien sur, tout comme Kirua-nii, elle n'en était bien sur pas fière au sent propre : tuer revenait juste à rentrer rapidement chez elle ensuite et terminer la journée dans les bras de sa mère, à poser des question à Miruki sur ses inventions ou encore s'entraîner avec Kirua ou Karuto. Un simple travail, rien d'autre. Mais maintenant... Plus rien n'a de saveur. Les étreintes de sa mère sont devenues presque inconfortables, Miruki n'a plus rien inventé depuis quelques temps et ses deux autres frères... ne sont plus là. Intérieurement, Jack ne peut pas s'empêcher de grimacer légèrement : qui aurait cru que son pouvoir aurait cet effet ? Depuis qu'elle l'a, elle n'a plus envie de rien, plus de désir réel ni même de volonté. Le soleil est devenu un ennemi redoutable qui lui brûle la chair en quelques instants à cause de sa nouvelle pâleur, chose qui l'a forcée à renoncer définitivement à ses tenues noires (qui en plus emmagasinaient trop vite la chaleur)... et changer complètement de mode. C'est pour cette raison qu'elle est désormais vêtue d'un Furisode blanc sans décorations, d'un hakama également blanc, le tout fermé à la taille par un obi rouge. Ses pieds sont couverts par des tabis blancs et chaussés de Zoris traditionnels. En bref, une tenue Japponaise parfaite... Et qui apparemment ne manque pas de faire peur à en juger par la terreur de sa victime avant que la lame de son Benz knife ne transperce son coeur. En même temps, ce n'est pas pour rien qu'elle a choisit ce type de tenue au lieu d'un autre. Après tout...

****Maman était si fière... enfin, une fois qu'elle s'en est remise....****

Apparemment, elle avait sous-estimé Miruki dans la mesure où Tsubone et Amane sont arrivées devant l'auberge où elle logeait moins d'une heure après le départ de Zafira. Et elle n'est pas prête d'oublier l'horreur dans les yeux de la plus jeune des deux domestiques en voyant non seulement sa nouvelle apparence, mais surtout son nouveau regard. Le souvenir de son entraînement lui revient en tête et Jack ne peut pas s'empêcher de frissonner. Rien ne l'avait préparée à ça ! Elle pensait qu'il suffirait d'affronter un froid glacial quelques heures tout en irradiant son corps de son aura jusqu'à ce que son nen prenne l'élément environnant. D'une certaine manière, elle ne se trompait pas. D'une certaine manière... Car malheureusement, elle n'avait pas pris en compte un léger... détail : l'épuisement lié à une sur-utilisation de son Ten et la douleur provoquée par le froid. Une douleur suffisamment cuisante pour lui donner l'horrible impression d'être brûlée vive par sa propre aura. Zafira a certes pu la sauver du pire, mais le choc a été si horrible qu'elle n'a pas pu faire autre chose que passer en "sans-coeur' pour y résister... transe dont elle n'est depuis toujours pas arrivée à sortir à la grande horreur de Kikyo. Même Zeno n'arrivait pas à trouver quelque chose à redire devant l'étendue de sa stupidité, au point de lui dire qu'il se serait attendu à une telle imprudence (et incompétence) de la part de Miruki, mais certainement pas d'elle. Cela fait déjà une semaine qu'elle possède son nouveau Hatsu... et désormais, la famille toute entière a du se rendre à l'évidence :

****Est ce que je suis... encore humaine ?****

Beaucoup de choses actuellement pourraient contredire ce fait, comme la température de son corps. Son aura a en effet pris l'élément voulu, mais à un prix particulièrement élevé qui, désormais, maintient son corps à une température horriblement basse. Tellement basse d'après son grand père que nombre de personnes en seraient mortes depuis longtemps. Elle est pour ainsi dire aussi froide qu'un cadavre et cela ne manque pas de la troubler. d'ailleurs, sa famille entière a été troublée au point que Silva a littéralement interdit à Miruki de la punir, jugeant qu'elle avait été assez punie comme ça. L'étreinte de sa mère d'habitude si douce est devenue étrange à supporter, comme si la température de la femme tentait de réchauffer son corps gelé, mais ne parvenait qu'à être une vague irritation. En tous cas, Jack se contente de soupirer, cachant sa précieuse dague dans sa nouvelle cachette, à savoir sa manche droite, puis se retourne pour quitter la ruelle, notant inconsciemment la couche de givre recouvrant le sol et les murs autour d'elle. Une partie d'elle ne peut pas s'empêcher de sentir une certaine... joie devant ce spectacle : après tout,
elle voulait ce pouvoir. Mais une autre partie ne peut pas s'empêcher de se demander si c'était réellement ce qu'elle voulait au final. Si le prix qu'elle paie actuellement en valait vraiment la peine. Enfin, peu importe. Un autre contrat réussi... et une nouvelle légende qui ne va pas tarder à naître si le corps est découvert rapidement. C'était le but après tout : ce furisode blanc, le obi rouge... son nouveau teint de peau et ses nouveaux pouvoirs. C'était l'idée de Miruki. Une idée que ni elle, ni ses parents n'attendaient d'ailleurs.


****Miruki-nii...****

Le jeune homme a en effet eu l'idée de l'habiller ainsi. Maintenant qu'elle ne peut plus porter sa précieuse tenue de kunoichi, son frère a décidé de la "consoler" et surtout, de lui donner un nouveau style. Mais elle ne pensait qu'il possédait une poupée portant ce genre de tenue. Et encore moins une à sa taille. Mais la déguiser en Yuki-onna pour ses futurs contrats était une idée intéressante, raison pour laquelle maman n'a même pas hésité une seconde à commander d'autres Furisodes chez un tailleur au Jappon. Même en transe assassine, Jackie se prendre à sourire légèrement, levant les yeux vers le ciel et grimaçant légèrement quand elle se rend compte qu'elle ne voit pas les étoiles. Maintenant qu'elle est sortie de la ruelle, elle se retrouve en effet dans une grande rue beaucoup trop éclairée et même si elle a l'habitude (et que la lumière non solaire ne la gêne absolument pas), elle ne peut que sentir un vague écho d'agacement. Pour le coup, le manoir lui manque... vraiment. Mais elle ne peut pas y retourner tout de suite : apparemment, l'un des amis de Kirua est en ville et si elle peut le trouver, peut être... elle a besoin de son frère. Vite. Il est la seule personne qui puisse l'aider maintenant. La seule personne qui pourrait l'aider à sortir de cette transe ! Mais où chercher ? Elle ne sait même pas comment s'appelle l'homme en fait. Quelque chose comme Kura... Un souffle d'air faisant voler les longues manches et le bas de son furisode la ramène à la réalité : avant tout, il faudrait qu'elle trouve un endroit où dormir... Car même si elle est désormais plus nocturne... Son corps a quand même besoin de repos : il est bientôt cinq heures après tout... Et elle n'a pas l'habitude de veiller aussi tard.

****C'est pas les hôtels qui manquent dans cette ville... Je pourrais peut être essayer de retrouver Lin-nee ? Non, c'est pas une bonne idée... Bon sang, je fais quoi maintenant ? Stupide contrat !****

Non pas qu'elle ait de regret pour avoir tué ce monstre, vu les crimes qu'il avait commis... Mais pour le coup, traîner la nuit en plein coeur de York Shin n'est pas vraiment quelque chose qu'elle aime faire, Zoldik ou pas... vue la nervosité de la mafia. mais elle n'a pas besoin d'y penser d'avantage : un bruit venant de la ruelle qu'elle vient de quitter retentit et elle se retourne lentement, prête à toutes les éventualités...
Revenir en haut Aller en bas
Yunaleska Zoldik
Fondatrice
Mercenaire
Kuroneko no Ansatsu
avatar
Messages : 181
Date d'inscription : 02/07/2015
Age : 19
Localisation : Nyah! :3
Ven 25 Mai - 14:33

L
a

N
e
k
o









Copyright Galimybé
Une Yuki-onna et une neko

Je n'avais à présent plus d'emploi depuis le grand boom de mon frère avec le Riddler... Je n'avais aussi que peu de nouvelle de mon meilleur ami et de ma patronne... Je passais mes journées à mon appartement en train de faire les cent pas nerveusement car mon frère jumeau s'absentait les après midi... Le soir même, je fut surprise par un message de lui qui me disait qu'il était avec sa petite amie au restaurant. Je me demande comment il fait pour être aussi détendu depuis se qu'il s'est passé récemment...

Quoi qu'il en soit, j'avais besoin de prendre l'air pour me détendre... Même si il est pollué, après tout, c'est York Shin. Il était à huit heure quand j'ai franchis ma porte d'entrée, que je me suis empresser de fermer à double tour. Je n'avais pas forcement envie de croiser mes voisins en prenant l'ascenseur, enfin, si j'en ai encore... En me regardant dans la glace et en même temps de resserrer mon yukata, je me rendais compte que j'avais un peu grossit depuis, des joues surtout... Il serait temps de reprendre une activité physique. Il faut dire, que je déprime pas mal depuis que je ne retrouve pas senpai... Je commence légèrement a perdre espoir par rapport à ça. L'élévateur descendit au rez-de-chaussée, et je remarquais déjà une gamine d'au moins douze ans trainé dans les rues de York Shin... Mon réflexe était d’aller vers elle.

Yunaleska: Tu es inconsciente de te balader dans les rues a cet heure là? Il y a des gangs qui trainnent dans les rues c'est vraiment très dangereux!

Je ne sais pas pourquoi mon âme de mère poule était ressortit de nulle part mais si elle n'a nulle part ou allez, elle va crécher chez moi au moins cette nuit.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 20/05/2016
Mer 8 Aoû - 22:59
Un contact... chaud, trop chaud. Même au travers de sa manche de kimono blanc. Ce contact paraît brûlant, tentant de réchauffer son corps glacial. Que quelqu'un parvienne à passer son aura de givre et à la toucher directement a quelque chose de complètement choquant. Puis une voix féminine qui crie à ses oreilles. Transperçant la transe assassine, cette voix semble vibrer et la chaleur se propage à tout son bras droit, essayant toujours de chasser l'aura glaciale qui en émane. Finalement, elle penche la tête en arrière, dardant ses yeux morts dans ceux de l'inconnue. Froid froid froid... trop froid ! Son aura commence déjà à givrer lentement le goudron à ses pieds, mais elle ne semble absolument pas gêner l'inconnue. Une inconnue assez petite, quoi que tout de même plus grande qu'elle. De longs cheveux châtains encadrant un beau visage aux yeux verts. yeux verts dans lesquels elle peut voir de l'inquiétude et une sorte de... protection ? Mais il y a autre chose. rien qu'à la manière dont elle se tient, Jackie peut reconnaître ce qu'elle a à face à elle. Une consoeur... tout comme Lindoriê. Rien que le fait qu'elle arrive à soutenir le froid polaire qui l'entoure sans broncher indique clairement que non seulement c'est une assassin particulièrement douée (et très probablement active au nen), mais qu'en plus, elle fait partie des assassins "spéciaux", littéralement nés pour ça. Mais il y a autre chose : sa transe est toujours là, mais le contact semble la rendre légèrement moins dévorante. Un trait que même sa mère n'est pas arrivée à produire. Ce que 'inconnue vient de lui dire transperce l'apathie qu'elle ressent et sans même s'en rendre compte, Jackie parvient à se détendre légèrement, laissant son aura refluer, bien que le sol autour d'elle soit désormais complètement blanc. Exactement comme celui de la ruelle qu'elle vient de quitter. Il fait toujours si froid...

"Je sais... Mais fallait bien que je finisse mon travail..."

L'un des traits les plus effrayants de la transe assassine n'est autre que l'incapacité qu'elle a à contrôler ce qu'elle est. Si on lui ordonne de tuer, elle le fera et ne s'en cachera absolument pas. Hors, ce que la jeune femme lui a dit titille sa transe, la poussant à dire pourquoi elle est dans la rue. Pourquoi avoir peur des idiots qui rôdent dans la rue alors qu'elle peut facilement les tuer si besoin ? Elle ne ressent rien. Rien du tout, ni peur, ni regret ni colère ni quoi que ce soit. Juste une étrange sorte d'ennui. tout e elle se rebelle pourtant. Elle sait qu'elle ne doit pas être comme ça ! Que ce n'est pas elle ! Mais elle sait aussi qu'elle ne peut rien faire de plus. Seul Kirua-nii peut stopper cette transe... Et bien qu'elle ne sente rien, ses instincts hurlent : il faut qu'elle rejoigne son frère. Il faut qu'elle le voit. C'est la seule personne qui peut l'aider ! Et pourtant... Il y a autre chose... Pourquoi cette femme lui paraît étrangement familière d'un coup ? Alors qu'elle continue à l'observer, Jack ne peut pas s'empêcher de sentir cette familiarité, mais ça ne change pas grand chose : même sa mère n'a pas réussie à la réveiller. Mais... sa tête continue à pencher vers l'arrière, ses yeux continuant à fixer l'inconnue. Finalement, elle finit par juste se retourner, se retrouvant face à face avec elle. L'étrange familiarité ne cesse d'augmenter, sans pour autant lui dire pourquoi la jeune femme est si familière. Si bien qu'elle penche innocemment la tête sur la droite d'un air curieux. Il y a quelque chose de bizarre... la présence est si... elle n'arrive pas à comprendre. Si bien qu'elle murmure doucement, sentant à nouveau ce froid revenir :

"On s'est... Déjà rencontrées quelque part ? J'ai l'impression... de vous connaitre..."

Trop froid... juste beaucoup trop. Mais elle sent aussi le soleil qui commence lentement à se lever. Bien qu'elle ne sente pas encore la chaleur qu'il va amener. Mais elle sait que dans deux heures... ses pouvoirs vont commencer à devenir désagréables à cause de la chaleur... Une partie d'elle commence à envisager sérieusement de s'enfuir et de rejoindre rapidement un hôtel pour se cacher, mais... cette curiosité est toujours là. La présence de la jeune femme continue à augmenter et d'un coup, Jackie a l'impression de la reconnaître. Mais pourquoi ? Pourquoi est ce que cette inconnue, en plus si petite a la même aura que...

"Otou-sama... Pourquoi vous avez la même présence que lui ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter x Hunter Unlimited :: Habitations-
Sauter vers: