Hunter x Hunter Unlimited

Un chasseur sachant chasser ... ne chasse pas une Reine

 :: La Lune Noire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 03/04/2017
Lun 5 Fév - 20:43
ft. Lilith / Johnson
Un chasseur sachant chasser ... ne chasse pas une Reine.
Cela faisait un moment que Johnson était sur les traces d’un hunter, il le suivait à distance comme il le faisait toujours. Se postant dans un endroit, ne bougeant pas durant plusieurs jours, dormant et mangeant à peine. Après cette proie, il se disait qu’il irait voir un peu sa famille, Dez et ses filles, mais aussi une personne qu’il avait négligée depuis un moment d’ailleurs. Son ainé. Il avait appris certaines choses d’elle, mais cela faisait un moment qu’il n’avait pas été la voir, en chair et en os. Son esprit vaguait un moment sur ses pauvres pensés loin de son travail.

 
L’homme qu’il avait prit en chasse était un hunter de la black liste et il n’avait pas chaumé durant tout se temps. Malheureusement, il s’y était mal prit et surtout il s’attaquait à un poisson bien trop gros pour lui. Le Hunter avait tué des Angelots de plaisir de la bête de York Shin. Des innocents autrement dit dans l’esprit de Johnson, ils n’avaient pas choisi de travailler ainsi. Ils n’avaient pas le choix, contrairement à eux qui avaient pleinement choisit de faire le métier de Hunter. Alors que le brun prenait un peu de temps pour se reposer, son casque émis un léger son pour le prévenir du mouvement du hunter. Johnson ne bougea pas tout de suite, l’homme avait dû s’habituer à la présence du nen, si celui-ci bougeait en même temps que lui, sa couverture serait cramée. Alors il attend un moment avant de le suivre de loin. Johnson remercie une fois encore de porter son attirail électronique, cela lui donnait des atouts que le nen lui-même ne pouvait pas lui offrir.
 
Il finit tout de même par le suivre et vu la direction qu’il prenait sa décision était prise et étrangement Johnson fit rapidement le lien. C’était suicidaire, pas courageux du tout, n’y même culoté, c’était un idiot et il lui allait devoir être aussi idiot que lui, s’il voulait sauver une vie.
 
L’un comme l’autre allait devoir se procurer des invitations pour entrer dans la Lune noir. Rien de mieux que de se retrouver dans Bull Market. Johnson avait dû quitter son casque avec une grande tristesse. Il n’aimait pas se retrouver sans, habituer au poids de celui-ci il ne se sentait pas forcément à l’aise ainsi.
 
Marchant parmi les stands, il remerciait qu’on ne connaisse pas vraiment son visage. Bien que certain marchant l’appelait il ne se retournait pas. Il n’avait qu’un but en tête celui de trouver une vraie invitation, car avoir une invitation n’est pas suffisant, celle-ci devait être une vrais sinon on entrait pas au mieux…
 
Le brun ne savait pas vraiment comment reconnaître précisément une invitation, mais connaissant de réputation la dame, elle devait avoir un nen très puissant et devait insuflé un peu dans ses cartons d’invitations. Un homme troubla un peu le chasseur, il s’approcha de lui. L’homme n’était pas comme les autres vendeurs, il était dans un fauteuil roulant,  un long manteau couvrait la majorité de son corps et potait un chapeau à large rebord. Johnson lui demanda directement s’il avait des cartons d’invitation. Le vendeur hésita un moment puis il lui tendit une enveloppe. L’ex examinateur le regarda froidement, lui demanda s’il se foutait de lui et qu’il en cherchait un vrai. Celle qu’il venait de lui passer était une fausse. Le vendeur était un peu surpris puis il ria avant de lui en passé une autre. Quand John l’examina, il ne put douter de se la véracité de l’objet en question. Le nen qui en dégageait bien que plus faible que le vrais était vraiment puissant et arracha même un faible frisson au hunter. Celle qui était derrière ses murs devait être bien plus qu’une simple Businesswoman. Le Hunter qui voulait le chassé devait visiblement être bien sûr de lui et même en s’attaquant aux piliers en priorité, l’empire allait certainement tenir. Même sans les fondations. Le brun paya l’homme en liquide. Une jolie somme à vrais dire, mais Johnson avait un compte adéquat, normale pour un homme effectuant des missions et touchait à peine à cela sauf pour des matériaux de réparation, la nourriture ou pour faire plaisir à sa famille.  Le brun salua l’homme puis repartit. Sa proie allait certainement agir se soir et il fallait se préparer à cela. Le temps serait court, il fallait arriver en même temps que lui, entré avant ou tout juste après, le garder en visuel dans une foule, ne pas montrer qu’il est suivi. Quand il aura choisi sa proie, le suivre doucement et intervenir au bon moment, maîtrise l’homme, sauvé la vie de l’angelots et partir avec le colis … Le plus difficile en soit, car il est toujours plus facile d’entré que de sortir. Le brun prit un moment pour calmer ses nerfs, fermant les yeux, prononçant quelques phrases venant de sa langue maternelle. 

Dans sa tête une multitude de possibilité dansaient, toutes avaient une fin plus ou moins bien. Utilisation de fumigène, crée un incendie … Non pas cela, il ne serait pas bon d’avoir de s’attirer plus d’ennemies. Dans toute ses possibilités préparer aucune ne lui permettait de sortir indemne avec le colis, sauf s’il le faisait passer pour un ami bourré et encore, pour des personnes n’ayant pas consommer … impossible que cela marche. Encore une solution qui tombe à l’eau. La réflexion du être un peu plus intense, sa proie allait mourir, dans tout les cas, les deux mouraient ou seulement le hunter. Il ne veut pas tuer n’y laisser se faire tuer. Ce n’était pas dans ses options, le temps lui manquait pour établir un plan complet et qui était à l’abris de toute variation.
 
C’est avec tout ses plans en tête que le brun partie en direction de la Lune Noire. Il était resté dans un coin peu visible attendant que l’homme pointe le bout de son nez. A peine était il entré dans son champ de vision que Johnson s’approcha alors d’un des hommes qui gardait l’entré tendant l’enveloppe. Johnson était confiant dans son jugement et son attitude le prouvait assez. Il réussit à entrer dans le Lune noire et c’était bien pire qu’il ne le pensait. Toute ses possibilités de partir avec l’homme s’effondra. Trop de gens et certainement, beaucoup d’entre eux était à la solde de Lilith. Johnson resta concentré sur ses actions, il resta proche de l’entrer attendant que sa proie entre. Lui non plus ne tarda pas à entrer en scène. Il fallait se fondre dans la masse tout en le suivant, lui qui d’habitude tenait ses distances, voila qu’il se trouvait bien proche de sa proie. Pour une filature ce n’est pas terrible. De plus le Hunter prenait son temps pour choisir quel Angelots serait sa proie. Etrangement au bout d’un moment Johnson se familiarisa avec son environnement facilement.  Ce n’est qu’après un petit moment qu’il trouva le Hunter qui discutait avec une jolie jeune femme, qui finit par lentement le tirer dans une sale.
 
Le brun termina de calculer ses derniers agissements durant sa marche. Il ne devait pas courir, mais agir vite quand il entrerait dans le salon priver, car les gardes risqueraient d’intervenir. Il lui avait pourtant avertit, il l’avait menacé et lui avait dit que cela finirait mal. Le hunter n’avait pas écouté, cette fois c’était finit, il n’allait plus tuer d’innocent.
 

Le chasseur avait compté le nombre de temps qu’il lui fallait pour agir et le moment était venue. L’homme se tenait devant elle près a utilisé son nen, d’ailleurs se n’était pas le cri de la jeune femme qui allait alerter les gens, mais bien le nen du Hunter. Johnson lui déboula rapidement dans la pièce. Ses yeux eurent du mal à s’adapter au changement de luminosité, mais il trouva tout de même le chemin pour frapper le hunter au niveau des côtes. L’effet de surprise était toujours un avantage. Le coup fit chanceler l’homme et Johnson eu tout juste le temps de le maîtrisé. Lui mettant le visage contre le sol, qu’un homme aux cheveux blanc entra visiblement il avait été attirer. Merde, il avait été plus rapide que prévue, si seulement cet imbécile de Hunter n’avait pas utilisé son nen.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 27/05/2016
Age : 21
Localisation : La Lune Noire
Mar 6 Fév - 19:19
Un chasseur sachant chasser ... Ne chasse pas une Reine
"Comment fait le chasseur seul dans un nid de hyènes ?"

Feat Johnson Dietrich



 Cela faisait temps que, en plus de ses problèmes habituels, elle était confronté à un taré qui s’amusait à tuer ses employés. Au début, elle ne pensait pas que les différents meurtres avaient un lien entre eux : il arrivait assez régulièrement que des gens souhaite tuer ses prostitué(e)s. Mais là, c’était différent, c’était toujours la même méthode, le même nen et cela commençait à profondément agacée la hyène.



Lilith avait donc décidée quelque chose de très simple : encore un meurtre de la part de ce type et elle dirait à ses gars de lâcher l’affaire et elle s’en occuperait elle-même. Depuis le départ de Jakob, les choses avaient été crescendo dans le n’importe quoi : ses fils qui cherchaient à la destituer, Eris qui disparaissait de plus en plus souvent, un sale type mettant son nez dans ses affaires, une vieille histoire qui remontait à la surface et surtout l’arrivée dans son quartier d’un grands nombres de gangs qui avaient l’air bien décidé à prendre sa place.
La soirée allait bientôt commencer et la Reine savait que c’était à ce moment-là, précisément, que les problèmes arrivaient. En même temps, ils n’étaient pas à York-Shin pour rien, c’est la ville de la nuit, une ville subissant une renaissance et un renouveau chaque fois que le Soleil se couche. Et au vu de l’état de la ville,  la Lune était bien moins bonne conseillère pour le pauvre cerveau des mortels que ce bon vieux Soleil.
La femme regarda rapidement l’heure sur une horloge : 20h30. Son club allait ouvrir dans une petite heure et elle se devait d’être prête et présentable, ainsi, elle se doucha rapidement puis attrapa un pantalon moulant noir, une immense veste –qu’elle n’attacha que à la moitié, laissant voir une immense partie de sa poitrine dans un immense décolleté- elle enfila une paire de talons noirs ainsi qu’un énorme collier en or et en pierres précieuses recouvrant tout son cou. Elle agrémenta le tout de nombreuses bagues aussi riches que son collier, de boucles d’oreilles du même acabit et elle enfila ses fidèles lunettes de soleil. En se regardant dans le miroir, elle ébouriffa ses cheveux afin que ses derniers aillent un peu plus de volume puis, après une dernière vérification, elle se décida enfin à partir de son appartement pour se diriger vers son QG.
Pour une fois, elle était en avance, c’est ainsi qu’elle eut la chance de voir le club entièrement vide. Il n’y avait que quelques personnes qui s’activaient pour les derniers préparatifs avant le lancement d’une nouvelle soirée. En vérité, la Lune Noire étaient toujours ouverte, mais la musique, la fête, les jeux, le casino… Tout ça ne prenait vie que la nuit.
Pour Lilith, ce club était un peu le reflet de son âme : une bête immense et incompréhensible, pleine de mal et de vice qui ne prenait vie que la nuit, avec le battement régulier des basses et les flashs de lumières en plein dans le visage.
La blonde se dirigea tranquillement vers le sofa qui lui servait de trône et elle n’eut pas à attendre très longtemps avant de voir surgir une Béatrice –au bras de sa Victor- arrivée vers elle pour ensuite venir se blottir contre elle après lui avoir collé un bisou sur la joue et lui avoir demandé comment elle allait. La hyène lui répondit d’un sourire sympathique en lui frottant doucement le bras. Rapidement, les autres de ses enfants rappliquèrent pour prendre place à l’endroit habituel, là où ils racontaient leurs journées respectives et se chamaillaient paisiblement. Ainsi, Béatrice se décolla de sa mère, Eris vint prendre place de l’autre côté de l’endroit où était Lilith, Shogun se posa sur l’accoudoir à côté de la tireuse d’élite et les jumelles vinrent se caller dans un coin du sofa, l’une sur les genoux de l’autres. Dans sa tête, l’immortelle, se demanda où était encore passé Earendur et Yunaleska, mais elle savait aussi qu’il n’était pas plus mal qu’il ne soit pas toujours là, sinon il faudrait qu’elle rachète un nouveau sofa pour pouvoir caller tout le monde. La Reine regarda ensuite par-dessus son épaule, à l’endroit où, d’habitude, Jakob prenait place. Il s’appuyait simplement sur le haut du sofa ou parfois, quand quelqu’un n’était pas là, il s’asseyait sur le haut et posait ses pieds sur le sofa. Sans doute qu’il appréciait l’idée d’être encore plus grand que les autres ainsi.
Le regard de Lilith se détourna du vide quand elle entendit les pas souples de son Victor qui vint se placer sur le côté du haut des escaliers menant au trône et à la famille royale. Puis, c’est la musique qui pris ses droits, les lumières, les danseurs de charmes, le bruit des machines à sous, des cartes qu’on battaient et puis la foule d’humain prêt à déverser la moindre goûte d’honneur qu’il y a dans leurs corps pour passer une des soirées les plus inoubliable de leurs pitoyables petites vies.
La soirée avançait à bon train, certains osaient monter jusqu’à ses pieds pour lui demander un service ou un traitement spécial : ceux qui avaient l’argent étaient accueillis à bras ouverts mais les autres… Victor se faisait une joie de les balancer dans les escaliers afin que le coquin ayant osé être plus qu’un mendiant comprenne qu’ici et ce soir, il avait beau être fils de roi, fils de politicien ou fils de pute, il était avant tout un simple parasite.

Soudain, elle sentit une vague de nen, un nen agressif et c’est Shogun qui réagit en premier : il dévala les escaliers le plus vite possible et se dirigea vers l’endroit d’où provenait le nen. Rapidement, elle perdit de vu son fils dans la foule mais elle ne tarda pas à sentir son téléphone vibrer avec pour seul message : « salle 22 bis, vite ».
Sans attendre, la blonde se leva et, après avoir donné une tape sur l’épaule d’Eris pour lui signifier qu’elle prenait le relais, elle se dirigea vers la pièce en question, suivit de près par Victor. Pour qui ne connaissait pas la Lune Noire, ce lieu, aussi grand qu’un hangar pour avions, pouvait être un vrai labyrinthe sans issues. Mais pour celui qui connaissait par cœur les lieux, ce dernier devenait une véritable forteresse d’où il était impossible de sortir vivant si on cherchait à vous tuer.
Quand Lilith arriva dans la pièce, elle remarqua une de ses employées, dans un coin de la pièce, tremblante de peur, un type au sol, neutralisé par un gars aux cheveux noir et qui avait l’air de savoir parfaitement ce qu’il faisait. Et il y avait Shogun aussi, qui c’était mis en travers de la sortie pour empêcher toute retraite. Quand il vit sa mère arriver il lui lança :

- Maman ! Y'a un type qui voulais tuer une fille, mais y'a un autre type qui à arrêter le type qui voulait tuer la fille mais je sais pas si le nen viens du type qui à arrêter le type qui voulait tuer la fille ou si c'est celui du type qui voulait tuer la fille !

Lilith le regarda alors en haussant un sourcil, puis elle lâcha un petit rire en regardant l’homme qui venait de stopper le meurtre :

-Il doit avoir quel âge… ? 28 ans ? –son regard orangé se tourna alors vers Shogun- ça te dirais pas faire des phrases correctes et compréhensible ? –avant qu’il ne puisse répondre elle lui attrapa l’épaule pour pousser son fils dehors- allez ! Dégage, je m’occupe du reste, tu diras à Béatrice de te prendre rendez-vous chez l’orthophoniste !

Le grand homme aux cheveux blancs lâcha un petit ricanement et quitta la pièce en donnant une petite tape sur l’épaule du grand chauve qui collait aux basques de Lilith, comme-ci le fait d’être à moins d’1 mètre d’elle allait le tuer.
Une fois seule, Lilith s’approcha de l’homme au sol et lui attrapa le menton, le forçant à la regarder avec une position particulièrement inconfortable :


-Tu as beaucoup de chance d’avoir été récupérer par ce type, sinon tu serais déjà en train de te vider de ton sang et de tes fluides internes sur le trottoir ! –elle serra un peu plus sa prise- dit lui  « merci » !  -voyant que le type ne réagissait pas, elle planta ses ongles dans ses joues et lui tourna la tête au maximum afin que Johnson soit dans son champs de vision- Maintenant !

Le type peina à articuler un remerciement, mais cela sembla convenir à la femme qui le lâcha et qui se releva pour regarder le chasseur de hunter un sourire carnassier sur le visage :


-C’est dingue ! De nos jours les jeunes n’ont vraiment plus aucune éducation ! –elle lâcha un rire agressif puis appuya son pied sur la tête du type pour ensuite faire une révérence en direction de Johnson- Je suis Lilith Azarov, enchantée ! Merci de vous être occupé de ce petit contretemps pour moi –elle regarda alors la fille, qui, sans surprise, se recroquevilla encore plus en voyant le regard de prédateur de sa patronne- vous savez je suis sûre que Dana se fera un plaisir de s’occuper de vous pour vous remercier et, de mon côté, je vous ferais un prix en guise de remerciement.

Voyant que la fille n’avait aucune réaction, Lilith appuya un peu plus son regard sur la gamine qui eut un sursaut, puis un sourire charmeur –tout sauf naturel- vint se marquer sur son visage et elle adressa un petit signe de la main à Johnson. La hyène, se contenta de gratifier la gamine d’un hochement de tête puis son regard et son sourire se portèrent de nouveau sur le chasseur :

-Mais avant toutes réjouissance je tiens à m’entretenir un peu avec vous autour d’un verre –elle prit les devant sur une possible réflexion de la part de son invité- mais ne vous inquiétez pas –elle s’approcha alors de lui pour lui chuchoter à l’oreille- vous ne venez pas de tomber dans la gueule du loup, vous y êtes déjà depuis que vous avez mis un pied dans mon royaume.

La femme s’éloigna alors dans un rire malsain, elle fit quelques signes au chauve qui l’accompagnait puis elle disparue à travers la Lune Noire. Victor avait été rejoint par 4 autres types habillés de manière complètement dépareillés mais qui affichait tous fièrement le tatouage et le symbole du gang de la Lune Noire : la tête de hyène tirant la langue. Un des types, un nabot possédant pour tous cheveux une couette rose partant du centre de son crâne pour arriver devant son œil droit et pour tout habit un pantalon jaune et orange troué de partout lança alors au chasseur de hunter avec un fort accent témoignant d’origines particulièrement modestes :

-Monsieur, si vous voulez bien vous donner la peine de rejoindre sa majesté, on s’occupe de garder vos affaires aux vestiaires !

Il pointa avec sa main –où il manqua l’annuaire et une phalange du majeur- le type au sol. Au même moment, le chauve en costard s’approcha de l’homme et lui planta une seringue dans la nuque. Le nabot repris pour expliquer l’action de son compagnon au chasseur :

-Ce n’est rien, c’est juste pour l’endormir, on ne voudrait pas lui faire de mal en le transportant !

Le chauve s’approcha alors de Johnson et l’aida à se relever puis, dans un mouvement digne des meilleurs valets de la terre, il lui ouvrit le rideau puis le conduisit jusqu’à l’endroit où la reine souhaitait l’emmener. Rapidement, 3 autres chauves encerclèrent le hunter, lui coupant ainsi toutes possibilités de fuite, surtout en considérant le nombre de personne présentent dans la pièce principale.
 Ils se retrouvèrent alors dans un des salons privés du deuxième étage. Il était beaucoup plus grand que les autres et possédait une grande table avec tout autour des sofas qui longeaient le mur. Etrangement, le simple rideau coupait assez la musique pour qu’on puisse largement s’entendre parler dans cette pièce. Les 4 chauves accompagnants Johnson se placèrent en dehors de la pièce mais, sous le rideau, leurs pieds étaient encore visibles, montrant clairement qu’ils montaient la garde devant le salon.
Il y avait aussi des cartes de boissons posés sur la table et Lilith l’invita à choisir ce qu’il souhaitait boire avant de commencer leur entrevu qui promettait d’être bien plus amusante que le reste de la journée de Lilith.
Code by AMIANTE

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 03/04/2017
Mer 23 Mai - 1:00
ft. Lilith / Johnson
Un chasseur sachant chasser ... ne chasse pas une Reine.
Malheureusement ce qu’il redoutait arriva, l’homme qu’il avait prit en chasse eu la stupidité d’utilisé son nen. Il soupira longuement et alors que Johnson regarda par la porte, il vit un homme aux cheveux blanc arriver. Comme d’habitude la chance était avec lui. Il resta alors statique ne voulant pas être prit pour un adversaire. Il n’avait aucun moyen de retraite, alors qu’il allait se relever lentement, il s’arrêta net quand le nen d’une autre personne se fit sentir bien plus proche, bien trop proche même. Quand il la vit entré, il n’eu aucun doute sur l’identité de la personne. Il resta là sans bouger et ne répondit pas à la première phrase que la blonde lui lança.

 
Il s’éloigna un peu quand la blonde s’approcha pour saisir l’homme au sol. Le petit jeu n’intimidait pas le chasseur de Hunter, mais il savait bien qu’il ne devait pas la quitté des yeux, même pas une seconde. Elle se présenta à lui, se qui aurait fait rire Johnson s’il s’agissait d’une autre personne. Qui ne la connaissait pas, son palmarès dépassait les frontières.

La pauvre fillette était tétanisée dans le coin de la pièce, le brun avait garder un œil sur Lilith, mais avait bien vu la pauvre « Dana », il secoua négativement de la tête, mais il faut dire que la reine de York Shin parlait beaucoup et ne laissait pas le temps de répondre. La demoiselle était très obéissante, il se demandait bien se qu’elle avait vécue pour arriver ici. Il secoua ses pensés ce n’était pas le moment de s’attardé dessus, sinon il allait jouer au justicier masquer dans york shin. Digne d’un comics tout cela. Quand Lilith lui proposa un entretient il aurait bien voulu refuser, mais il comprit vite que cela n’était pas dans son intérêt.

Le visage de Johnson n’avait pas changé depuis qu’il avait arrêté l’homme, l’approche et les dire de la reine n’y changea rien, mais au fond de lui il savait bien dans quoi il s’était embarqué et de la complexité des solutions qui s’offrait à lui. Il inspira et expira lentement. Non il s’était déjà sortit de bien pire comme situation, il pensa à ses deux filles et à Desdemona, dans des moments comme celui-ci cela lui donnait une raison de revenir vivant de sa tâche.

Le brun la regarda sortir en rigolant, étrangement sans le nen qui l’entourait cette femme ferait nettement moins peur. L’homme qui arrivait fut une réelle déception pour Johnson, il était petit et semblait simple d’esprit même. La vie devait être tellement plus simple avec une tête peu garnie. Le chasseur le regarda puis parla simplement.

« Tant qu’il vit je me fou de se que vous lui faites. »

Il passa la porte en suivant le chauve, bien vite d’autre arrivaient pour bloquer Johnson, c’était très malin, car il avait déjà prévu l’option de partir d’un coup, tant pis pour sa proie. Il raya mentalement se plan pour passer au suivant. 

En entrant dans la salle, le chasseur regarda tout autour de lui bien qu’il gardât du regard la blonde qui lui proposait de boire quelque chose. Pas de sortit aussi non plus. Très bien il allait devoir discuter avec la belle. Il s’approcha alors de la table et se posa de façon à ne pas tourné le dos au rideau et d’avoir toujours en face de lui Lilith.

« Merci bien pour la boisson et aussi pour la demoiselle, mais non merci, pour les deux. Je suis sur mes heures de travail, cela n’est pas très professionnelle. D’ailleurs je ne me suis pas présenté, mais j’imagine que cela n’a pas de réelle importance. Je suis Johnson. »
 
Le brun regarda un peu plus la décoration, visiblement la blonde avait un certain gout. Bon Johnson n’était pas vraiment intéressé par cela, mais il est vrais que cela était agréable à regarder.


« Jolie endroit, on ne s’attend pas à se genre de joliesse quand on vous présente les lieux, mais je vous en pris que me vos cette chance de vous parler en tête à tête ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 27/05/2016
Age : 21
Localisation : La Lune Noire
Ven 29 Juin - 20:08
Un chasseur sachant chasser ... Ne chasse pas une Reine
"Comment fait le chasseur seul dans un nid de hyènes ?"

Feat Johnson Dietrich



 La reine regarda l’homme entrer dans la pièce et elle ricana légèrement en le voyant prendre toutes ces précautions, mais elle ne pouvait pas le blâmer : sa réputation la précédait et personne n’aimerait se trouver dans la même situation que lui, même pas l’homme le plus sot de ce maudit monde. Quand le hunter évoqua le fait qu’il était en travail et qu’il se présenta, elle lâcha un rire narquois qui se termina en un rictus mauvais :





-Je ne pense pas avoir à me présenter. Mais je te trouve bien sérieux Johnson. Serais-je face à un homme qui n’a aucune faiblesse, aucun vice caché ? Je suis impatiente de te découvrir Johnson.

La femme siffla entre ses dents et un des chauves apparu. Quittant de vue le hunter, elle  commanda du vin puis, une fois que le Victor quitta la salle, elle reporta son attention sur Johnson. Elle examina l’homme en face d’elle pendant qu’il parlait : il était mignon, pas de très grande taille, elle remarquait son nen, ce qui était un bon point, mais il ne l’impressionnait guère outre mesure. Pour la hyène, c’était juste un petit jeu, histoire de passer le temps. Elle aimait voir comment les rats se débrouillaient pour quitter une maison pleine de piège.
Une fois qu’il eut terminé sa phrase, la femme tendit ses bras :



-Tu aimes ? Parfait ! Je préfère quand mes hôtes se sentent à l’aise. Si tu le souhaite je pourrais te fournir le nom de mon décorateur, c’est un homme charmant. –elle lâcha un petit rire, dévoilant une fois de plus ses crocs dorés- Et la raison de ta présence ? Disons que j’ai bien envie de m’amuser un peu en ce début de soirée, ma vie est assez ennuyeuse, même si on ne dirait pas comme ça. La vie d’une reine n’est pas aussi amusante qu’on peut le pensée, je me suis moi-même fourvoyée sur le poste. –Elle posa son coude sur le fond du canapé et tapota ses doigts sur son menton- Qu’est-ce que je pourrais bien te demander ? Ah oui ! Tu as tué un type, pourquoi lui ? Moi, j’avais une raison toute trouvée de le faire, mais toi… T’as raison n’est pas aussi évidente que la mienne.

Le chauve revint dans la pièce avec une bouteille et un verre à vin. Une fois le verre remplie, il retourna à son poste devant le rideau. La blonde porta le verre à ses lèvres avec un certain raffinement, puis son regard orangé implacable se posa de nouveau sur sa proie et sa bouche s’élargie dans un grand sourire :


-Parle-moi Johnson… Je veux entendre ce qu’un homme, fort de son expérience, a à me dire –elle but une nouvelle gorgée- et qui sais ? Si ce que tu me dis me plait, peut-être que tu repartiras d’ici plus simplement que tu ne le pense. Sache juste que je ne suis jamais ingrate avec les gens qui occupent mes longues soirées –elle leva son verre en direction du hunter- la balle est dans ton camp, jeune homme, à toi de me montrer que j’ai bien fait de te faire venir ici.

Ce genre de petit exercice était ce que Lilith adorait faire aux gens. Certains inventaient des histoires farfelues qui la faisaient rire aux éclats. D’autre racontait la vérité, crue et poignante. Mais la majorités racontaient des inepties aussi stupides qu’inintéressantes et ces derniers finissaient souvent mal… très mal.
La reine voulait savoir dans quel camp ce Johnson allait se trouver. 
Code by AMIANTE

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter x Hunter Unlimited :: La Lune Noire-
Sauter vers: