Hunter x Hunter Unlimited

The Sweet Escape (ft. Earendur Morveth & Naku Owiga

 :: Ruelles sombres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar
Messages : 221
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 21
Mer 1 Nov - 12:55
The Sweet Escape


Cela faisait maintenant plusieurs jours que Griselda n’avait pas grand-chose à faire. Elle trainait dans les rues de York-Shin à la recherche d’information sur n’importe qui. Elle était habillée simplement, un jean moulant gris, accompagné d’un haut noir, d’une veste courte en cuir noir et une paire de baskets blanches. Elle voulait juste avoir un truc à faire et elle ne supportait plus d’être enfermée avec les autres membres de la Brigade Fantôme. Elle ne voyait que peu d’intérêt à rester avec eux toute la journée à attendre un signe du chef, la grande brune était donc partie dans la matinée, après son entrainement quotidien.


Depuis, elle avançait sans trop de but. Les rues de York-Shin étaient bondées en cette fin d’après-midi. Les gens se dépêchaient, se bousculaient, chacun voulant arriver plus tôt que son voisin.
La Lost-Hunter  c’était juste arrêtée dans un petit bistrot pour déjeuner puis elle avait repris sa route sans but.
A force d’avancer –et d’écouter les conversations- elle traversa une série de quartier qu’elle connaissait et elle savait aussi qu’elle rentrait dans le territoire de la Lune Noire mais elle n’était pas vraiment inquiétée. Tant qu’il ne faisait pas nuit, il y avait peu de chance pour qu’elle aille des problèmes. Elle marchait sans trop faire attention, esquivant les passants en se décalant d’un côté ou de l’autre. 
Elle finit par marcher contre un mur afin de ne pas avoir à esquiver les gens. Personne n’était rentré en contact avec elle. Sauf un. Une seule personne. Un type plus petit qu’elle, aux cheveux mi-long noir, aux oreilles pointues et aux yeux bleutés. Il sentait l’eau de Cologne et était percé à de multiples endroits aux visages. Agacée par cette journée perdue et par cette seule personne qui n’avait même pas été capable de l’éviter, elle haussa le ton, le toisant de ses 1m81 :


-Vous ne pourrez pas faire un peu attention ?! Et n''allez pas me dire que vous ne m'avez pas vu ! Cela ne vous rendrait que plus bête et je vous assure que vous n'avez pas besoin de ça !


Pour appuyer son propos, elle frappa le torse du jeune homme avec son doigt.
Elle savait qu’elle aussi n’avait pas été totalement attentive dans la situation mais elle s’en fichait. Griselda était de mauvais poil et elle n’aimait pas le contact physique. Encore moins quand la personne portait ce genre d’odeur sur lui, odeur qui avait la fâcheuse manie de lui donner la migraine. Et puis, depuis qu’elle trainait avec les gens de la Brigade, elle avait la fâcheuse manie de partir au quart de tour pour un rien.

 

(C) Galimybé - Mini BN

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 14/08/2017
Age : 19
Localisation : DTC
Sam 11 Nov - 19:09
"Oui, j'y vais... T'en fais pas, je peux y aller seul. Ça va aller? ... D'accord !"

Eärendur sort du club et fait le guet dehors. Ça va, normalement Shogun et Béatrice sont avec la chiasse et Lilith. Madame la blondasse devrait s'amuser.

Ça fait au moins une heure qu'il guette, et il se fait chier à mort. Il ne sait pas quoi faire. Il marche sur le trottoir, et il voit une femme chelou, plus grande que lui. Est-ce qu'elle veut s'en prendre à sa "famille" ?

Du coup, bah, il a la bonne idée de faire exprès de la bousculer sans s'excuser. Ingénieux n'est-ce pas de la faire s'énerver?

"Effectivement, j'avoue en avoir fais exprès, je ne peux pas faire semblant de ne pas faire attention ou ne pas voir ce que je fais. Une personne glauque ne devrait pas trainer ici."

Il s'en fout royalement de se faire repousser avec un doigt. Il ne veut pas qu'une femme soit en danger en trainant ici, même si elle est glauque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 30/10/2017
Localisation : York Shin
Sam 11 Nov - 19:47
La journée est belle, le soleil brille et j'ai un jour de congé.
Je me suis alors habillé d'une chemise bleue et le reste de mes vêtement est noir. En sortant de chez moi, je suis passé dans une boulangerie pour m'acheter quelques pâtisseries. Seulement trois, pas plus, je vous rassure. J'arpente alors les rues de la ville, flânant sans but, sans destination précise. L'important étant que je sois dehors...
En effet, il y a quelque temps, j'ai été enlevé pour participer à un jeu pervers de jugement... Je ne suis pas forcément très rassuré, mais rester chez moi n'est en rien une solution. C'est pour cela que plus que jamais, je passerai ma journée à me promener !

J'arrive aux abords d'un quartier pas forcément très fréquentable. J'hésite un instant à faire demi-tour, mais cela reviendrait à laisser la peur gagner. Je poursuis donc mon chemin, les sens éveillés et ma deuxième pâtisserie en train d'être mangée.
Du coin de l'œil, je remarque une confrontation... Je déglutis, vois que personne ne réagit. Paralysé un instant, je m’apprête à faire comme le reste de la population, mais le ton monte. Je regarde mieux la scène et reconnais une des personnes qui étaient kidnappées avec moi. Eärendur est en train de crier sur une jeune femme grande et musclée... Probablement bien plus forte que lui...
Que faire ?
Je respire un grand coup, puis me dirige vers eux avec un air amical :

-Bonjour, je vous pris de bien vouloir excusez mon impertinence, mais il semblerait qu'il y ait un problème... Puis-je vous aider à le régler d'une quelconque façon que se soit ?

L'effet de surprise, couplée à la politesse amicale peuvent parfois faire des miracles. Et j'espère que ça sera le cas !

J'ai cependant une étrange sensation. Je me sens observé, oppressé, comme si on essayait de me prendre au piège... C'est probablement un léger stress post traumatique. Il n'y a aucune raison qu'on m'en veuille et qu'on me kidnappe à nouveau... Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar
Messages : 221
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 21
Sam 11 Nov - 20:41
The Sweet Escape


Griselda ne s’attendait pas particulièrement à une réponse précise, mais celle que venait de lui servir le jeune homme en face d’elle lui arracha un regard mauvais. Et cela s’accompagna bien vite d’un ton devenant, pas forcément plus haut, mais bien plus agressif :


-Et vous qui êtes-vous pour me dire où je peux aller ou non ? Je…


Avant qu’elle ne puisse terminer sa phrase, un homme vint les interrompre. D’un regard, elle l’analysa, balançant ses yeux de haut en bas. A peine plus petit qu’elle, peau pâle, cheveux bruns, yeux verts, un bouc, habillé plutôt classe et des lunettes. Elle regarda les deux types chacun leurs tours puis, d’un seul coup dépitée, elle lâcha un soupir de dépit. En temps normal, elle se serait énervée parce qu’il lui avait coupé la parole mais, pas cette fois : depuis qu’elle avait vu cette vidéo elle ne savait plus vraiment qui elle était et le fait qu’elle soit constamment à fleur de peau en était la preuve la plus stricte. 

Accompagnant la parole au geste, elle tourna les talons en faisant un signe de la main. Mais elle se retrouva nez à nez avec un type bien plus grand et plus colossal qu’elle. Elle eut à peine le temps d’esquisser un début de « putain » sur ses lèvres que ce dernier qui donna un coup de matraque tellement fort au niveau de la tempe, que cela lui fit perdre connaissance sur le champ.

Du côté des deux autres hommes, une chose emmitouflée dans un grand manteau marron vint loger un taser entre les omoplates de Naku et l’électricité ne tarda pas à envahir le corps du jeune homme. De suite, afin de faire perdre connaissance au dernier type, un petit homme à l’allure malingre arriva sans un bruit derrière Earendur et il lui planta une seringue dans la jambe, déversant le poison, destiné à faire tourner de l’œil, dans les veines de sa victime.

L’étrange groupe qui venait de commettre son méfait ne semblait pas inquiété par les nombreux témoins qui commençaient déjà à appeler la police à la rescousse. D’une action ample et digne des plus grandes séries dramatiques, le groupe et leurs prisonniers disparurent tous dans un mouvement de cape donné par l’immense type emmitouflé. Il ne restait plus rien du groupe, excepté une petite carte de visite avec simplement écrit dessus : Nous vous saluons, reine de York-Shin.

****
Les membres du trio dépareillé furent balancés comme des malpropres dans une grande salle presque entièrement vide. La salle, à peine éclairée ne permettait pas de voir que le plafond s’élevait à plus de 10 mètres au-dessus d’eux, mais une petite lampe, tout en haut d’un mur, leurs permettait de supposer de la hauteur présumée de la pièce dans laquelle ils se trouvaient. Pourtant, étrangement elle n’était pas très large, à peine 9m². Et une fois la porte fermée, elle se confondait dans le mur de manière n’être repérable que pour une personne l’ayant vu se fermer.

Griselda, était toujours dans les vapes quand elle fut lancée avec le reste de son groupe dans la pièce. Un énorme hématome était tranquillement en train de naitre sur sa tempe gauche, ce dernier était en train de virer, au centre, aux noir-marron, ne laissant que les rebords rougeâtres et violacés .

 

(C) Galimybé - Mini BN

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 14/08/2017
Age : 19
Localisation : DTC
Sam 11 Nov - 22:40
"Hey! Je ne veux pas qu'une femme... Oh salut! Tu fais quoi ici? C'est un quartier hyper chaud ici."

Eärendur affiche un sourire super sympa, vu qu'il connait Naku depuis l'autre jour. Par contre, il y a un truc qui le chiffonne. Pas la belle femme qui se casse, mais le mec devant elle.

À peine veut-il courir casser la gueule du mec qu'il reçoit une seringue dans la jambe. Un poison hein? Il s'évanouit et s'étale sur le sol, telle une crêpe qui tombe par terre.

Ils ont été déplacé dans une salle. Encore une fois le mec se fait avoir. On espère que ce n'est pas encore un jeu à la con. Il ne se réveille toujours pas, le poison étant bien puissant pour l'endormir assez longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 30/10/2017
Localisation : York Shin
Dim 12 Nov - 12:19
J'arrive et je prononce ma petite tirade. Dans ce bref instant, Eärendur me salue, je lui réponds d'un sourire et d'un signe de tête. Étonnement, la jeune femme décide de s'en aller dès que j'arrive. Étant donné, la résistance physique inexistante que je pourrai lui opposer en cas de conflit, je suppose qu'elle veut tout simplement éviter de se prendre la tête.
Je l'observe rapidement, elle est grande, la peau légèrement foncée, de longs cheveux bruns encerclant son visage triangulaire. La demoiselle est plus grande que moi et très musclée. Je remarque ses yeux bleus, sublimes. Non pas seulement de par sa couleur envoûtante, mais par la lueur d'une profonde intelligence. Elle est très jolie si on oublie le fait qu'elle pourrait sans doute me briser en deux sans plus d'effort qu'il m'en faudrait pour briser une allumette...

Mais je me rends vite compte que mon sentiment de mal être n'est pas dû à la jeune femme, ni même à ma supposée paranoïa. Je n'ai le temps de voir qu'une montagne de muscles donner un violent coup à la demoiselle. Je voudrais regarder autour de moi, mais un violent choc me paralyse... Mes muscles se crispent à cause de l'électricité d'un coup de taser me parcourant le corps. Je m'évanouis sur le coup... Encore.

Plus tard, je ne saurais dire combien de temps, je commence à émerger. Me voilà dans une pièce étrange avec mes affaires encore sur moi étonnement. La luminosité n'est pas optimale, mais suffisante. Je remarque avec moi la jeune femme et Eärendur. La demoiselle semble avec un énorme hématome qui m'inquiète un peu, mais pas de déformation qui indiquerait que le crâne soit brisé a priori.
Nous sommes parqué dans une salle de trois mètres sur trois environs et surtout un impressionnante hauteur sous plafond... Près de dix mètres à vue de nez.
Je ne vois aucune porte. Cependant, puisque je ne ressens pas de douleur autre que celle du taser, c'est que la porte est à notre niveau, on ne nous a pas lâché de plus haut. C'est toujours ça.

Ne remarquant rien de plus au cours de cette brève inspection d'à peine quelques secondes, je me tourne vers mes compagnons d'infortune. Tout en gardant une distance de sécurité, je leur dis :

-Allez, réveillez-vous, faut qu'on sorte d'ici. Debout, je sais que ça fait mal, mais il faut se dépêcher d'analyser la situation ensemble.

En réalité, j'ai déjà un plan pour trouver la porte, mais je préfère attendre que mes compères soient conscients et cas de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar
Messages : 221
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 21
Dim 12 Nov - 13:28
The Sweet Escape


C’est une voix connue qui réveilla Griselda : c’était la voix grave du type qui était intervenu entre elle et l’autre gars. La jeune femme ouvrit les yeux, puis les referma aussitôt, un tambourinement assourdissant lui vrillait le crâne. Ce n’est qu’au bout de quelques secondes qu’elle se décida enfin à rouvrir ses paupières. Elle se leva doucement, préférant ne pas brusquée son corps. La Lost-Hunter réussit tout de même à se mettre debout assez rapidement et une fois cela fait elle s’étira, faisant jouer chacune de ses articulations. Certaines craquait selon ses mouvements mais cette rapide vérification lui permis de s’assurer d’une chose : tout fonctionnait.


Elle frotta tranquillement sa tempe meurtrie et balança son regard sur le jeune homme réveillé, répondant à la phrase qu’il avait prononcé il y a peu :

 
-Ravie de voir que certaine personne possède encore un peu de bon sens –elle marqua une courte pause puis tendit sa main au brun- je m’appelle Griselda Maria Adelaïde De Wynfell, Lost-Hunter 1 étoile, ravie de faire votre connaissance –elle regarda rapidement autour d’elle- même si cela aurait été préférable de se rencontrer dans d’autre circonstances.

 
Du rapide coup d’œil qu’elle avait jeté pendant qu’elle parlait, elle avait pu en tirer plusieurs petites choses : la pièce était étrangement faite : très haute mais pas très large, une petite lampe éclairait vaguement la salle : elle avait sûrement été rajoutée après coup, si c’était vraiment un bâtiment utilitaire à l’origine les lumières devaient sûrement être moins hautes et plus nombreuses.

De ceci, Griselda pu en conclure qu’ils étaient sans doute dans un entrepôt, aménagé pour les sales magouilles d’un clan quelconque qui sévissaient dans York-Shin. Maintenant la question était : pourquoi eux 3 ?
Elle supposa qu’elle aurait la réponse à cette question plus tard puis se concentra sur les murs qui les entouraient. Griselda tourna sur elle-même, d’un premier coup d’œil il était impossible de voir la moindre porte. Et très franchement, entre son mal de crâne et la crainte grandissante qui montait en elle, la grande brune espérait vraiment trouver rapidement cette porte.

Ne montrant rien de ses sentiments, malgré son angoisse grandissante–entre coupé, de ces maudites images qui ne quittaient plus son esprit depuis maintenant de nombreux mois- et de sa fatigue musculaire, elle prit la parole :

 
-Si jamais l’un d’entre vou… -elle s’arrêta et se repris, se concentrant sur Naku- si jamais vous trouvez la porte, faite le moi savoir avant de l’ouvrir ou de tenter quoique ce soit avec la porte. J’aurai quelques vérifications à faire avant, vous comme moi n’avons pas envie de nous retrouver face à une horde d’adversaire sans plan d’attaque. Je pourrais au moins savoir le nombre d’ennemis, s’il y en a.

 

(C) Galimybé - Mini BN

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 14/08/2017
Age : 19
Localisation : DTC
Lun 18 Déc - 12:47
Eärendur se réveille d'un coup. Il s'assoit et regarde partout autour de lui. Un entrepôt bien naze. Il a une idée sur qui sont les ravisseurs. Un gangster qui veut s'en prendre en Azarov. Mais alors... Pourquoi ces deux là sont avec lui ? Est-ce pour mieux lui tirer les vers du nez ? Dès qu'ils se pointeront, le jeune homme prendra un malin plaisir à leur casser la gueule. Bien sûr, si sa théorie est juste.

Il est silencieux et regarde les murs. Aucune porte. Est-ce qu'il y aurait un mécanisme qui permet de cacher celle-ci ? Il se lève et observe le sol. Rien d'apparent. Et en regardant le plafond, il n'y a rien non plus.

"Dites, y a-t-il quelqu'un qui puisse sentir des courants d'air de manière plus efficace que la normale ?"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 30/10/2017
Localisation : York Shin
Lun 18 Déc - 15:40
La jeune femme semble effectivement, elle se relève et s'étire laissant quelques craquements osseux se faire entendre.
Elle me tend la main pour se présenter, je lui la serre donc et m'annonce :

- Enchanté, je suis Naku Owiga,. J'avoue que d'autre circonstances auraient été préférables.

Le fait que Griselda soit une Hunter est peut être la raison de cet enlèvement... Une chose est sûr, avoir ce genre de personne de notre côté ne peut être qu'un avantage. D'un coup d'œil rapide elle semble analyser la pièce et me préviens que si je trouve la porte, il faut que je la prévienne avant de l'ouvrir. Je souris et réponds d'un simple signe de la tête alors que notre autre camarade semble se réveiller à son tour. Une nouvelle séance d'observation et une question qui m'amuse un peu.
Je souris au rockeur, puis réponds :

- Je ne suis pas particulièrement bon pour ça, mais j'ai une autre idée.

Je sors ma flasque de whisky et m'agenouille près d'un mur. Lentement, je verse de petites quantités de liquide sur le sol, vraiment à côté du mur. Je fais mon dosage à l'aide du bouchon afin de toujours avoir la même quantité d'alcool versée. Fort heureusement, je n'ai besoin de la faire que de deux côtés avant de voir le résulta escompté. Je me redresse et pointe un bout du mur du doigt avant d'expliquer calmement :

-La porte est là. Quand on renverse un liquide, une flaque se forme, c'est logique. La surface de la flaque est directement liée à la quantité de liquide. Or mes flaques ont toutes la même surface, sauf celle-ci qui est un petite peu plus petite. Ce qui veut dire qu'une partie du liquide a coulée sous la porte.

J'avais expliqué ça par réflexe, n'ayant que trop l'habitude que les gens ne comprenne pas mes raisonnements. Je me permets de boire une petite gorgée de ma flasque avant de la ranger et de m'éloigner de l'emplacement de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar
Messages : 221
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 21
Mar 19 Déc - 13:01
The Sweet Escape


Griselda lança un regard rapide et relativement désintéressé au type aux cheveux longs noirs. Quand il posa sa question, elle le regarda en haussant un sourcil puis s’intéressa de nouveau au petit manège de ce fameux Naku.



Elle le regarda attentivement faire et elle comprit rapidement où il voulait en venir. C’est vrai que depuis qu’elle avait son nen, elle négligeait un peu trop les solutions débrouillardes que le cerveau humain pouvait offrir. La grande brune regarda la flaque devenir légèrement plus petit à mesure que le liquide s’engouffrait dans la porte. Elle adressa un sourire satisfait à Naku puis attendit sagement qu’il termine son explication.


-Merci pour vos lumières, en espérant que notre troisième compagnon d’infortune ai réussi à la comprendre –elle posa sa main sur l’épaule du brun aux cheveux courts- et bien joué ! Mais rappelez-moi juste de vous offrir une bouteille de Whisky, vous en avez usé pour moi et je m’en voudrais d’avoir déjà une dette envers vous. Maintenant si vous voulez bien m’excuser…

Elle retira sa main et se dirigea vers la porte. Après l’avoir examiné pendant quelques microsecondes elle s’accroupit et posa ses paumes contre la porte mais juste au-dessus du sol. Ses cheveux commencèrent alors à légèrement bouger et la flaque de whisky fit de même…. Puis, tout s’arrêta. Griselda se releva en s’époussetant les mains et se retourna vers ses deux acolytes :


-Derrière la porte se trouve cinq types : deux de chaque côté de la porte, deux autres à l’autre bout de la salle, surement devant une autre ouverture et un dernier qui fait les cents pas au milieu. La salle doit faire 40m², une hauteur de 10 mètres de haut. La pièce dispose de pas mal d’endroit où on peut se mettre à couvert, des caisses, sans doute, ou alors des containers… Je suis désolée de ne pas pouvoir être plus précise.
L’air passant mal dans le peu d’espace qu’il y avait entre la porte et le sol, il lui était presque impossible en aussi peu de temps de faire une analyse rapide et efficace de la situation extérieur.
Son regard, légèrement inquiet, se tourna vers la lampe qui trônait tout en haut de la pièce comme-ci cette dernière allait pouvoir lui permettre de se rappeler d’une chose qu’elle aurait pu entendre quand elle était inconsciente… Elle avait déjà réussi ce tour de force par le passé…. Mais là, rien n’y faisait, un mal de tête c’était installé et il n’avait pas l’air de vouloir quitter les lieux. Tout en frottant sa tempe encore douloureuse, la hunter se tourna vers ses compagnons :



-Pour ouvrir la porte je peux vous proposez 2 solutions : on la défonce ou alors on attire assez l’attention des types pour qu’ils l’ouvrent, s’ils ne nous ont pas tué directement c’est qu’ils nous veulent en vie, donc en cas de pépin ils viendraient voir –elle pointa la lampe- je peux atteindre la lampe et, donc, mettre le feu à quelques choses, ils doivent forcément avoir des caméras pour nous surveiller et, même s’ils peuvent voir qu’on fait ça exprès ça les forcera quand même à se pointer.

Elle avait conscience que son plan était loin d’être parfait et encore moins délicat, mais son mal de crâne et les images qui lui bouffaient la pensée, l’empêcha de vraiment se poser et réfléchir à un plan clair et efficace. 
 

(C) Galimybé - Mini BN

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 14/08/2017
Age : 19
Localisation : DTC
Mar 9 Jan - 15:30
"Je vote pour défoncer la porte !"

Il se prépare et serre ses poings, assez loin de la porte pour qu'il aie l'élan nécessaire afin de la détruire. Mais il n'agit pas tout de suite; il attend l'avis de Naku. Son envie de défoncer ces cons doit sûrement se faire ressentir, mais ça, il s'en moque pour le moment.

En plus, il pense à Fayephianiel. Il voulait la revoir. Plus il y pense plus il a envie de la détruire. Il essaye de se calmer mais il n'y arrive plus, il fonce et donne un coup de boule à la porte et gros coups de poing gauche. Après un coup de pied droit, la porte se casse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 30/10/2017
Localisation : York Shin
Mar 16 Jan - 13:25
La jeune femme me félicite pour mon idée et se moque légèrement de l'intellect du troisième comparse. Je ne réponds rien et la laisse se diriger vers la porte. Elle se baisse pour mettre sa main au sol et là quelque chose d'étrange se passe. Ses cheveux bougent comme muent par un courant d'air et la flaque de whisky fait de même. Le coup de taser a dû être plus fort que je ne le pensais. Puis elle se relève et nous indique qu'il y a cinq homme dans la pièce. J'avoue ne pas comprendre comment elle en arrive à cette conclusion, mais elle nous propose deux façon de sortir avant que j'ai le temps de réagir sur l'étrangeté de sa perception.
Eärendur vote pour défoncer la porte... Ce qui me surprend à peu près autant qu'un levé de soleil, mais bon. Non la surprise vient du fait qu'il décide de mettre en application se vote avant que j'ai le temps de piper mot.

La porte se brise après trois coups... TROIS COUPS ! Donc non seulement il bourrine, mais en plus il ne le fait pas efficacement. En effet, si la porte avait cédée du premier coup, on aurait eu en effet de surprise, mais avec trois coups, croyez bien que de l'autre côté, ils ont eu le temps de voir venir.
Quand la porte vole en éclat dans un vacarme impressionnant, je peux voir une salle correspondant parfaitement à la description de la Hunter. Trois des cinq ont déjà sortis leur flingue et les deux derniers sont en train de les saisir. Les plus proche de la porte se sont éloignés de deux bons pas pour éviter de se prendre une balle de leur camarade ou un coup de notre part.

Visiblement, un rockeur défonçant une porte est une chose suffisamment impressionnante pour que nos kidnappeurs oublient l'idée de nous laisser en vie. Un premier coup de feu retentit et la balle se loge dans le mur à côté de la porte. De mon côté, je suis paralysé pendant une fraction de seconde, mais j'ai l'impression l'impression que ça dur une éternité. Puis je me ressaisis, l'adrénaline faisant son office de manière plus efficace. Être dans un espace aussi confiné ne m'offrant aucun couvert, je me précipite hors de la pièce et me place derrière un container . Alors que je cours accroupi, de nouvelles balles sont tirées et une m'étaient visiblement destinée. Quelques petits éclats du mur me heurtent le dos, propulsés par la balle qui me visait. Je respire fort et vite derrière mon couvert. J'essaie de me concentrer, mais j'avoue que me retrouver dans cette situation est très inhabituelle et déroutant pour moi. Je me contente de rester caché pour le moment, incapable que je suis d'analyser la situation comme il faut.
Revenir en haut Aller en bas
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar
Messages : 221
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 21
Mar 16 Jan - 18:19
The Sweet Escape


A peine eu-elle prononcée sa phrase, qu’elle la regretta sur le champ. Regret qui s’accentua quand elle vit le type aux cheveux longs foncer sur la porte et frapper dedans comme un forcené. Elle avait l’impression que le bruit des coups dans la porte pouvait être entendu jusqu’à l’autre bout du pays et elle voyait le plan qu’elle commencée à élaborer partir en fumée.  Elle se chuchota alors à elle-même :


-Je vais le tuer…



Instinctivement, quand la porte vola en éclats Griselda fonça dans la salle où étaient ses adversaires. Elle avait la disposition de la salle en tête et elle agit en conséquence. La tête baissée elle fonça vers un couvert, la brune colla son dos contre le container écoutant le bruit des balles qui ricochaient contre sa protection et celles qui frappaient un peu plus loin. Elle respira un grand coup et jeta un coup d’œil. Un type était à sa portée, elle pouvait le neutraliser rapidement et puis elle n’avait aucune idée de la puissance de ses compagnons, elle préféra donc prendre les devants et attirer les adversaires sur elle. Puisant dans ses tripes et dans son nen, elle se projeta en l’air d’une grande bourrasque et une fois en l’air elle se créa un bouclier d’air afin de dévier les balles qui commençaient déjà à pleuvoir sur elle. Au moins, elle avait réussi à attirer le regard des types, même si tous ne lui tiraient pas dessus, ils l’avaient tous regardés et cela offrait une occasion en or pour ses compagnons d’armes, si ces derniers décidaient d’agir au bon moment. Ses yeux, devenus totalement blanc avec son nen, se fixèrent sur le type qu’elle avait repéré plus tôt. Elle se laissa tomber et amortie sa chute avec son nen, mais juste avant que son bouclier ne touche son adversaire, elle coupa son nen et se retrouva nez à nez avec lui, elle ne craignait pas vraiment les tirs, ou du moins, pas tout de suite, il était toujours difficile de se décider à tirer sur un allié et elle se doutait bien que ses types n’échappaient pas cette règle.
Par réflexe, le type lui décrocha un coup de crosse, qu’elle stoppa avec son avant-bras. A peine il eut terminé son mouvement qu’elle lui donna un grand coup de poing dans le plexus et quand le type se plia pour tenter de reprendre son souffle, elle joignit ses mains et lui donna un grand coup derrière la tête afin de l’assommer. Sachant que son temps était compté maintenant qu’elle était à découvert, elle ne laissa pas tomber sa cible, elle l’attrapa, reforma un bouclier d’air autour d’elle et du type puis elle se propulsa derrière un autre couvert. 
Elle posa délicatement le type contre le container et prit bien soin de vérifier son poult, une fois qu’elle fut sûre de sa survie. Elle attendit la fin d’une salve de tir pour changer de place afin de ne pas faire prendre de risque à l’homme assommé. Griselda courut le plus vite possible jusqu’à un autre couvert, elle était maintenant vers le centre de la pièce. C’est ainsi qu’elle put constater qu’elle avait neutralisé celui qui était au centre de la salle un peu plus tôt.

Elle jeta un coup d’œil derrière-elle, autant pour voir ce que ses alliés avaient fait que pour vérifier qu’aucun type ne l’avait en joue et, a priori, non. La brune prit quelques secondes pour reprendre son souffle et pour déterminée la manière dont elle allait neutraliser les deux types qui étaient devant elle et qui étaient du genre excités de la gâchette. Et elle espérait surtout que des renforts n'allaient pas rappliquer, sinon elle ne donnait pas cher de leurs peaux. Elle et le rockeur étaient des maîtres de nen mais cela ne les immunisaient pas aux balles pour autant.
 

(C) Galimybé - Mini BN

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 14/08/2017
Age : 19
Localisation : DTC
Jeu 18 Jan - 9:47
Eärendur fonce dans la salle où ça tire. Histoire de taper un peu de cons. Quand cette chère femme attira l’attention des mecs, il surgit dans le dos pour later l’arrière-train de certains d’entre eux. C’est à dire ceux qui tirent sur la brune.

Il sent qu’il a une éraflure au bras gauche. Et un coup de boule pour celui qui lui a fait ça. Un. Et ensuite, un tir sur sa main droite. Un coup de genou bien placé pour ce tireur en prime.

Il fait des roulé boulé au sol pour faire strike sur ses cibles. Il a réussi à en faire tomber deux. Par contre, il a eu mal à l’épaule. Il le regarde.

*Ah ouais, lol, je saigne.*

Il s’en fout royalement pour le moment, il n’a pas trop mal. Il veut arriver jusqu’au niveau final pour sortir d’ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 30/10/2017
Localisation : York Shin
Ven 19 Jan - 21:05
Tout se passe si vite, je ne suis pas sûr de tout comprendre. J'ai vu la jeune femme se mettre à couvert, mais j'ai vite tourné la tête. Je ferme les yeux pour essayer de reprendre mes esprits. J'entends les bruits assourdissants des balles de tous les côtés... Chaque balle me mets un peu plus les nerfs à vif et me paralyse derrière le container qui m’abrite.
Je respire le plus profondément possible... Mes oreilles bourdonnent tellement que je ne remarque même pas le son des coups de poing distribué par mes camarades.
Les yeux toujours fermés, le cœur tambourinant, je me rends bien compte que je n'ai pas le temps de me calmer, que je dois agir... Je me concentre de toutes mes forces pour bouger mon bras et dans une réaction presque spasmodique, je me cale un claque monumentale. Le choc, la douleur, l'étincelle nécessaire pour que l'adrénaline mène à l'action.

Rien d'autre qu'un sifflement sourd dans les oreilles, la vision panoramique brouillé, le temps me semble s'être arrêté. J'utilise l'écran noir de mon téléphone comme un miroir pour avoir un aperçu sans quitter mon couvert. Je vois quatre hommes à terre, je ne prends même pas le temps d'être surpris, je me focalise uniquement sur le dernier debout. C'est l'un de ceux qui était près de notre porte. Mon cerveau fonctionne à toute vitesse pour calculer mes options. L'attaquer au corps à corps, même sous adrénaline, j'ai moi de 2% de réussite et ça c'est juste pour l'approcher. Le feu ? Trop long à préparer. La bobine de fil ? Non, il aurait fallu que j'ai préparé le terrain... Les billes ? LES BILLES !!!
Je plonge la main dans le sac de petites billes métalliques que je garde toujours sur moi. J'envoie discrètement les billes en les faisant rouler vers ses pieds. Elles sont partout autour de lui, mais il faut provoquer le mouvement. Je ne m'y connais pas particulièrement en arme, mais celle de l'homme que je vise m'a l'air d'avoir un certain recul... Mais il faut que ses pieds soient sur les billes... Un pivot ? Mais oui, s'il pivote il devra reprendre ses appuies. Je retire mon gilet et le lance en l'air et ça ne manque pas.

Le dernier homme debout se tourne vers ce mouvement brusque, pensant probablement qu'il s'agit de moi. Ses pieds se déplacent, les billes sous ses semelles et il tire. Le recule de son arme le déséquilibre, les sphères métalliques et la gravité font le reste. Alors que je relève la tête, poussé par la curiosité je suppose, je vois ce criminel partir en arrière. À cause l'angle et de la puissance de son arme, c'est son crâne qui amortie sa chute conte le sol de l’entrepôt.
Même s'il a tenté de me tuer, j'avoue avoir un frisson de douleur pour lui. Bon, il ne va pas en mourir normalement, mais j'aimerai pas être à ça place.

Le danger n'étant plus aussi imminent, l'adrénaline retombe. La tête me tourne et j'avoue que ma joue rougis par la claque que je me suis mis commence à me brûler... Sans oublier une envie prononcé de vomir, même si je me retiens...
J'espère que les deux autres vont bien. Le souffle court et un peu hébété par l'adrénaline, je demande à haute voix:

Toujours... en... vie?
Revenir en haut Aller en bas
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar
Messages : 221
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 21
Dim 21 Jan - 22:10
The Sweet Escape


Le temps que Griselda réagisse, un de ses compagnons avaient, plus ou moins violement, neutralisé les types restant. La brune s’accorda alors quelques secondes pour respirer à pleins poumons, elle en avait besoin pour faire baisser l’adrénaline qui affluait encore dans ses veines. Elle se calma rapidement et en même temps que ses tremblements cessaient, les images du Black Chapter revenaient hanter son esprit. Elle avait appris à faire avec et puis cela lui assurait une chose : elle était toujours en vie et toujours aux aguets.

Quand elle entendit la question de Naku, elle leva la main et dit :


-De mon côté, ça va. 

La jeune femme se releva et regarda rapidement autour d’elle en remettant ses cheveux en place. Elle n’eut pas grand mal à analyser la situation et elle se mise alors au travail : elle entama d’appuyer tous les types contre le mur ou un container afin de limiter les risques d’étouffement. Sur le dernier type dont elle s’occupa, elle fouilla ses poches et lui vola son arme de poing ainsi qu’un couteau puis elle découpa une grande bande dans le t-shirt de l’homme et se releva après s’être assuré qu’il était toujours vivant.

En avançant vers Earendur, elle regarda Naku afin de voir s’il allait bien et, apriori, il n’avait pas besoin de soin immédiat. Son regard bleu se planta alors dans celui du Rockeur et, à mesure qu’elle avançait vers lui, ce dernier se faisait de plus en plus dur et de plus en plus glacial.  La grande brune se planta alors devant lui, ne lâchant pas son regard et lança d’une voix froide mais pas particulièrement haute :


-Vous ! Vous vous rendez compte de ce que vous venez de faire ?! –elle ne lui laissa pas le temps de répondre et enchaîna-  Vous avez risqué la vie de Naku ainsi que celles des 5 hommes qui étaient stationnés dans cette salle ! Imaginez s’ils avaient eu un mauvais réflexe ? Ils tiraient et un d’eux auraient pu mourir. Pareil pour notre compagnon d’infortune ! Vous savez très bien qu’il n’a pas de nen et vous lui avez fait prendre des risques inutiles ! –pendant qu’elle lui disait ça, elle était en train d’attacher le bout de tissu récupéré pour tôt au bras du jeune homme afin de stopper l’hémorragie dû à la balle- Et pourquoi ? Parce que vous vouliez casser cette porte et comme la bonne raclure d’égoïsme que vous êtes-vous l’avez fait, sans prendre un compte une seule seconde notre avis ! –elle termina de serrer le bandage de fortune- Si jamais l’un d’entre nous serais mort vous aurez dit quoi à sa famille ou à ses amis : –elle prit une voix volontairement grave pour imiter celle d’Earendur- «  ah ouais lol il est mort par ma faute » ?! –elle reprit sa voix normale, quoique un peu plus glacial encore que tout à l’heure-  Au-delà d’être stupide, vous êtes irresponsable, égoïste, un connard sans âme et qui ne se préoccupe que de sa petite personne ! Mais je vais vous dire un truc : ce n’est pas en vous habillant en rockeur, en ayant les cheveux longs et en jouant les gros bras que vous devenez impressionnant ou craint, ça ne sert qu’à vous rendre ridicule et pitoyable ! Pour l’instant je ne vois qu’une sale petite merde –elle se recula de quelques pas et le regarda de bas en haut avec un regard plein de mépris- et vous me faite pitié !

Une fois qu’elle eut terminée, elle alla rejoindre Naku. Elle savait qu’elle avait été particulièrement agressive avec Earendur, mais elle en pensait chaque mot et elle savait qu’elle avait atteint le point de non-retour avec ce type : une fois sortie d’ici, elle n’entendrait plus jamais parler de lui et ça ne serait pas plus mal. Il avait commis une faute irréparable qui aurait pu condamné des gens qui n’avaient rien demandés. Ce n’était pas le fait qu’il l’avait mise en danger elle qui l’a dérangeait, loin de là, elle c’était mise dans des situations bien pire toute seule. Mais au-delà de ne pas avoir prévu un plan, il avait agis seul alors qu’il était trois et qu’aucun de ses compagnons n’étaient préparés pour un combat. Et ce genre d’attitude l’a mettait hors d’elle.
Sa démarche pour arriver jusqu’à Naku était rapide et montrait clairement la colère froide qui habitait son corps et son esprit. Une fois au niveau du dandy, elle lui demanda :


-ça va, vous tenez le coup ? Quand on n’est pas habitué à ce genre de fusillade ça peut faire un choc. Au moins vous avez l’air d’aller bien et tant mieux, on ne va pas être trop de deux cerveaux pour contenir l’énergumène qu’on se trimballe.

(C) Galimybé - Mini BN

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 14/08/2017
Age : 19
Localisation : DTC
Mar 30 Jan - 19:02
Eärendur laisse Griselda faire tout en l'écoutant. Il ne fait rien parce qu'elle a raison. Une fois chose faite, il pense à une chose horrible. Quand la brune part voir Naku, il se parle tout seul.

"Ça veut dire que... Je ne pourrais pas protéger ma soeur... Ma Lin'... Non..."

Ea reste assis en mode dégoûté de ce qu'il a fait. Il n'aurait jamais dû agir ainsi. S'il avait attendu pour ça et qu'il avait fait attention à tout ces détails, il aurait moins risqué de faire de la merde.

*Ma soeur est ce qui compte le plus pour moi. Je ne peux pas rester dans cet état plus longtemps. Je dois faire de mon mieux pour sortir d'ici en les protégeant au mieux.*

Il se décide enfin à se lever. Il rejoint les deux autres tout en restant un peu à l'écart. Il ne les dérangerait pas ainsi. Surtout que la femme le trouve trop débile. Il recule encore plus.

*Tain. Je suis trop con. Je n'y arriverais jamais. Je suis un incapable.*

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 30/10/2017
Localisation : York Shin
Mer 31 Jan - 14:06
Les oreilles bourdonnant encore, je n'entends qu'une voix lointaine que je ne comprends pas vraiment. J'ai tellement la nausée c'est horrible... Je respire fort pour essayer de calmer cet effet secondaire... Je ne supporte vraiment pas ce genre de montés d'adrénalines...
Je réalise que je ne peux même pas boire un peu pour me calmer puisque j'ai presque tout utilisé pour trouver la porte et que je dois garder le petit fond au cas où je devais faire un départ de feu... Journée de merde !

Alors que je me calme comme je peux, je crois comprendre que la grande brune passe un savon au rockeur... On peut dire qu'elle a du caractère. En même temps, de mon côté, j'ai failli mourir deux fois à cause de Eärendur, donc je peux comprendre qu'il mette les gens sur les nerfs. De surcroît, contrairement à elle, je n'accorde pas autant d'importance que ça à la vie de ceux qui viennent de me tirer dessus. Que voulez vous, ma survis est ma priorité.

J'arrive finalement à réguler ma respiration... Enfin, je n'hyperventile plus, c'est déjà ça. La jeune femme vient finalement me voir pour prendre de mes nouvelles. Elle précise aussi que nous ne seront pas trop de deux pour contenir notre troisième compagnon. J’acquisse amusé... Et lui réponds en haletant encore un peu :

Ça va aller... En effet, ça fait un choc...

Je prends un instant pour respirer et réfléchir. Après une seconde, je poursuis :

L'un d'entre vous serait capable de retirer les munitions restantes de l'une des armes ? Je ne sais pas tirer, mais l'objet en lui même reste dissuasif...

Je me relève en prenant appuie sur ce qui me servait d’abri. Une fois debout, je retourne chercher mon gilet et me rends compte qu'il y a en effet un trou de balle dedans. Je l'enfile tout de même en souriant. Je réalise alors que si je m'étais relevé, cette balle aurait été pour moi... J'avoue déglutir à cet instant.
La situation est manifestement merdique et je ne saurais pas dire si c'est pire que cette histoire de tribunal... Mais ce n'est pas le moment de penser à ça. Je dois me concentrer pour m'en sortir. Même si cette Huter semble compétente, je ne peux pas me repose uniquement sur elle.
Je regarde de loin la porte de sortie, je me demande ce qu'il y a derrière. Et partant de cette réflexion, je repense à ce que la jeune femme a fait. Comment pouvait telle savoir ce qu'il y avait de l'autre côté ? Peut-être un miroir glissé sous le pas de porte, c'est ce qui paraît le plus logique.
Revenir en haut Aller en bas
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar
Messages : 221
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 21
Mer 31 Jan - 19:46
The Sweet Escape


Le brun en face d’elle semblait aller bien. Il s’hyper ventilait, mais il allait bien, c’était sûrement le mieux qu’il pouvait faire pour l’instant. Elle allait plonger dans ses réflexions mais la voix grave de Naku retarda un peu son tête à tête avec son esprit. Suite à sa demande, elle sortit le pistolet qu’elle avait récupéré plus tôt et qu’elle avait coincé dans son pantalon, et, d’un geste rapide et assuré, elle actionna le mécanisme pour faire tomber le chargeur, retira une à une les balles, replaça le chargeur et, avant de lancer l’arme au dandy, elle ne put s’empêcher de faire une remarque :





-Vous savez, je crains que des types prêt à nous tirer dessus a vu ne soient pas vraiment impressionné par une arme pointée sur eux, surtout si vous ne savez pas la tenir –elle prit le pistolet à deux main, dans une parfaite position de tir et montra rapidement comment ses mains étaient placés- si vous réussissez à tenir votre arme comme ça, ça devrait faire illusion pendant quelques précieuses secondes.

Ensuite, elle lui lança le pistolet et repartie vers l’autre bout de la pièce, en direction de la nouvelle porte, cette fois-ci visible, qui barrait la route à leur fuite. Quand Griselda passa à côté d’Earendur, elle ne lui lança pas un regard, elle n’avait aucune envie de s’énervée de nouveau : elle devait avoir l’esprit clair pour sortir tout le monde de cette situation, sains et saufs. Avant d’arriver jusqu’à la dite porte, elle s’arrêta et vola un autre pistolet à un des types. Elle vérifia rapidement qu’il était chargé puis, une fois devant la porte, elle jeta rapidement un coup d’œil aux alentours, à la recherche d’une console pour ouvrir ou d’un truc du genre. A son grand plaisir, elle trouva ce qu’elle cherchait : un petit écran, relié à un clavier avec un scanner. La grande brune, s’étira les bras puis, après avoir tentée de faire le vide dans sa tête, elle s’attaqua au piratage de la machine. Elle n’avait pas commencée depuis longtemps qu’elle lança à ses compagnons, en ne lâchant pas l’écran des yeux :

-Je ne devrais pas en avoir pour longtemps mais une fois que j’aurai terminé la porte s’ouvrira directement, mais on aura l’avantage de la surprise, s’il y a des types derrières, ils penseront que c’est leurs collègues qui arrivent, mais il faudra agir vite –elle siffla entre ses dents- j’aurai bien utilisée la même méthode que tout à l’heure pour savoir combien de type il y a dans la prochaine pièce mais j’ai peur qu’un maître de nen puisse me détecter. Il y en a toujours un qui traîne et mieux vaut essayer de réduire les émanations de nen, avec un peu de chance ils ne sont pas précis et ils penseront que ce sont des émanations qui sortent de l’endroit où on était prisonnier.

Après avoir sorti son plan, elle se remit plus sérieusement à sa tâche. Des tonnes de données passaient dans son cerveau et elle avait l’impression que rien ne pouvait lui faire plus de bien. Quand une chose lui résistait, elle était obligée de mobiliser bien plus d’attention, autant d’attention qu’elle ne prêtait pas à ses pensées parasites.

Intérieurement, elle remercia ce sale petit Riddler : depuis qu’elle se battait contre lui régulièrement, elle c’était considérablement améliorée en matière de piratage.
Elle lâchait parfois le clavier d’une main pour remettre derrière son oreille une de ses mèches allant devant ses yeux puis elle repartait, tapant toujours plus vite.
Elle sentait que le système de sécurité commençait à lâcher, c’était comme de l’instinct, elle approchait du but.

(C) Galimybé - Mini BN

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 14/08/2017
Age : 19
Localisation : DTC
Dim 4 Fév - 12:16
Eärendur s'excusa auprès de Naku. Ça fait deux fois qu'il a manqué le tuer. Il les suit jusqu'à la salle dans laquelle Griselda va pirater le système.

*Ouah. Elle est trop intelligente. Respect.*

Eärendur n'aurait pas pensé à pirater un système informatique pour ouvrir la porte. Il aurait pensé à buter la porte comme tout à l'heure, mais il aurait encore une fois risqué la vie de personne innocentes. En plus de ça, lui et l'informatique, quand il s'agit de programmation, de langage binaire ou de piratage, ça fait beaucoup.

Il essaye de moins faire sentir son nen et calmer ses nerfs, parce que oui, si sa théorie est bonne, il y a au moins un utilisateur de nen dans ces gangs.

D'ailleurs, il agit toujours en badboy. Mais cette fois, non. Parce que Griselda est certainement l'être la plus intelligente qu'il connaisse, et qu'il respecte ces gens là. Et puis il l'a promis à Lin'. Qu'il doit se calmer là dessus. Il doit tenir sa promesse.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 30/10/2017
Localisation : York Shin
Dim 4 Fév - 13:15
Griselda, Eärendur et Naku
The Sweet Escape



La jeune femme me donne un pistolet déchargé par ses soins. Elle m'explique que si je ne le tiens pas comme il faut, je risque de ne pas faire illusion. Griselda me montre comment le tenir et j'observe attentivement, analysant la position de ses doigts sur l'arme. Je prends enfin l'arme en main, légèrement surpris par le poids de l'objet. Puis je reproduis l'identique la façon de le tenir qu'avait la Hunter. Je ne dis rien, je me contente d'un petit sourire. J'oriente l'arme vers le bas pour augmenter l'illusion qu'elle est chargée et prête à tirer. Ce n'est pas grand chose, mais face à un pro, je me dis que c'est le genre de petit détail qui peut faire la différence dans sa façon d'analyser la menace que je représente.

Le grand rockeur vient ensuite vers moi pour s'excuser. Je lui souris amicalement et lui dis gentiment :

T'inquiète pas, ça aurai pu être pire... Mais fait aussi attention à toi, personne n'est par-balle.

Je lui fais une petite tape amical sur l'épaule avec un petit signe de la tête pour le rassurer voyant bien qu'il est préoccupé par ce que la demoiselle lui a dit.


La remarque que j'ai fait au grand brun me tourne dans la tête... Rapidement, j'essaie de trouver quelques petits bouts de métal semblables à ceux qui composent les caisses qui m'ont servi de couvert. Après quelques quelques petites minutes, j'arrive à dénicher quelques petites plaques. J'en glisse une dans chacune des deux poches intérieur de mon gilet afin d'essayer de protéger tant bien que mal mon cœur et mes poumons. Je propose rapidement les quelques plaquettes restantes à mes deux compagnons d'infortune :


Bon, ça ne vaut pas un gilet par-balle, mais c'est toujours mieux que rien.


La jeune femme se lance dans le piratage de la porte et nous explique qu'elle ne peut pas faire comme avant pour savoir ce qu'il y a de l'autre côté de la porte. Je ne comprends pas de quoi elle parle, mais étrangement le Ea ne semble pas surpris... Préférant passer pour un idiot pendant 15 secondes plutôt que toute ma vie, je demande :

Sans vouloir vous déranger... Quelqu'un pourrait m'expliquer ce qu'est un maître nen ? Et pourquoi c'est si dérangeant ?

Alors oui, je suis un petit malin, mais je ne suis pas du genre à faire semblant de savoir. Je pense que c'est la base pour avancer dans la vie... Il faut savoir avouer quand quelque chose nous dépasse.



Revenir en haut Aller en bas
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar
Messages : 221
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 21
Dim 4 Fév - 21:00
The Sweet Escape


Quand le brun lui proposa un petit bout de métal pour protéger son cœur, elle déclina simplement la proposition d’un mouvement de la main sans quitter l’écran des yeux. Elle était consciente que c’était le genre de détail qui pouvait te sauver la mise dans les pires situations mais, pour l’instant, cette mission n’avait rien de bien différent de ses missions habituelles et puis, elle n’avait pas d’endroit où mettre cette plaque, à part dans son soutien-gorge mais cela allait être plus douloureux et gênant qu’autre chose.



Elle écoutait du coin de l’oreille ce qui se disait derrière elle et quand l’homme à lunettes posa sa question concernant le nen, la jeune femme nota qu’il avait la jugeote de ne pas faire semblant de savoir. Pourtant, il n’était pas rare que, juste par orgueil certaine personne faisait semblant de comprendre et de connaitre quitte à se mettre en danger inutilement. Dans son esprit, la hunter construisit une explication simple et rapide, elle n’était pas là pour lui apprendre quoique ce soit, il voulait juste savoir. En gardant toujours les yeux rivés sur l’écran elle commença à parler :


-Pour faire rapide, le nen est le nom qu’on donne à notre énergie vitale et un maitre de nen est une personne qui peut maitriser cette énergie afin de faire des choses impossibles autrement –elle fit claquer sa langue dans sa bouche, cherchant ses mots- c’est un peu comme de la magie, dans certains roman. Sauf que nous n’avons pas à dire de formule magique. Et ce qui est gênant avec un maitre de nen c’est que… -Elle marqua une pause pendant laquelle elle se concentra un peu plus sur son clavier, comme-ci quelques choses bloquait, elle reprit ensuite- donc je disais, ce qui est gênant c’est qu’entre maitre de nen on peut sentir nos énergies et donc savoir si quelqu’un est présent à proximité. Notre compagnon aux cheveux longs et moi-même avons sentis quelqu’un de ce genre dans l’autre salle. Sauf que si on a réussir à le sentir, c’est qu’il peut aussi nous sentir.

Une fois qu’elle eut terminée, elle se remit entièrement sur sa tâche. Heureusement, la porte n’était pas trop sécurisée. Voyant qu’il lui restait peu de temps avant d’avoir terminée, elle reprit la parole :



-Dans 5 minutes j’aurais terminée de déverrouiller la porte. Cachez-vous et préparez-vous ! Mon plan est simple : on ouvre la porte, ça va leurs sembler bizarre. Ils vont regarder dans la pièce, en voyant leurs potes au sol, ils vont prendre peur et commencer à fouiller la pièce et l’idée c’est de neutraliser relativement discrètement les types et le plus vite possible. M.Owiga, ça va allez pour vous ? Je sais bien que ce n’est pas votre domaine d’expertise mais nous n’avons pas le choix. Je garderais un œil de votre côté pour vous filer un coup de main en cas de pépin. –elle marqua une pose, comme-ci elle se concentrait pour ne pas être trop agressive- Et vous, le rockeur, je compte sur vous pour nous aider sans nous mettre encore une fois inutilement en danger mais cela devrait être dans vos cordes d’assommer des gens. –elle chuchota alors pour elle-même- T’as intérêt à assurer Gris’ !

Elle ne pouvait pas lâcher le clavier et elle devrait avoir un peu moins d’3 secondes entre la fin du piratage et l’ouverture totale de la porte.
Durant les 5 minutes qui suivirent, la grande brune ne s’occupa plus du tous des hommes qui étaient avec elle. Dans sa tête, un plan était en train de se mettre en place : un plan de secours. En cas de trop gros problèmes ou s’ils étaient totalement surmenés, elle devait trouver un moyen de sauver ses acolytes. Elle ne portait pas dans son cœur l’un des deux, mais il était fort physiquement et l’autre était malin, observateur et intelligent, ces deux-là n’auraient donc pas de mal à s’en sortir si elle est obligée de rester pour contenir les potentiels ennemis.
A moins de 30 secondes de la fin de son piratage elle lança à ses alliés :

-J’espère que vous êtes prêt, j’ai terminé !

Elle appuya sur la dernière touche et elle se propulsa en arrière d’une bourrasque afin de se retrouver derrière une caisse métallique où elle pouvait voir la position de Naku.
Comme promis, la porte s’ouvrit doucement. D’abord aucune réaction ne se fit sentir, puis des bruits de pas et des voix se rapprochèrent de l’endroit où ils étaient. Au son des voix ils étaient 4 et au ressentit, il y avait bien un maitre de nen parmi-eux.
L’un d’eux haussa la voix :


-Les gars ! Ils se sont enfuis ! Ils ne doivent pas être loin !

Un autre des membres du groupe, une voix plus féminine :



-Faites gaffe ! Ils se sont occupés des autres et ils sont planqués !

Les 4 gardes avançaient un pas après l’autre, ne cédant absolument pas à la panique. Un type, plus petit que les autres, avec un début de calvitie et des petits yeux de fouine marchait devant, sans armes avec un sourire édenté. Une aura particulièrement agressive, le genre de type prêt à en découdre à la moindre occasion.

(C) Galimybé - Mini BN

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 14/08/2017
Age : 19
Localisation : DTC
Lun 19 Fév - 21:31
Ea' remercie Naku. Il se demande comment mettre ces plaques. Il se sent con, il a oublié qu'il peut fermer sa veste. Grâce à ça, il peut caser ces plaques sur sa poitrine. Il écoute ce que dit Griselda.

"Oui. J'ai compris le message."

Il se prépare derrière une caisse. Il se demande s'il doit attirer l'attention des adversaires pour faire diversion. Il attend que les adversaires arrivent dans la pièce, sagement. Il essaye de se faufiler discrètement pour arriver derrière eux.

Une fois sur place, assez loin de là où peuvent se cacher Naku et Griselda, il jette des petits cailloux. Ceux qui s'accrochent aux semelles des chaussures tellement ils sont petits.

Théoriquement, ça devrait les attirer vers lui. Si oui, il active son nen pour renforcer son corps des chocs. Si non, il fonce derrière pour assommer ceux qui ne semblent pas être maitre de nen.

Effectivement, l'un d'entre eux courent vers lui. Il active donc son ten. Son adversaire tire sur Ea'. Il essaye d'esquiver et le frappe. Ce soldat esquive. Ce jeu d'esquive, de frappe et de résistance aux chocs dure un bon moment.

Il y a un second adversaire qui veut l'attaquer. Il fait de même, en réussissant à se tenir loin des deux alliés de sorte à ne pas leur faire de mal. Il finit par prendre les deux têtes et les cogner contre elles. Ses adversaires assommés, il les met en position latérale de sécurité dans un coin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 30/10/2017
Localisation : York Shin
Sam 24 Fév - 11:48
Griselda, Eärendur et Naku
The Sweet Escape


La grande brune refuse mon morceau de métal. De mon côté, je n'insiste pas, je ne vais pas la forcer à se protéger si elle n'en a pas envie, de surcroît, elle a l'air de savoir ce qu'elle fait.
Le rockeur quant-à lui accepte la protection sans même savoir comment l’installer, ce qui me fait rire intérieurement. Finalement, il installe la plaque dans sa veste qu'il referme.


Lors que je pose ma question sur le nen, c'est la demoiselle qui me répond. Une forme d'énergie vitale qui permet de faire des choses incroyables, proche de la magie... À ce moment, je suis tiraillé. Parce que d'un côté c'est l'explication la plus absurde que j'ai entendu. Je veux dire, sérieusement, des supers pouvoirs ? Faut pas me prendre pour un con. Mais, en même temps elle l'a dit si naturellement et le rockeur semble confirmer l'explication...
Je ne dis rien et me contente de ces dires que je ne crois pas vraiment, partant du principe que tout pourrait arriver avec ce maître nen.


Rapidement après ça, la jeune femme nous annonce qu'il ne reste que 5 minutes avant que la porte soit ouverte. Elle me demande si ça va aller et me précise qu'elle gardera un œil sur moi. Je lui réponds avec mon sourire habituelle :

Je devrais me débrouiller, surtout si je sais que je peux compter sur vous en renfort.

En vrai, je ne compte pas sur elle, ni sur le rocker. Je ne les connais pas assez pour les laisser s'occuper des plantes vertes que je n'ai pas, alors attendre sur eux pour me garder en vie, même pas en rêve. C'est pourquoi je vais avant tout compter sur mon cerveau pour m'en sortir.
Je regarde autour de moi en réfléchissant aux scénarios les plus probables. Ils seront armés et fouilleront la pièce. En voyant que ceux qui étaient là sont KO, ils seront sur les nerfs et plus prompt à tirer je pense. S'ils ne sont pas trop débiles, ils vont se séparer pour explorer la pièce plus vite... Je calcule le chemin qui aura le plus de chance d'être emprunté. À l'aide de la bobine de fil, je prépare un double piège à base de fil tentu, le genre qui fait que si on essaie d'éviter le premier (moins bien cacher), on tombe dans le second.
Puis, je me dépêche d'aller dans un coin de la pièce. Je cale une caisse plus petite en équilibre grâce à une cigarette que j'allume. J'enlève un peu de ladite cigarette pour qu'elle soit consumée une trentaine de seconde après que la porte soit ouverte (si mes calcules sont bon). De ce fait, la caisse tombera et le bruit devrait en pousser certain à se tourner dans cette direction.
Je n'ai pas le temps pour plus de piège, je me cache donc derrière une caisse, je respire lentement pour essayer de me calmer avant une deuxième tempête de balles.


La Hunter fait un bon prodigieux pour se retrouver derrière une caisse. Malheureusement, je n'ai pas le temps d'y réfléchir que la porte s'ouvre doucement.
Rien dans un premier temps, puis, des bruits de pas. Plusieurs personnes, mais de là donner le nombre exacte, ça serait trop me demander.
Eärendur décide de lancer des petits cailloux pour attirer l'attention. Ça fonctionne... Un des homme court vers lui en tirant. Heureusement, je ne vois pas le pauvre homme se faire cribler de balles.

J'entends quelqu'un s'encoubler dans mes fils, mais sans tomber pour autant. La voix féminine peste un peu en reprenant son équilibre. C'est alors que la caisse tombe à l'autre coin de la pièce (un poil plus tard que je ne le prévoyais). Je jette un coup d'œil pour voir la réaction et ça ne manque pas, la jeune femme et un homme désarmé se sont retourné dans la direction du bruit (soit dos à moi et la Hunter). J'en profite pour lancer une poignée de billes vers la jeune femme pour la ralentir (voir la faire tomber) quand elle le précipitera vers Ea ou Griselda.



Revenir en haut Aller en bas
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar
Messages : 221
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 21
Ven 30 Mar - 19:03
The Sweet Escape


Griselda attendit sagement que les gens rentrent tous dans la salle. Son cœur battait la chamade, elle avait l’impression de revivre. Ce genre de monter d’adrénaline ne lui était plus arrivé depuis longtemps, son cerveau préférant une lassitude horrible et oppressante.


Elle observa doucement la pièce, s’aidant de son vent pour capter plus de déplacement. Quand elle remarqua le mouvement d’Earendur, elle fronça d’abord les sourcils, cherchant à comprendre ce qu’il voulait faire. Puis, elle comprit et elle eut envie de hurler. Elle avait dit d’essayer de les éliminer discrètement et lui lance des cailloux et se fait remarquer alors qu’il avait clairement la possibilité dans éliminer au moins un d’un seul coup, et ensuite il fonçait. Cela semblait évident pour la hunter, mais apparemment même les choses les plus banales pour elle, était trop haute pour ce type.
La jeune femme retint un sifflement entre ses dents puis inspira discrètement. Quand elle entendit une femme pestée, elle supposa que le piège de M.Owiga avait fonctionné, du moins le premier qu’il avait posé.

S’aidant de son vent pour se repérer, elle remarqua qu’un homme s’approchait de son coin. L’homme semblait vigilant, surtout qu’il venait de voir ses alliés se faire mettre au sol par un type aux longs cheveux noirs. Tel un félin, elle s’approcha du bord de son couvert, attendant le bon moment pour attaquer. Quand le type fut assez près, elle sortit d’un coup, arrivant derrière lui et passant son bras autour de son coup et le bloqua de manière à ce qu’il ne puisse pas se défaire de l’emprise de la femme. Elle exerça une pression assez longue pour que le type perde connaissance. Une fois qu’elle sentit le poids du type s’alourdir, elle le déposa doucement sur le sol et entama de sondé de nouveau la pièce.

D’un bref coup d’œil, elle remarqua qu’il ne restait que 2 personnes : une femme et le type sans arme… le maitre de nen.

La jeune femme n’avait pas particulièrement envie de sortir de son couvert, plus longtemps elle restera discrète, plus longtemps elle pourrait user de stratégie plus efficace. Elle entendit les bruits de bille qui roulait sur le sol et elle comprit ce que voulait faire Naku.
Choisissant une des options qui lui semblait le plus efficace, elle se concentra de toutes ses forces sur une caisse en métal qui était en hauteur. Pendant qu’elle faisait ça, elle laissa une partie de son pied dépasser de son couvert.

La garde vit ça presque automatiquement et fonça vers la planque de la hunter, pointant son arme vers l’endroit où devrait se trouver la tête si elle sortait sa tête. Elle ne sentit que trop tard les billes sous son pied.

Pile au moment où elle tomba lourdement sur le sol, la caisse en métal s’envola à cause d’une bourrasque et fonça sur le maitre de nen. Griselda sortie alors de son couvert dans une roulade pour se retrouver au-dessus de la femme et elle lui donna un coup rapide et précis dans la gorge pour l’assommer, ce qui porta ses fruits.

C’est à peu près à ce moment-là que Griselda sentit ses pieds décoller du sol et qu’elle poussa un soupir, se souvenant de cette impression horrible…

Elle regarda le type à la calvitie et il était bien l’auteur de cette attaque. Il avait mis ses mains en l’air et était en train de faire léviter toutes les personnes dont il avait conscience de la présence dans la salle, ainsi que la caisse que la hunter lui avait envoyée plus tôt. Il n’avait pris absolument aucun dégât.

Intérieurement, elle pestait, elle avait déjà eu affaire à ce genre de type et il était particulièrement coriace. La dernière fois, elle avait réussi à vaincre le type en lui retirant une partie de son air pour lui faire perdre sa concentration, mais cette fois-ci, il ne l’avait pas touché, elle était bloquée.

Elle avait envie de se taper la tête contre un mur. Elle aurait dû attaquer ce type en premier, elle était en colère, fatiguée, elle avait mal à la tête et elle n’avait pas pensée à l’évidence. Elle savait que le maitre de nen n’avait pas conscience de la présence de M.Owiga, mais le Rockeur et elle était neutralisés. Il fallait qu’elle trouve une solution. Son visage se crispa alors qu’elle essayait de mettre toutes ses idées en place, une par une. 

(C) Galimybé - Mini BN

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter x Hunter Unlimited :: Ruelles sombres-
Sauter vers: