Hunter x Hunter Unlimited


Forum RPG Hunter x Hunter
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 some thinks can be explain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lindórië Môrveth

avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC

Fiche d'identité
Métier: Music & Ghost Hunter
Jenis: 0
Armes/Capacité:

MessageSujet: some thinks can be explain   Sam 14 Jan - 21:55

some thinks can be explain
on the precipice of depression

Sur sa moto, Lindorie retourne à Yorkshin après le week-end passé auprès d’un cousin travaillant en temps que Sea Hunter au port de Dollet. Le trafic routier est de plus en plus chaud quand on arrive en ville.



Quand elle passe dans la rue du meurtre de ses parents, elle entend une conversation qui ne la laisse pas de marbre. Elle s’arrête dans ce quartier en ruine et elle se gare pour parler à ses parents. Ses cheveux rougissent et ses yeux jaunissent. Mais l’aura ne déborde pas encore.

C’est sérieux, tu es mon oncle? Que s’est-il passé pour que l’existence de mon père me le soit cachée?

(mère) Hé bien, en fait, je ne pensais pas que tu viendras au monde après la relation que j’ai eu avec un homme, qui habitait dans la ville de l’étoile filante.

Comment ça se fait que tu ne me l'as pas dis avant?

(père/oncle) Il est majordome du clan Zoldik, on ne voulait pas que tu le saches, tu es maintenant la chef du clan, nous ne voulons pas que tu deviennes leur majordome. Il sait que tu existe, tu n'avais que deux ans qu'il a été embauché.

Je vois. Tu es restée à Meteor City avec lui pour vivre avec lui puis tu es revenue ici. Il me connait mais moi non. Papa, je veux dire, tonton.. Au vu de mon titre, ils ne peuvent pas m’embaucher. Comment s’appelle ce majordome?

(mère) Gotoh. Tu veux vraiment le voir?

Oui. Mais avant il faut que j’aille en ville me calmer. Je ne vais pas me présenter avec les cheveux rouges.

Elle retourne sur sa moto, sans même dire au revoir. Toujours énervée à cause de ça, elle remet en cause son titre. Cependant, sa mère était l’aînée, il est normal que sa fille succède et prend la place de chef.

Elle accélère, même dans cette zone où il y aurait le qg de Genei Ryodan, sans avoir peur d’avoir une contravention. Puis elle passe du côté des hôtels, de son lieu de travail. Elle dérape et s’arrête de justesse afin d’éviter de percuter une fillette.
Feat Jackie Zoldik

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dernière édition par Lindórië Môrveth le Mar 14 Mar - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackie Zoldik

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 20/05/2016

MessageSujet: Re: some thinks can be explain   Mar 31 Jan - 22:23

Qui aurait cru qu'elle pouvait se sentir si fatiguée ? Jackie elle-même avait depuis longtemps oublié ce qu'être épuisée signifiait. Entre sa vie à l'étoile filante (dont le souvenir la fait fortement frisonner) et son entraînement dans sa famille, elle a depuis longtemps oublié ce qu'être "normale" voulait dire. En fait, elle ne peut pas s'empêcher de se demander pour le coup si elle a un jour su ce que ça voulait dire. Si elle avait été normale, elle se doute qu'elle n'aurait probablement pas survécu jusqu'à ses deux ans... et encore moins jusqu'à ses dix ans actuels. Mais là, elle est complètement lessivée. Entre sa traque vis à vis de ses deux précieux grands frères, son entraînement physique toujours continu, son entraînement au Nen et le contrat qu'elle vient juste de remplir, elle sent qu'elle est à deux doigts de s'écrouler. Depuis combien de temps elle n'a pas dormi déjà ? Un ou deux jours ? Son corps commence à peser tellement lourd qu'elle arrive à peine à réfléchir.


****Urgh... Je devrais peut être trouver un hôtel ou quelque chose... Dans cet état... Je serais même pas capable d'affronter un enfant de mon âge. Si Kirua-nii me voyait...****

Cette idée la fait grimacer : Si son grand frère la voyait, il se moquerait surement d'elle... plutôt méchamment d'ailleurs. A en juger par ce que Kikyo lui a expliqué, Kirua considère pratiquement toute la famille comme des ennemis potentiels, Aruka exceptée et a même été jusqu'à ordonner à Nanika de tuer leur mère s'il ne quittaient pas le domaine dans un temps donné ! Le choc de savoir que son grand frère préféré, l'une des personnes qu'elle aime le plus ait pu aller aussi loin est horriblement blessant. Malheureusement... c'était prévisible. Kirua a toujours été plus ou moins en colère contre la famille et ce, depuis qu'elle l'a connu. Qu'il finisse par les haïr était malheureusement l'issue la plus probable, surtout avec ce baka d'Irumi ! Cela dit... Jack est vraiment trop fatiguée pour se mettre en colère ou même se sentir triste. Elle en a vraiment trop fait pour le coup, si bien qu'elle se contente de raser les murs, se dirigeant vers l'un des nombreux hôtels de la ville en espérant qu'il n'y aura pas trop de questions sur sa présence.

****Au moins, j'ai nettoyé mes lames avant de quitter les lieux. Bon sang, pourquoi il a fallu que Tou-san me donne ce contrat ? Irumi-nii est dans les parages aussi il me semble.****

Jackie n'a cependant pas le temps d'y penser d'avantage cela dit : alors qu'elle traversait la chaussée pour se rendre à l'hôtel d'en face, un crissement de pneu se fait entendre et elle relève la tête, juste à temps pour être aveuglée par le phare d'une moto. Avec un cri de surprise, elle tente de bondir sur le côté, même si elle sait que c'est trop tard : vu son état, ses réflexes sont complètement ruinés et elle arrive à peine à bouger convenablement. Heureusement pour elle, la conductrice du véhicule parvient de justesse à s'arrêter dans un dérapage qui stoppe la moto à moins de dix centimètres d'elle. Jack se retrouve alors complètement pétrifiée, fixant l'engin avec de grands yeux tandis que son coeur bat à une vitesse pas du tout naturelle. C'était... limite. VRAIMENT limite ! Trop même ! Epuisée comme elle l'était, elle n'a même pas pensé à regarder autour d'elle en traversant, chose que même à l'Etoile Filante, elle n'a jamais oublié de faire. Une telle imprudence... En plus du choc, la seule idée de ce que sa mère lui aurait fait si elle avait vu ça manque de la faire vomir. Kaa-san a beau être aimante et douce avec elle... En plus de l'épuisement, le choc est trop lourd pour elle et ses jambes se dérobent sous son corps, la faisant tomber assise sur le goudron tandis qu'elle continue à fixer le véhicule, incapable de faire ou dire quoi que ce soit.

****Je... J'arrive pas à croire que...****

Après tout ce qu'elle a enduré, mourir d'une manière aussi pitoyable aurait été vraiment impensable. Et pourtant, c'est ce qui lui serait arrivé. Tout ça à cause d'une stupide imprudence ! Parvenant à relever la tête, elle fixe l'inconnue sur la moto, essayant de calmer les tremblements de son corps, la fatigue déformant légèrement son champ de vision, même si elle parvient modérément à la distinguer. Il s'agit d'une jeune femme, plutôt belle, avec de longs cheveux noirs aux pointes rouges, des yeux gris-verts et des traits plutôt gracieux. Ce qui attire le plus le regard de Jack cependant, à part les oreilles étrangement pointues, n'est autre que l'étrange... Froideur présente dans le regard de la femme. Même si actuellement, l'inconnue la regarde avec plus de surprise qu'autre chose, il y a toujours cette sombre froideur derrière. Une froideur familière qu'elle a souvent vue dans le regard de chaque membre de fa famille. Par ailleurs, cette froideur se montre aussi lorsqu'elle se voit dans un miroir. Bien que complètement épuisée, elle se raidit légèrement : quelles sont les chances de croiser une semblable dans ce genre de moments ? Remarque... C'est York Shin. Le fait qu'elle ait pris la peine de s'arrêter est cependant rassurant : elle aurait tut aussi bien pu la faucher et continuer sa route sans broncher. Du coup, Jackie parvient difficilement à sourire avant de se relever tout aussi difficilement, murmurant ensuite :

"C'était... Limite. Désolée de... D'avoir traversé sans faire attention... Nee-chan (mademoiselle)

Hors rpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindórië Môrveth

avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC

Fiche d'identité
Métier: Music & Ghost Hunter
Jenis: 0
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: some thinks can be explain   Ven 3 Fév - 21:44

Ses cheveux rouges sont redevenus normaux d’un coup. Surprise, Lindorie descend de sa moto. La femme en cuir vert telle que la couleur vestimentaire d’Irumi regarde la fillette, et elle lui pose la main sur la tête pour savoir si elle n’a pas de fièvre.

“Je l’entend, elle est exténuée. Depuis combien de temps?”

“Viens, je t’emmène pour que tu ailles te reposer.”

Lindorie lui prête un casque et elle l’emmène derrière elle.

“Elle me fait penser à petit frère, quand il était très malade mais me suivait partout..” Comme une “tarée”, elle fonce jusqu’à l’hôtel associé à Uireb Lûth.

“Vous devez avoir une chambre libre, je vous donne l’argent pour que cette jeune fille se repose.”

“Hey, nous ne sommes pas un hôpital! Et nous ne voulons pas l’argent de votre part, mademoiselle Lindorie.”

“Ecoutez-moi, vous n’oseriez pas laisser une fillette mourir de fatigue quand même, un hôtel est fait pour dormir non?”

“Hu… Voici la clé.”

“Merci, mon cher.”

Lindorie l’emmène jusqu’à la chambre assignée. Tout en la laissant entrer, Lindorie s’assoit sur une chaise. La chambre est normale, avec un lit une place avec des draps blancs, une table de chevet en bois, une table de salon en bois et deux-trois chaises confortables. La chambre est du même style que les chambres individuelles dans la tour céleste.

Ce regard, tout à l’heure, il m’est familier. Très. Je me regardais dans un rêve ou quoi?

”HRP”:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackie Zoldik

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 20/05/2016

MessageSujet: Re: some thinks can be explain   Mer 15 Fév - 0:11

A en juger par son regard, la jeune femme est complètement surprise de la voir et encore plus dans cet état. Presque immédiatement, elle met en effet pied à terre et se rapproche lentement d'elle, chose qui en temps normal, aurait provoqué un mouvement de recul chez Jack, mais qui pour le moment la fait à peine réagir. Normalement, les contacts physiques, surtout d'inconnues lui déplaisent, mais pour le coup, sa tête nage tellement qu'elle arrive à peine à réfléchir et encore moins à ressentir de la révulsion, si bien qu'elle ne bronche pas quand une main étrangement froide se pose sur son front. Apparemment, l'inconnue sait qu'elle n'est vraiment pas bien, mais ignore ce qui la met dans cet état. Depuis combien de temps est ce qu'elle n'a plus été malade déjà ? Non pas que son entraînement l'a rendue invulnérable, loin s'en faut. La preuve : son état. Cela dit, entre sa vie à l'Etoile Filante et son entraînement,ses anticorps sont particulièrement résistants, d'où le fait que la brune ne trouve aucune fièvre. Cela ne l'empêche cependant pas de lui prendre gentiment la main en lui disant qu'elle va l'amener dans un endroit où elle pourra se reposer. Naturellement, en temps normal, Jackie aurait surement refusé, non seulement à cause de la dangerosité de suivre une inconnue (et en plus, avec une inconnue qui a le même regard que les membres de sa famille !) mais aussi de peur de ce que sa mère lui ferait si elle entendait parler d'une telle imprudence. Cela dit, dans son état, elle est trop sonnée pour refuser, sans compter que si cette inconnue avait voulue lui faire mal, elle l'aurait surement fait depuis un moment. Dans son état, Jack est loin de pouvoir se défendre... et elle le sait.

****J'ai pas vraiment le choix... Autant la suivre, dans mon état, j'irais pas loin de toutes façons.****

Presque aussitôt, elle enfile le casque que la jeune femme lui tend, grimpant ensuite maladroitement sur le véhicule avant de placer ses bras autour du ventre de la rousse avec autant de prise qu'elle le peut. Cela lui permet d'ailleurs de se rendre compte qu'elle est tellement sonnée que sa force est revenue au niveau qu'elle avait avant d'être adoptée, chose qui ne manque pas de l'effrayer légèrement, son coeur se glaçant dans sa poitrine. Elle est... complètement sans défense ! Complètement impuissante ! Cela dit, la jeune femme ne semble avoir aucune mauvaise intention, allant même jusqu'à conduire de manière plus qu'imprudente en direction d'un hôtel, chose qui en temps normal aurait presque arraché un cri de joie à Jackie, mais qui maintenant la fait juste sourire légèrement. Elle aime tellement la vitesse... D'ailleurs, c'est en partie pour cette raison qu'elle aimerait bien revoir Kirua. Apparemment, son grand frère a réussit à développer un nen basé sur l'électricité et dont l'une des applications lui permet de se déplacer à très grande vitesse. Pour le coup, elle ne peut pas s'empêcher de se demander si elle pourrait le convaincre de la porter un jour, son esprit commençant presque à lui montrer des images de ce qui pourrait se passer avant que le brusque freinage de la moto ne la rappelle à la réalité. Cela dit, elle est tellement sonnée que l'inconnue doit pratiquement l'aider à descendre.

****Etrange... j'ai pas vu le voyage passer. Est ce que... je me suis endormie ?****

Il y a de grandes chances en effet. Alors que cette pensé résonne fortement dans son esprit, elle ' que le temps de voir l'immense bâtiment devant elle avant d'être entraîné à l'intérieur ce qui lui arrache presque un soupir de soulagement. Il y fait... étrangement chaud. Bien plus que dehors et pour la première fois, elle se rend compte des énormes crampes qu'elle ressent dans tous le corps, ce dernier semblant presque gelé et peser plusieurs tonnes. Elle en a trop fait... Elle le savait déjà, mais à cet instant précis, elle ne peut que le reconnaître sans problème. Son corps entier a l'air d'être prêt à s'écrouler à tout moment et apparemment, reprendre son énergie ne va pas se faire comme ça. elle est arrachée à ses pensés en entendant un éclat de voix et se retourne, juste à temps pour voir la brune discuter avec l'homme chargé de l'accueil. Il s'agit d'un type de taille moyenne, âgé d'une trentaine d'années, aux yeux et cheveux bruns, au teint pâle et vêtu d'un costume de domestique très semblable à ceux des servants du manoir. L'espace d'un instant, Jack sent d'ailleurs son coeur se contracter à cette idée, un léger mal du pays commençant à l'envahir. Deux ans... deux ans d'absence et elle n'a vue sa famille en tout et pour tout qu'une demi-heure avant de repartir. Cela dit, elle se rend compte que l'homme semble plutôt contrarié, indiquant qu'ils ne sont pas dans un hôpital, même si la brune le reprend brusquement, allant même jusqu'à lui reprocher de "laisser une petite fille mourir de fatigue", chose qui frappe plus ou moins l'hôte dans la mesure où ce dernier lui tend immédiatement une clé. En dépit de sa fatigue, Jack ne peut pas s'empêcher de se sentir légèrement admirative devant un tel talent à la manipulation. Cette femme sait où frapper pour faire mal apparemment... Cela dit, elle n'a pas le temps d'y penser, se retrouvant à suivre l'inconnue jusqu'à sa chambre... et reste complètement pétrifiée quand elle rentre. L'impression de déjà vu est... Incroyable. Cette chambre ressemble en effet en tous points à celle qu'elle avait lorsqu'elle combattait à la tour céleste, en tous cas avant d'arriver au deux-centième étage. A nouveau, elle ne peut pas s'empêcher de ressentir une légère pointe de nostalgie l'envahir et elle inspire profondément, essayant de ne pas montrer son trouble tandis qu'elle se laisse tomber allongée sur le lit. La couette blanche recevant son dos et sa tête, elle se retrouve les bras en croix à fixer le plafond blanc, essayant de garder les idées claires ce qui est difficile. Cela dit, elle se rend compte que la brune est toujours là et regarde dans sa direction, même si son regard ne la fixe pas réellement. En fait, l'autre tueuse semble plus troublée qu'autre chose, si bien que Jack s'efforce de murmurer :

"Vous... Vous êtes comme moi, hein... Nee-chan ? Vous avez les... Même yeux que moi..."

Pas vraiment la meilleure entrée en matière, mais dans son état, Jackie n'est pas vraiment capable d'avoir l'air intelligente... et encore moins de prendre son air froid habituel. S'efforçant à s'asseoir, elle retire difficilement ses longues bottes, ses gants et son trench coat, ne gardant que son short et son chemisier et montrant les dagues fixées à ses cuisses, bien qu'elle les retirent rapidement pour les placer sous l'oreiller, comme à son habitude. Comme c'est amusant... et vaguement effrayant. Elle est à la merci complète de la brune en face d'elle : sa force est toujours au plus bas et ses réflexes sont complètement hors d'état actuellement. Et pourtant, malgré la légère appréhension, elle ne ressent aucune peur. Est-ce que c'est parce que l'autre tueuse aurait eues toutes les occasions de lui faire du mal et au lieu de ça, l'a mise en sécurité ? Au final, elle s'efforce de sourire gentiment avant de continuer à observer la jeune femme, murmurant ensuite :

"désolée... Je..."

Un bâillement la coupe un bref instant dans sa phrase et elle se frotte les cheveux d'un air gêné avant de reprendre :

"Je m'appelle Jackie."


Dernière édition par Jackie Zoldik le Jeu 16 Fév - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindórië Môrveth

avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC

Fiche d'identité
Métier: Music & Ghost Hunter
Jenis: 0
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: some thinks can be explain   Jeu 16 Fév - 23:06

Pareille que toi… Le même regard… Si nous sommes toutes deux des assassins ayant surmonté des épreuves difficiles, alors oui...


Son regard devient nostalgique. Pensant à cette déchirure causé par tout ce temps perdu avec son père, que rien ni personne ne pourra combler.

C’est parce que papa est un majordome du clan Zoldik, je l’ai compris maintenant. Je suis une tueuse née grâce à ça, peut-être...

Elle a vu que la fillette a des dagues, elle pense donc que la petite est également une tueuse. La femme aux traits elfiques a horreur que les gens s’excusent pour rien. C’est pourquoi après un soupir, Lindorie lâche cette phrase gentiment.

Franchement, je ne vois pas pourquoi tu t’excuse. Je n’ai strictement rien à te reprocher. Enfin bref, appelle-moi Lindorie.

Depuis que j’ai tué les meurtriers qui m’ont arrachés mon frère et mes parents sous mes yeux, je me comporte comme une membre du clan Zoldik, enfin, il paraît...

La jeune femme se demande par ailleurs si cette fille a un lien avec la famille de l’élu de son coeur, et si elle peut avoir des infos sur le père de celle-ci. Elle regarde son téléphone, se demandant si elle allait appeler son amour ou non. Finalement non, pour que Jackie se repose.

J’ai l’impression qu’on a beaucoup de choses en commun. J’en viens à croire que tu es une membre du clan Zoldik, que j’admire. Si c’est le cas, tant mieux. Tu pourras me donner des infos.

Sa dernière phrase est dite avec une once de tristesse. Elle pense que la petite Jackie ne lui dira pas grand chose sur son véritable père. Elle passe la main dans sa chevelure noire, gênée d’avoir montré cette tristesse sur son visage.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackie Zoldik

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 20/05/2016

MessageSujet: Re: some thinks can be explain   Mer 1 Mar - 19:18

Apparemment, il s'agit bel et bien d'une tueuse, tout comme elle. la jeune femme va jusqu'à dire que toutes deux ont certainement connues des épreuves difficiles, chose qui arrache un léger sourire à Jack n dépit de son épuisement. Il n'y a cependant aucune joie. Non... plus de l'amertume tandis qu'elle se souvient des souffrances qu'elle a endurées avant que de rencontrer celle qui allait devenir sa mère. Le souvenir de ses mains et de son visage, couverts de sang tiède, de la robe en lambeaux qu'elle portait et du sol sale, horriblement glacé sous ses pieds nus. L'air vicié, les cris nocturnes, les rats et autres souvenirs tout aussi confortables. L'ironie de cette pensé manque de la faire rire, mais au lieu de ça, elle se contente de soupirer avant de refermer les yeux un moment, sentant son corps devenir encore plus lourd. Elle est libre. Complètement libre, une fois pour toutes. elle a une famille, certes dysfonctionnelle, mais tout de même une famille. Elle sait se défendre, a un endroit où retourner et une mère qui l'attend. Tout ce qu'elle avait pu désirer à l'Etoile Filante est à elle maintenant. Elle n'a besoin de rien de plus... excepté peut être le retour de ses frères et de sa grande soeur. Malheureusement, si Aruka revient maintenant...

****Elle sera de nouveau enfermée... et Aniki va... Bon sang, il doit bien y avoir quelque chose à faire ! Zafira-san m'a dit que chaque Nen avait un point faible ! Même les plus puissants !****

Le problème, c'est que les nen de la spécialisation sont généralement imprévisibles. Et si elle en juge par son incroyable pouvoir et le manque de limites dans les voeux que sa grande soeur peut exaucer, Aruka est bel et bien de la spécialisation. Le problème n'est pas tant dans cette capacité, mais dans le prix des voeux les plus grands. Cela dit, Jack est trop épuisée pour clairement y penser et est rapidement ramenée à la réalité par la voix de la brune, cette dernière lui reprochant presque ses excuses, chose qui la fait grimacer : elle s'excusait juste pour ne pas s'être présentée plus tôt, chose particulièrement impolie d'après Kikyo. Cela dit, elle préfère ne pas répondre. mais lorsque la brune rajoute qu'elle respecte beaucoup sa famille et cherche des informations, Jackie relève légèrement la tête, dardant autant qu'elle le peut ses yeux verts dans ceux de la jeune femme. Il n'y a... aucune trace de mensonge. Juste... une sorte de tristesse ? En temps normal, elle aurait refusé tout net de donner la moindre information sur sa famille : après tout, ce sont de assassins et tout le monde dit que "l'information donne de la force". Cependant, elle ne détecte aucune agressivité, juste cette tristesse et... maintenant, de la gêne, comme si la brune regrettait d'avoir montré de la faiblesse, aussi légère soit-elle. Du coup, Jack grimace légèrement, inspirant profondément avant de murmurer :

"Je... normalement, je n'ai pas le droit de... de parler de ma famille à des inconnus, mais..."

Coupée par un bâillement, elle se reprend vite, malgré une légère hésitation. Est ce qu'elle peut vraiment faire ça ? Désobéir aux règles de cette manière ? Enfin, ça dépend des questions, bien, sur, mais...

"Que voulez vous savoir ?"

Malgré cette question, Jack espère vraiment ne pas avoir à faire à une question sur sa famille directement. Vu qu'elle n'a pas le droit d'y répondre, cela pourrait être dangereux dans son état actuel, surtout si la brune tente de la faire parler de force, vu son épuisement. Cela dit, vu qu'elle ne ressent aucune pression...


Dernière édition par Jackie Zoldik le Mar 15 Aoû - 4:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindórië Môrveth

avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC

Fiche d'identité
Métier: Music & Ghost Hunter
Jenis: 0
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: some thinks can be explain   Jeu 2 Mar - 22:04

Ne t’en fais pas. Ta famille me connais déjà un peu, j’ai déjà travaillé avec Irumi, surtout pour une expérience qu’il a fait avec la p’tite Aruka et une défunte majordome il y a longtemps.

Pour information, Lindórië n’avait que 13 ans quand elle a dû interroger les fantômes restant des 66 personnes tuées lorsque Kasuga a refusé 4 demandes successives d’Aruka, après que Yasuha ait voulu devenir milliardaire. Elle était seule avec Irumi qui l’avait embauché pour savoir si les personnes décédées étaient proches de la jeune Kasuga quand la medium a pu utiliser Phantom Requiem, une technique transmise de père en fils lorsqu’on est de cette famille de médium. Cette technique permet à un défunt de posséder l’utilisatrice, la laissant dans l’état de transe.

Une larme coule de son oeil gauche. Se l’essuyant, la jeune femme lui dit donc ceci:

Je cherche juste mon père. C’est l’un de votre majordome, Gotoh. S’il te plait, dis moi s’il est vraiment dans votre demeure, s’il va bien, et si je peux squatter le manoir pour le rencontrer. C’est tout ce que je veux savoir.

Je n’aime pas me confesser comme ça.. C’est plus fort que moi, ça m’énerve, me fend le coeur, je me sens trahie.

La jeune femme ne cherche pas du tout à manipuler, à attendrir la petite pour avoir des infos. C’est juste qu’elle craque, ses yeux font une pluie de larmes, elle se cache les yeux de honte de ne pas pouvoir contenir ses larmes.  Et puis, la petite aurait sûrement besoin de savoir ce qui va suivre.

On m’a caché ce lien de parenté, je viens de l’apprendre. Je suis… Tellement dégoutée, j’aurais pu le connaître avant.. Tout ça parce que je suis la chef de ma famille ils ne voulaient pas que je sois votre majordome.. Si je pouvais le voir, ne serait-ce que pour le connaître...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackie Zoldik

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 20/05/2016

MessageSujet: Re: some thinks can be explain   Dim 19 Mar - 12:15

Un rude choc. ça aurait été ce que Jack aurait ressentie si elle n'avait pas été aussi épuisée. Mais pour le coup, elle ne ressent qu'un léger étourdissement : cette femme a... déjà travaillée avec sa famille ? Avec Irumi-nii ? C'est cependant le fait qu'elle a participé aux expériences sur Aruka-nee qui la fait légèrement grogner, même si elle ne peut pas se mettre en colère. Kirua lui a parlé de ces expériences peu de temps avant son tout premier contrat. Lorsqu'elle lui a demandé pourquoi elle ne pouvait pas voir leur soeur. Irumi et ses expériences sont la cause principale de l'enfermement d'Aruka... Et savoir que cette femme y a participé ne manque pas de faire naître une légère colère, même si Jack est tellement sonnée que cette dernière ne dure pas. Une larme coule en effet de l'oeil gauche de la jeune femme, très vite essuyée, mais cela calme immédiatement la colère de Jackie. Est ce que la brune regrette ? Peu importe, vue la question qui suit.

"Vous... vous êtes la fille de Gotoh-sensei ?"

Même si sa stupeur est voilée par l'épuisement, elle ne peut pas s'empêcher de rester choquée. Gotoh ? Avoir une fille ? Jack est loin d'être innocente : on apprend vite comment les bébés arrivent lorsqu'on vit à l'Etoile Filante, puis près de Miruki, mais... le domestique a toujours l'air si droit et sérieux qu'elle a du mal à l'imaginer avec quiconque. Et encore moins pendant assez longtemps pour avoir un enfant. Ses contacts avec le domestique en chef ont été moindres : lorsqu'elle était sous la protection des servants, c'étaient uniquement les femmes, particulièrement Tsubone et Amane qu'elle voyait. Cela dit, Gotoh est celui qui l'a formée au lancé de couteaux lorsque Kikyo était occupée ailleurs et par conséquent, elle l'a suffisamment vu pour connaître un peu sa personnalité, mais... Elle se contente de remuer légèrement la tête pour se reprendre, bâillant profondément avant de répondre doucement

"Gotoh-san est le chef des domestiques du manoir... et le plus fort de tous. Si vous voulez le croiser, il va falloir que vous fassiez vos preuves... Ce qui est pas trop difficile. Il vous suffira juste de... d'ouvrir l'une des portes principales du domaine. A moins que vous vouliez jouer avec le chien de garde..."

La seule pensé de la créature la fait violemment frisonner. Mike est loin d'être le chien le plus joueur au monde et encore moins affectueux. En fait, c'est plus une machine à tuer qu'autre chose ! Le regard sans vie, le manque complet d'émotions et la manière qu'il a de dévorer ses victimes avant de recracher les squelettes sanguinolents juste pour "faire un exemple" aux potentiels envahisseurs a failli la rendre malade plus d'une fois. Sans compter que même s'il est loyal envers la famille, il est du genre imprévisible et peut parfois désobéir. Cette idée en tête, elle regarde la jeune femme à travers ses paupières presque fermées, sans rien lui dire, mais en essayant de lui faire comprendre que jouer avec l'animal n'est PAS une bonne idée.

****Comment est-ce qu'ils ont fait pour transformer un animal en... ça ? Il n'y a plus rien de vivant chez Mike, à part sa faim et encore ! C'est plus une abomination qu'autre chose ! Même les kaijuus sont plus naturels !****

Cela dit, cette pensé la fatigue plus qu'autre chose, si bien qu'elle se contente de soupirer avant de reprendre doucement :

"Je l'ai presque jamais vu au manoir par contre. Il est plus souvent au... *bâille* pavillon des domestiques. Donc, si vous arrivez à ouvrir la porte... Il vous suffira d'aller là pour le voir. Cela dit...

Cela dit... Elle se rappelle de quelque chose d'étrange d'un coup. Gotoh a poursuivi Irumi-nii et un de ses amis. Jack a souvent Hisoka à l'oeuvre pendant son séjour à la Tour Céleste et le clown est vraiment un adversaire vicieux et d''une grande puissance. Le domestique est revenu au manoir peu de temps avant qu'elle n'en reparte, mais il y a quelque chose... On aurait presque dit... non, c'est impossible ! Et pourtant, elle a eue une étrange impression en revoyant le servant. Certes, elle n'a passé que peu de temps avec le domestique, mais on aurait presque dit que quelque chose avait changé. Mais quoi ?

"C'est peut être mon imagination, mais... On aurait dit qu'il avait... Changé quand je l'ai... Quand je l'ai revu. Vous devriez peut être parler avec... Avec Irumi-nii avant. Les deux ont eu un... Un problème récemment.

Jack a à peine le temps de finir sa phrase que ses paupières deviennent beaucoup trop lourdes pour être gardées ouvertes. S'endormir en présence d'une inconnue n'est pas vraiment quelque chose qu'elle aimerait faire, mais dans son état, elle est beaucoup trop lessivée pour rester éveillée plus longtemps, son corps la lâchant avant même qu'elle ne puisse dire ou faire quoi que ce oit d'autre. bercée par la chaleur et le confort du lit, elle s'endort d'un seul coup, quoi qu'elle a le temps de rajouter :

"Nii... a changé aussi... Pas en bien..."

hors rpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindórië Môrveth

avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC

Fiche d'identité
Métier: Music & Ghost Hunter
Jenis: 0
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: some thinks can be explain   Dim 19 Mar - 22:04

Passer par la porte de la vérification puis aller dans le pavillon des domestiques pour le voir, d’accord. Merci pour l’info.

Tiens? Elle ne savait pas non plus que Gotoh est mon père? Bref, père est le boss des intendants du clan Zoldik. Cool, ça, c’est c’est digne d’un père.

Après ça, elle se relève, très étonnée par l’impression que lui donne Gotoh et Irumi.

Hein? Père et mon cœur ont eu un blempro et ont changé? C’est quoi ce binz?

Bon, elle s’est endormie. Mon cœur et père auraient changé après avoir rencontré un problème? Que s’est-il passé? Mon cœur deviendrait-il fou? Je dois lui parler en vitesse.

Iorveth, son défunt petit frère jumeau, apparaît derrière elle.

Ton amour aurait changé en mal? Utilise un joker: appelle le en attendant! Allume la lumière dans sa face puisqu’il ne voit rien malgré ses yeux grands ouverts!

Ha, t’es là, bro. Il y a un balcon, allons-y en attendant. Tu as raison sur ce point.

Lin’ se lève et elle va sur une terrasse extérieure. Son frère jumeau spectral la suit. Elle allume son portable et elle essaye de téléphoner à son cher et tendre Irumi.


Lindo’ tombe sur son répondeur déjà 2 fois. Elle attend qu’il décroche pour la troisième fois.

Allez, décroche. Ne laisse pas le tel biper comme ça! … NON! Stupide répondeur de merde! Tu fais chier, merde.

Elle lui envoi un SMS à la place: “Mon cœur, il faut que je te parle. Dès que tu as finis ton travail, rappelle-moi s’il te plait. C’est au sujet de mon père, je viens d’apprendre qu’il s’agit de Gotoh. Il faut qu’on aie une conversation claire à ce sujet. Bisous.”

J’ai peur sœurette, j’ai pas envie que ça casse entre vous, vous formez un si beau couple.

Pourquoi ça n’irait pas? Il faut bien qu’un assassin professionnel ait une femme pour le remettre dans le droit chemin.

Imagine, si Irumi a tué père et que quelqu’un se déguise en père pour une raison qui nous est inconnu?

Mais pourquoi il ferait ça? Jte jure, s’il le fait… Si c’est vrai ce mensonge, j’espère que son fantôme est présent, comme ça il nous supportera tous les deux. Et si on ne retrouve pas son fantôme… Enfin, c’est vrai qu’être un majordome du clan Zoldik c’est un métier suicidaire. Je comprend qu’un maître assassin tue son intendant s’il fait une connerie. Et puis ne parlons pas trop vite, si on conclut ça alors qu’on se base sur l’impression de Jackie, on va nous prendre pour des paranos.  

Lin’ prend et allume une cigarette.

Oh, désolé, je te fais stresser...

Avoue que tu stresse aussi, et puis ce n’est pas de ta faute.

Pendant qu’elle fume, elle attend qu’Irumi la rappelle, tranquillement en mode boule de nerf se défoulant sur la cigarette.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dernière édition par Lindórië Môrveth le Mer 16 Aoû - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackie Zoldik

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 20/05/2016

MessageSujet: Re: some thinks can be explain   Dim 23 Juil - 0:50

La première chose qui vient à l'esprit de Jackie quand elle se réveille, c'est qu'elle a l'impression de n'avoir dormi que quelques minutes même si son corps et son esprit semblent plus "alertes" qu'avant. naturellement, alors qu'elle ouvre les yeux, son premier instinct est de les refermer, non seulement à cause de la lumière qui vient lui vriller les rétines, mais aussi, et surtout parce qu'elle se sent très bien là où elle est. Le lit est confortable. Bien plus que celui des différents hôtels dans lesquels elle a dormi depuis le début de sa traque. Certes, en tant que Zoldik et en plus, vue la fortune gagnée à la tour, elle aurait aisément pu louer des chambres dans les hôtels les plus luxueux. Le problème, c'est que son très jeune âge et sa tenue (à commencer son trench-coat en lambeaux) font que peu d'hôtels de luxe la laissent entrer, argent ou pas. Du coup, elle est forcée d'aller dans des hôtels beaucoup moins confortables que les chambres de la tour ou même sa chambre au manoir. Mais là, le lit est extrêmement confortable, au point qu'elle a plus l'impression de flotter. Il fait aussi très doux dans la pièce et après deux jours sans dormir, elle plane complètement. Du coup, elle se contente de bailler, puis de refermer les yeux... Avant de les rouvrir brusquement lorsqu'elle se rappelle de comment elle est arrivée là. Presque immédiatement, elle darde son regard partout dans la pièce pour tenter de trouver la jeune femme, mais ne parvient pas à la trouver tout de suite. Cela dit...

****J'ai dormi plus que... je le croyais on dirait... Il doit être presque midi !****

A en juger par la température et la quantité de lumière, sans compter la faim qu'elle commence à ressentir, oui, il doit être près de midi. La question est de savoir si elle n'a vraiment dormit qu'un jour ou plus. Elle a en effet l'habitude de dormir parfois plusieurs jours d'affilée quand elle est particulièrement épuisée. Ce genre de chose s'est souvent produite à l'étoile filante, chose qui ne manque pas e la faire grimacer quand elle s'en rappelle. Cela dit, elle se contente de s'étirer de tout son long, ne bronchant même pas lorsque ses épaules, son dos et ses jambes craquent légèrement. Ébouriffant ensuite ses cheveux, puis de se lever, notant vaguement le tapis rouge sous ses pieds nus et la présence de la salle de bain à sa gauche. Prendre une douche lui paraît être une bonne idée, si bien qu'elle se rend immédiatement dans la petite pièce, finissant de se déshabiller avant de se placer sous le jet d'eau tiède. Cinq minutes après, elle ressort, se séchant avec l'une des serviettes de l'hôtel avant de commencer à se rhabiller... Quoi que grimaçant lorsque son regard accroche un miroir, notant les deux balafres barrant son oeil gauche et sa joue droite, ainsi que les quelques une barrant son torse. Elle ne peut pas voir son dos, mais elle se doute que ce dernier doit être aussi scarifié que le reste, même si elle n'y prête plus attention. Après tout, cela ne fait plus mal depuis un moment, même si elle n'est pas prête d'oublier la rage de Kikyo lorsque cette dernière a remarqué les coupures. Bien que le clan utilise la torture comme entraînement, les femmes sont apparemment censées éviter si possible de garder des marques. Apparemment, sa mère a pris l'idée que quelqu'un ait pu oser laisser de telles marques sur elle comme une insulte. Enfin, peu importe... ça ne disparaîtra jamais de toutes manières et elle s'en moque. Pour elle, c'est une preuve... une preuve qu'elle est toujours là, même alors que tout était contre elle.

****Une preuve que j'ai survécu à cet enfer jusqu'à ce que maman ne me trouve. J'ai pas de raison d'être gênée !****

Cette pensé résonne avec force dans sa tête tandis qu'elle quitte le miroir des yeux, finissant de se rhabiller, puis retournant dans la chambre pour récupérer Infortune et Sinistrose, les deux lames rejoignant leur place au niveau de ses cuisses. Enfilant ensuite ses gants, elle hésite un moment à remettre ses bottes, finissant par se rasseoir sur le lit tout en brossant ses cheveux, essayant de les remettre en ordre. Inutile de dire que sa chevelure est plutôt en désordre pour le moment, vu son sommeil prolongé. Elle ne peut pas s'empêcher de se demander où la motarde est passée et sans vraiment savoir pourquoi, ça l'inquiète un peu. A plus forte raison qu'elle se rappelle de ce qu'elle a dit en s'endormant.

Irumi-nii... Qu'est ce que tu as fait ?! Les pouvoirs d'Aruka-nee sont si importants pour toi ? Au point de trahir tes propres principes et ceux qui te suivent ?!****

Elle n'a vu son frère aîné qu'un bref instant avant de partir traquer Kirua et Aruka. Mais ce qu'elle a vu lui a fait froid dans le dos. Quelque chose ne va VRAIMENT pas avec Irumi et ça ne fait que s’aggraver. Irumi est en train de s'écarter de la voie des assassins, une voie qu'il a toujours suivie et qui était autrefois presque aussi importante pour lui que le reste de la famille. Elle a beau n'avoir jamais réussi à se lier au jeune homme, elle a néanmoins toujours respecté son calme et sa discipline ainsi que sa concentration. Son exemple d'un bon assassin a beau être Kirua (et peut être Karuto sur certains points), mais elle a appris énormément de choses en voyant Irumi à l'oeuvre. Alors le voir se perdre pour suivre un raccourci aussi vil que celui d'utiliser un pouvoir qui ne lui appartient pas...

"Baka..."

Ses mains se contractent brusquement. Irumi... Cet idiot ! Il détruit tout ! Il trahit sa raison d'être, fait du mal à Kirua-nii et... même à Maman ! Une vive pointe de peur lui vrille la poitrine et elle reste complètement pétrifié, son corps entier se mettant à trembler. Qu'est ce qu'il s'est passé ? Comment est ce que sa famille a pu voler en éclat comme ça pendant son absence ?! Son frère aîné s'est perdu, son grand frère préféré est partit avec la grande soeur qu'elle a toujours voulu croiser... Karuto-nii, son autre grand frère favori a rejoint la brigade fantôme... Et le plus blessant dans l'histoire... Kirua n'est pas passé la voir à la tour... Il savait qu'elle y était ! Et pourtant... Pour la première fois depuis son adoption, Jack sent une sensation humide couler le long de ses joues, ce qui la fait sursauter.

**** Je....Pleure ?****

Essuyant vivement ses larmes, elle relève brusquement la tête en entendant la porte de la chambre s'ouvrir, son regard accrochant celui de la brune, toujours vêtue de cuir avec ses longs cheveux et ses yeux sombres posés sur elle. Jackie essaye de sourire, mais elle a plus l'impression de grimacer qu'autre chose, si bien qu'elle baisse légèrement la tête, murmurant doucement :

"H-hey... bonjour..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindórië Môrveth

avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC

Fiche d'identité
Métier: Music & Ghost Hunter
Jenis: 0
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: some thinks can be explain   Dim 23 Juil - 22:58

Lindorie est partie boire de l'alcool dans le resto, au rez de chaussée. Déprimée car elle ne sait pas comment contacter l'homme qu'elle admire tant, et comment voir son père. Elle a tellement cuvé qu'elle est devenue rousse, et qu'elle a dormi sur le comptoir. Elle n'a même pas mangé! Ce qu'il veut dire qu'elle commence vraiment à ne pas être bien.

Le lendemain, elle a fini de cuver, ses cheveux sont parfaitement bruns. N’empêche, elle s'inquiète pour Jackie. Elle va voir dans sa chambre, il est plus de midi.

"Salut, Jack, comment vas...."

Elle n'a pas réfléchit qu'elle s'est mise à câliner la petite. Elle l'entend, la petite a le cœur emplit de tristesse, ses yeux sont mouillés. Elle s'en fiche de savoir si la petite accepte ou non le câlin, mais son instinct est de tel sorte qu'elle agit ainsi.

"Tu vas bien? N'hésite pas à me parler s'il y a un souci."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackie Zoldik

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 20/05/2016

MessageSujet: Re: some thinks can be explain   Lun 24 Juil - 20:52

Le temps semble s'arrêter d'un seul coup. Jackie n'arrive même plus à réfléchir, comme si plus rien n'existait et elle a presque l'impression que son coeur a cessé de battre. Personne, en dehors de sa famille ne l'a jamais touchée ainsi et sa première réaction serait de se dégager à tous prix. D'abord, elle a une réputation à tenir et ensuite... Les contacts physiques ont toujours eu de mauvaises fins, sauf ceux venant de Kikyo et de ses frères. Cependant... le souvenir de tout ce qu'elle a découvert depuis son retour, du comportement de son frère, et de l'ambiance du manoir à son retour... ça en est trop et elle ne se rend même pas compte qu'elle se remet à pleurer, se laissant étreindre sans bouger. Même si elle a dormi, peut être qu'elle sent toujours la fatigue d'une certaine manière ? Peu importe : elle est vraiment trop sonnée pour y faire attention. C'est tellement stupide ! Tout par en vrille à cause d'Irumi et d'une certaine manière, de Kirua ! Du coup, lorsque la motarde lui demande si elle va bien et lui indique qu'elle est là si elle veut parler...

"Je... je vous ai dit que... Qu'Irumi et votre père avaient... Changé, hein ? Irumi est...
Il s'est perdu. Il essaye de... de prendre quelque chose qui ne lui appartient pas... il poursuit la puissance juste pour lui-même et... A cause de ça il... il abandonne ce... ce qu'il suivait au début."


Pour Irumi, la voie des assassins était plus qu'une simple règle. C'était littéralement une raison d'être. Jackie a d'ailleurs été surprise lorsqu'elle a entendu parler du lien de son frère aîné avec Hisoka, même si elle s'est vite rendue compte que ce n'était pas de l'amitié, en tous cas, pas au sens propre. Les deux hommes s'entraident et effectue apparemment diverses missions ensemble, mais au final, il semblerait que leur relation soit plus une sorte de camaraderie couplée à un vague respect de leurs capacités. Irumi n'a pas d'amis et à sa connaissance, n'en a jamais eu. Elle ne sait même pas pourquoi elle en parle à cette femme, même si d'après elle, elle est censée être amie avec le jeune homme. L'idée que son grand frère puisse se perdre ainsi, abandonnant tout ce qu'il aimait tellement à l'origine...

"Grand frère a... Toujours été froid. Toujours été perfectionniste et prêt à tout pour s'améliorer. Mais là, il... je ne comprend pas. Il a toujours été fier de ses pouvoirs. Pourquoi il en veut d'autres ?"

Il y a aussi quelque chose... Quelque chose d'autre...

Gotoh-sensei est... étrange aussi. Depuis qu'il est revenu de... de sa poursuite avec mon frère. Enfin, c'est curieux. Il a les mêmes façons de faire et les même réactions. Il parle toujours de la même manière et même ses mouvements sont les mêmes. Mais son regard... Il y a quelque chose de différent. Il a aussi... Il n'a pas la même odeur."

En fait, c'est surtout ça qui l'a le plus troublée. Gotoh était déjà là quand elle est arrivée au manoir pour la première fois. Il a été la seconde personne qu'il a vue après Zebro à l'entré et elle se rappelle encore de la toute première chose que l'homme a prononcée en sa présence. Certes, il n'a fait que commander à l'une des domestique de lui offrir un bain (et Kikyo est restée près d'elle pendant toute la durée), mais elle a parfaitement mémorisée sa voix. Par la suite, les heures passées près de l'homme à apprendre le lancer de couteaux lui ont permis de mémoriser nombres de choses, dont son odeur. Gotoh-sensei sentait vaguement le sang (comme tous les membres de sa famille), le nettoyant, le cuir et la vieille pierre ainsi que la douce odeur des pins entourant le domaine. L'homme qui prétend actuellement être Gotoh ne dégage aucune odeur de sang et bien qu'elle sente vaguement les produits nettoyants en s'approchant de lui, elle sent plus une odeur de renard, de forêt et de fourrure. Quant à son regard... Gotoh-sensei la regardait toujours gentiment et patiemment, bien qu'il y avait cet éclat de curiosité mêlée de respect. L'actuel par contre a l'air de tout voir pour la première fois, même si sa pokerface est parfaite. Le respect et la curiosité sont toujours là, mais il n'y a plus cette patience... et l'homme n'a même pas réagit quand elle s'est entraînée au lancement de couteaux près de lui, excepté pour lui dire de faire attention à ne pas se faire mal. Son sensei la connait assez pour savoir que les couteaux sont une prolongation de son corps et qu'elle ne s'est plus fait mal avec depuis des années !

"Gotoh-sensei a... poursuivi mon frère et un camarade à lui... Une sorte de clown appelé Hisoka. Et quand il est revenu... Son odeur avait complètement changée. Et il m'a dit de faire attention avec mes couteaux ! Je... cet homme m'a formé pendant des mois. Il SAIT que je me suis plus blessée avec mes lames depuis plus de quatre ans ! Je... je ne sais pas qui c'est, mais cet homme n'est PAS mon sensei !"

Elle en est sure. Et si cette fille est vraiment celle de Gotoh, elle doit le savoir. Le pire, c'est qu'elle est sure que ses parents sont au courant. Si elle a réussit à s'en rendre compte, ses parents et son grand père qui ont des sens encore plus acérés que les siens ont forcément du le sentir aussi ! Quelque chose est arrivé à Gotoh... Et sa famille essaye de le cacher. Mais pourquoi ? Elle sèche ses lames comme elle le peut, relevant ensuite la tête avant de murmurer

"Je suis... Désolée. Je ne voulais pas vous... Vous embêter avec ça. C'est juste...
ça en est trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindórië Môrveth

avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC

Fiche d'identité
Métier: Music & Ghost Hunter
Jenis: 0
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: some thinks can be explain   Lun 24 Juil - 22:00

Lin l'écoute jusqu'au bout, le coeur serré. Jackie a l'air d'attacher une réelle importance à son frère, ce qui est compréhensible. Un grande inquiétude à son sujet hein.

Mais papa ne serait pas papa? Comment ça? Et ce clown, le même que celui qu'elle a rencontré dans le bar? Pas possible, Gotoh ne serait pas mort? Elle ne l'a jamais rencontré!

"T'inquiète, il faut tout sortir. Même si tu es une Zoldik, garder ce chagrin pour toi n'est pas bon. Il faut parler de ce qui ne va pas pour se sentir plus léger, enfin..."

Elle relâche un peu l'étreinte.

"C'est ça qu'il s'est passé? Pourtant, je n'ai jamais rencontré mon père, donc si c'est un imposteur... Si je rencontre Irumi, je te jure, je vais le buter."

Le rouge de ses cheveux fait son apparition. Intérieurement énervée.

"J'apprends hier qui est mon père, j'apprends aujourd'hui qu'Irumi aurait fait le con avec et que je rencontrerais un imposteur à sa place. Je lui collerais un beigne pour lui, et une beigne pour t'avoir fais pleurer."

Et ce Hisoka, il serait complice hein. S'il revient dans son bar, elle va l'empoisonner en mettant du somnifère dans son alcool et le buter aussi.

Lin doit sûrement se faire des films, elle respire doucement. Elle doit se calmer.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackie Zoldik

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 20/05/2016

MessageSujet: Re: some thinks can be explain   Lun 14 Aoû - 17:26

Apparemment, qu'elle ne pleure sur elle ne gêne nullement Lindorië dans la mesure où cette dernière se contente de la serrer contre elle tout en lui disant de laisser ses émotions partir. Normalement, ce n'est pas du tout comme ça que ça marche... un assassin n'a le droit de pleurer qu'une fois que personne ne peut le voir ou l'entendre. C'est la première chose qu'on lui a enseignée. Mais là, elle s'en moque complètement. Le comportement d'Irumi, deux années d'absence au terme desquelles elle rentre pour voir que sa famille est littéralement tombée en pièces en son absence et son inquiétude pour Kirua et Aruka... Cela dit, elle reste un instant choquée quand elle voit l'une des mèches brunes qui tombaient sur son visage virer subitement au rouge sang. Cela lui rappelle d'un coup ce qu'elle avait vu lorsque la femme a manqué de la renverser la veille. Les cheveux étaient bruns, avec des pointes rouges... puis complètement bruns. Elle avait cru que c'était un effet d'optiue,
mais apparemment...


****Des cheveux qui changent de couleur en fonction de l'humeur ? Etrange...****

Elle n'avait jamais vu ça avant, mais le monde est tellement plein de splendeurs qu'elle ne peut peut pas s'empêcher de se dire que c'est au final pas si curieux que ça. Après tout, elle a vu des créatures géantes, des animaux capables d'imiter la voix humaine et même... son coeur se glace dans sa poitrine. Il existe une créature capable d'imiter COMPLETEMENT une personne. L'illusion est si parfaite que seuls des sens particulièrement aiguisés pourraient la briser. Et si... Non, ils n'auraient pas fait ça !
Ils n'auraient pas laissé une telle créature prendre la place de Gotoh-sensei ! Et pourtant... est ce qu'il serait possible que... elle ne veut pas y croire, mais ses parents ont des sens encore plus effilés que les siens. Si elle a pu sentir immédiatement que Gotoh était un imposteur, alors eux aussi. Mais pourquoi ? Pourquoi cacher la mort de l'homme ? Et surtout avec un...


"Un... Un K-kiriko..."

Alors qu'elle est toujours dans la chaleur des bras de Lindorië et que cette dernière rage contre son frère et Hisoka, Jackie a presque l'impression que ses poumons se gèlent dans sa poitrine. Elle espère vraiment qu'elle se trompe, mais plus elle y pense, plus elle a l'impression qu'elle a mis le doigt sur quelque chose qui aurait VRAIMENT du rester dans l'ombre. L'odeur de son sensei a changée et c'est la seule chose qu'un kiriko n'est pas capable d'imiter. Les créatures étant en plus proche du renard, le fait que l’imposteur dégage une odeur de renard serait normal. Cela dit, elle se raidit brusquement lorsqu'elle entend la brune, désormais rousse rager, parlant de tuer Irumi (même si Jackie se doute que ça n'arrivera pas vu qu'elle a souvent entendu ses frères faire ce genre de déclaration sous la colère). Cela dit, même si la jeune femme ne s'attaque pas au jeune homme...

"Non... S'il vous plait. Restez loin de... D'Irumi. Dans son état, il est... Il est capable de tout. Je crois pas que... enfin, s'il est arrivé quelque chose à sensei, je crois plutôt que... c'est le clown le responsable. Je l'ai vu à la Tour Céleste et... Irumi-nii m'a toujours dit de... de rester loin de lui. cet homme aime tuer. Il v-vit QUE pour ça. Plus la cible est f-forte, plus il y prend plaisir. Et son regard..."

Habituellement, être considérée comme faible aurait mise Jackie dans une rage folle. Mais Hisoka est l'exception qui confirme la règle. Elle l'a vu, plusieurs fois, jeter un regard étrange à ses adversaires quand ils étaient assez forts pour le distraire et la manière dont il les regardaient lui faisait froid dans le dos. Elle a croisé l'homme une ou deux fois pendant son séjour à la tour, mais le clown se contentant généralement de la passer sans la voir, excepté deux jours après qu'elle soit arrivé au 200 étage. Même là, le regard était plus curieux qu'intéressé, mais... sincèrement, elle préfère de loin ne pas entrer dans la liste des intérêts de ce malade. Pour que même Irumi, pourtant froid avec elle lui ordonne pratiquement de rester à distance... sans s'en rendre compte, elle se pelotonne légèrement contre Lin, sentant vaguement un froid glacial l'envahir

"Aniki a... toujours été froid avec moi. Mais il était sérieux ce jour là. Ce clown est dangereux... Si vous l'approchez... Faites attention..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: some thinks can be explain   

Revenir en haut Aller en bas
 
some thinks can be explain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Banque de gifs de Gensokyo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter x Hunter Unlimited :: Hôtels-
Sauter vers: