Hunter x Hunter Unlimited

On achève bien les belettes ( Ft:Lindorië & Eris)

 :: Archives des Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 19/05/2016
Lun 12 Déc - 15:50
détails
On achève bien les belettes 
Ʃkaemp はは ™



Cela faisait bien trois semaines, trois semaines qu'elle était à la recherche d'une foutue personne qui se terrais comme un animal apeuré. Elle avait bien raison de se cacher cette petite belette, car Eris était de sale humeur.  Pourquoi? Il faisait beau, elle n'avait pas besoin de travailler pour le moment ses coffres étant bien remplis, la reine ne cherchait pas à la retenir en cage. Alors pourquoi était elle dans cet état?  Personne ne pouvait le savoir, mise à part elle même.

En ce jour elle avait trouver un piston, mais qu'elle horrible savoir, elle devait faire un tour dans les égouts pour trouver ce qu'elle cherchait. Elle n'hésita pas bien longtemps avant de  partir à la recherche de cette belette qui se terrais dans le noir. A crois qu'il avait eu un coup d'avance sur elle, car ce n'était pas une touffe blanchâtre qui l'attendait, mais bien un groupe de dingo qui se mire à la canardé. Pas besoin de chercher plus loin pour la belle, temps pis elle n'avait pas le temps à perdre avec eux. Elle avait vu le symbole sur le mur de celui qu'elle cherchait.

Sortant des égouts, elle se trouvait toujours accompagné des sangsues. Soupirant tant ils l'agaçait, elle décida de monter sur les toits de la ville, normalement se genre de bêtes ne savent pas se faufiler et sauté... Du moins c'est ce qu'elle pensait. Foutu Jakob, elle lui ferait payer ce qu'elle subissait au triple. Profitant de son élan et de son saut, elle sacrifia ses talons pour sans servir de projectile. L'un tapa dans la main d'un homme. Comme au bon vieux temps. Alors que l'autre s'enfonça dans la gorge d'un autre. Elle se serait bien applaudit pour ce coup de maitre, mais pas le temps.

Pieds nu, elle continua sa progression, elle n'avait pas besoin de se retourner pour savoir qu'elle était toujours la proie et elle n'aimait pas ça. Alors qu'elle roula sur un des toits et se releva une balle lui perfora l'épaule se qui la fit bousculer une autre personne. Finalement les hommes entourèrent les deux jeunes femmes. 




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC
Lun 12 Déc - 21:44
S'habillant d'un débardeur gris foncé sans manche, d'une mini-jupe en cuir noir, de bas gris foncés, de chaussures à talons de 5 cm et de longs gants en cuir noir, Lindórië s'arme de son lecteur MP3 et de son casque, elle range tout ses types de fouets dans son trench-coat noir à fourrure grise au col et aux manches, elle entoure sa taille d'une sacoche en cuir noir décoré d'une croix ressemblant au tatouage d'un beau gosse, la jeune femme sort de son studio.


La jeune femme fait du parkour tranquillement, gracieusement au rythme de l’électro qu'elle écoute. La croix de Saint-Pierre dorée au dos de son manteau brille. Durant plusieurs heures, elle ne s'arrête pas de se promener ainsi.



Elle danse du hip-hop entre deux, sur les toits, elle marche sur les mains, elle fait des saltos. Au bout d'un moment, lorsqu'elle atterri sur les mains, elle saute en arrière et elle atterri sur les pieds avant de se faire bousculer. Ce qu'elle voit, des homme autour d'elle, et une femme, blessée à l'épaule.



Ça va aller?



Ses cheveux rougissent, ses mèches et ses pointes deviennent noires. Les hommes! Des chiens derrière le premier jupon qui passent! Et encore, les chiens ne font qu'arroser l'endroit, mais les hommes!



Je ne peux pas utiliser Sonorous Conjuring en présence de cette femme. Mon ren va me servir à utiliser mes fouets pour les punir.[color] [/color] La jeune femme dégage déjà une aura, furieuse pour diverses raisons à cause de ces mecs les entourant.



Je vais vous apprendre à poursuivre une femme en groupe et à me stopper dans ma course, bande d'abrutis. Préparez-vous, je vais vous punir. Bien sûr, si tu veux que je t'aide à les massacrer.



Lindórië a conscience que des personnes détestent qu'on leur pique leur défouloir. Et elle entend, malgré le son de sa musique aux oreilles, que la jeune femme n'a pas l'air d'une mauviette. Elle sort l'un de ses fouets, le chat à 9 queues. Elle s'est bien échauffée avec le parkour, elle est chaude pour le combat contre les hommes.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 19/05/2016
Mar 13 Déc - 16:31
détails
On achève bien les belettes 
Ʃkaemp はは ™





Eris la regarda un bref instant, levant ses yeux vers le ciel en soupirant. Voilà qui était invraisemblable, cette fille ne semblait pas perturber par ce qui se passait. Surement trop idiote ou trop sur d'elle, sa tue des gens d'agir ainsi d’ailleurs. Elle trouva donc bon de lui répondre bien qu'habituellement, elle ne l'aurait jamais fait.

“Tu ferais mieux de te mêler de tes affaires et de passer ton chemin. Je n'ai besoin de personne dans mes jeux.”

Glissant sa main en douceur dans son dos en souriant aux hommes. Loin de la attendrit par la demoiselle, ils lui donnèrent l'ordre de ne plus bouger. La brune semblait sourde à leurs demande et gardant son sourire continua, mais cette fois, elle trouva bon de parler en plus.

“Sache une chose, simple paonne, quand on porte une arme, ce n'est pas pour jouer, c'est pour tuer.”

A peine après avoir terminé sa phrase que la brune sortit avec grâce un fusil à peine plus gros que sa main. Ses tire furent précis, touchant les deux premiers et achevant l'autre qui paniquait d'un scalpel bien placé dans sa pomme d'Adam.

Se déplacent vers ce dernier telle une panthère prête à dévorer sa proie, elle saisit l'arme, la retira d’un geste bref et sûr. Puis regardant la demoiselle, elle pointa de son scalpel le fouet.

“Pauvre fille, crois tu tuer avec sa? C'est juste bon à faire couiner des imbéciles, friand de maltraitance.”

S'avançant vers elle,nullement intimidé par l'aura de celle-ci, elle ajouta.

“De plus sache que le cuir n'est vraiment pas la meilleur chose pour se battre, il restreint trop les mouvements, te donne plus chaud que tu n'aimerais te faisant suer comme un bœuf et crois moi les hommes n'aime pas ça. Comme ton long manteau, on te le passerai rapidement sur la tête ou l'attrapera pour te faire tomber. Si tu veux te faire passer pour quelqu'un c'est raté. Tu te ferait vite déchiqueté ici et crois moi, ce n'est ni ton aura, ni ton nen et encore moins ton corps qui te sauvera. Je ne sais qui t'a enseigné ces arts, mais il a mal travaillé. Non je dirais même plus c'est une véritable catastrophe. “

Une petite chose attira son attention, juste un petit bruit. Celui même d'un arme blanche qu'on dégaine. Retrouvant son sourire en coin, elle oublia la gamine pour s'approcher à pas léger du bruit,  jusqu'à voir une petite frimousse apeuré.

“Oh, pauvre chiot égaré. Tu me fais de la peine, allons lève toi.”

Elle avait prit une voix douce, proche de celui qu’une mère pourrait avoir pour son enfant. Accompagnant sa parole de geste, elle l'aida à se relever.

“Tu as de la chance, je ne vais pas te tuer."
Elle lui arrangea sa tenue tirant une petite moue, qu'elle adorait faire d'ailleurs.

" Tu ignore tout encore de la vie et tu ne sais pas à qui te fier.”

elle lui embrassa le front lui laissant la marque de son rouge à lèvre, puis continua de parler.

“Tu vas faire passer un message au loup alpha de ma part. Ne t’inquiète pas c'est court et simple à retenir. Tu ne vas pas me décevoir hein?”

Toujours souriante, elle fit un doigt d’honneur et posa ses lèvres dessus.

“C'est tout, pas bien compliqué nous somme d'accord.  Oh est dit lui bien que c'est de la part d’Eris Azarov, tu sera un ange.”

La brune lui fit signe de vite partir délivrer son message. Celui-ci tremblant partit à toute hâte, après avoir hoché la tête. Eris le regarda partir, les bras croisés comme attendri par ce petit bout d'homme.

“Qu’il est chou et pourtant si crédule, mais bon il ne vivra pas assez longtemps pour se poser des question. Cette chère belette le tuera pour donner l’exemple. Pauvre enfant, il ne savait pas dans quoi il s’engageait à venir jouer les hommes de mains. Oh d’ailleurs en y repensant.”

Elle se tourna vers Lindorie, marchant pour aller vers le bord du toit.

“Ne joue pas les justicières, tu parle de trop avant d’agir, on n'est pas dans un film. Si tu étais en vrais combat, tu serais morte.”

Sortant un tissus de soie de sa poche, elle entoura sa plaie avec. Au pire elle allait soigner cela plus tard lorsqu’elle retournerait à la Lune Noire, enfin si elle ne trouvait pas la piste de sa belette.  Elle eut une grimace de douleurs quand elle serra le tissus puis reporta son attention sur la jeune fille.

“D’ailleurs qui fais tu ici? Si tu veux du travail c’est sur le trottoir qu’il faut être, pas sur un toit.”




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC
Mar 13 Déc - 20:50
La chevelure de la jeune femme redevient normale. Je n'avais pas besoin de m'énerver. Elle a la classe quand elle tue. Elle sourit quand cette femme lui parle de son fouet.
Je vais donc lui expliquer ma méthode pour assassiner avec un fouet.


- Ce n'est pas dur de tuer avec un fouet, ce qui est drôle est de les fouetter à sang avant de les étrangler avec pour les achever.



Par contre, elle n'a pas tord sur mon style vestimentaire. Il faudrait que je me trouve un style plus décontracté. Mais bon, ça ne me sert à rien vu que je suis illusionniste. Le manteau peut me servir d'appât pour éviter des coups au corps à corps et surtout cacher mon potentiel de combat. J'ai donc l'air d'une fille normale mais très forte. Bon, en fait, ça ne sert à rien de me convaincre. Si, elle se prend pour qui pour juger mon apparence? Ah mais c'est vrai qu'en combat c'est dur. Mais si je n'ai pas ce manteau je ne peux pas transporter tout mes fouets. Ah merde, tant pis. Mais si j'ai un sac il va m'encombrer. Fuck. Je ne peux pas ranger tout mes fouets dans mon décolleté et je ne sors pas toujours avec mon violon. Et merde, je reste comme je suis, il faut juste que j'améliore mon art de l'illusion. Ah mais non, ça ne va pas. Une ceinture sur laquelle je peux attacher tout mes fouets peut le faire. Non, c'est moche. Ah, ça me gonfle. Bref. Elle a raison sur le fait que le bavardage est suicidaire.



- Je fais du parkour pour m'amuser, ou pour avoir tes leçons dans le cas présent. Mon style vestimentaire n'a rien  à voir avec mon art de l'illusionniste, je ne risque pas de me faire avoir aussi facilement par des abrutis.



Il est vrai qu'on peut faire croire n'importe quoi. Mais je n'avais pas envie de me la jouer alors qu'une personne que je n'ai pas envie de blesser est présente, car mes illusions sont imparfaites.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 19/05/2016
Mer 14 Déc - 16:13
détails
On achève bien les belettes 
Ʃkaemp はは ™



Il était si facile de voir quand elle était énerver, se qui était loin d'être stylé ou effrayant dans l'esprit de la brune qui la regarda un bref instant en soupirant quand elle entendit les dire de la fillette. Était elle vraiment imbécile ou tout simplement inconsciente de la vérité pur et simple. Secouant lentement sa tête de droite à gauche, elle finit par remonter ses lunettes puis parla véritablement exaspéré par les mot de la gamine.

"Comme-ci tuer était drôle. Tuer n'est pas drôle. Ôter la vie est un art et bien sur, comme tous les arts, il n'y a que les abruties que en rigole."

La demoiselle en face d'elle semblait perdu dans ses pensés et la brune n'avait aucune envie de continuer de parler avec elle. Eris regarda ailleurs se foutant vraiment de se que lui disait la gamine. Elle bailla un moment quand son interlocutrice resta silencieuse croisant les bras. Quand elle se remit à parler, la fille de la reine la regarda visiblement surprise de se qu'elle disait.

"Je ne te donne aucun conseil, c'est juste un fait. Puis je m'en fou vraiment de savoir si ton nen est lier ou non à ta tenue vestimentaire. Tu pourrais être en doudoune en pleine été que ça me ferais pareille. Par contre ça c'est un conseil ne dévoile pas ton nen, cela évitera les mauvaises surprises. Puis ce n'est pas avec ton fouet que tu les aurais abattu. Le scénario est simple le temps que tu t'amuse" dit t'elle avec un certain dégout. " avec l'un d'entre eux les autres vous percerons de balles et tu serais une passoire. Le nen n'est pas une solution et tu ne risque pas de leurs faire peur avec ton nen, ils connaissent des nen, beaucoup, Beaucoup plus menaçant que le tiens. "

Le brune s'éloigna de Lindorie, marchant vers l'autre bout du toit avant de faire élever sa voix.

"Bon je te laisse t'amuser Paonne, moi j'ai un jeu à terminer. Mon adorable petite belette n'attend que moi."

Un sourire s'afficha sur son visage puis elle rajouta avant d’aller sur un autre toit.

"D'ailleurs retourne travailler et arrête de te la jouer femme fatal, tu n'as aucun raffinement."



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC
Mer 14 Déc - 21:36
Ah ça me gonfle. Lindórië se retourne rapidement et elle saute sur le trottoir. Vexée par l'air supérieur que prend la princesse de la Lune Noire. On dirait une fille pourigatée. Si j'en avais les moyens, je l'aurais massacrée. Mais c'est la fille dont Lilith me parlait. Je dois la respecter, fuir, travailler en temps que prostituée.


- Tu as raison, une grosse naze comme moi mérite de travailler sur le trottoir. Bon jeu, princesse.



Je suis indigne d'une chef de clan. Je vais revoir toutes mes méthodes d'entrainement, mais auprès de grand-père. Lui, au moins, saura m'entraîner de la bonne manière. La demoiselle commence à avancer tranquillement.



Comment je peux faire pour avoir du raffinement? Elle est bonne, celle-là. Voyons. Je pourrais prendre ce mec en temps que modèle, oui, ce mec aux cheveux rouges qui tue avec son jeu de cartes. Et la prochaine fois qu'on se verra, je lui ferais la peau à cette nunuche pour s'être foutue de moi. Quoi que, elle m'a bien aidée à voir ce qui ne va pas encore dans mon cas. Je ferais une meilleure chef de clan grâce à elle, je ferais honneur à ma famille.



Elle s'arrête et elle se retourne voir le toit où elle a écouté la conversation. Les fantômes des morts sont enfin réveillés. Ils vont avoir beaucoup de regrets. Ils vont devoir errer ici. Je reviendrais plus tard leur présenter des excuses. Ils devaient avoir une bonne raison de vouloir l'arrêter.



Elle reçoit un message sur son téléphone. Elle le regarde. Bon, je vais devoir vite retourner dans la taverne. Elle se met à courir et à faire des saltos par dessus les choses qui traînent en face d'elle pour arriver plus vite sur son lieu de travail.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 19/05/2016
Ven 16 Déc - 11:08
détails
EVENT
Ʃkaemp はは ™


La phrase que sortit la fillette ne perturba pas le moins du monde Eris. Elle faisait se qu'elle voulait et si elle obéissait comme ça à des ordres qui n'en était pas, c'est qu'elle était bien trop stupide pour vivre autrement . La brune haussa les épaules nonchalamment avant de descendre de son perchoir pour retourner à la Lune Noire, elle devait faire soigner son épaule, mais aussi voir s'il n'y avait pas eu de nouvelle information sur son charment frère adoré. Marchant sur le trottoir comme-ci de rien était, elle cherchait du regard toute chose qui serais susceptible de lui donner un indice.

Elle ne se pressait pas, bien que son épaule lui faisait un peu mal. Elle marchait droite, bien que pieds nu, remontant ses lunettes, sur d'elle bien que les passants la regardaient étrangement. Pour le sang sur son haut ? Pour le faites qu'elle marche pieds nus ? Ou tout simplement car elle est l'enfant d'une Reine immortel ?

Une fois sur les lieux, la brune entra et demanda des soins sans autres forme de procès. Un des hommes de la « famille » arriva vers elle pour lui soigner l'épaule sans parler. C'est une autre femme, une brune qui arriva vers elle pour lui parler. Une de ses sœurs d'après le code de Lilith. Beatrice. Si la plupart prenait des pincettes avec Eris, elle n'allait pas de main morte, lui disant qu'elle était bien naze de s'être fait avoir comme ça et qu'au lieu de tuer les hommes de main de Jakob, elle devrait plutôt les interroger. Elle avait une voix très neutre et ne montrait pas de sentiment. Elle était loin des démonstration physique de se qu'elle ressentait. Contrairement à Shogun ou aux jumelles. Eris grimaça quand on lui sortit la balle de l'épaule, puis regardant sa sœur l'informa qu'elle se foutait de ce qu'elle pouvait, lui dire ou pensé, elle voulait juste des nouvelles. Juste des informations concernant sa mission personnelle. Beatrice lui répondit qu'elle n'avait que eu des nouvelles comme quoi Lilith avait recruté un nouveau bar à son enseigne. Qu'une gamine le tenait et qu'elle avait été assez bête pour croire à l'histoire de taxe et qu'elle blâmait ses parents de ne pas lui avoir dit. La brune ria quand elle entendit ça, décidément les gens était facilement trompable, mais la blonde avait sûrement du utilisé Victor pour cela. D'ailleurs le voici venir. Eris ce leva alors que l'homme venait à peine de finir de le soigner. Elle s'approcha de l'homme chauve pour lui embrasser la joue en souriant, lui ne montra aucun sentiment. Elle signa pour le remercie du bon travail qu'il faisait. Avant de lui tourner le dos et de retourner voir sa sœur.

« Le bar est bien pittoresque, c'est ça ? »

La « soeur » hocha la tête, Eris retira son haut en plein publique, avant de monter prendre un autre de ses hauts.

« Je vais rendre visite à ce petit boui-boui, c'est typiquement le genre de salon de thé que MON adorable belette aimerais envoyer ses hommes. Je vais voir si ta méthode est bonne Béa, je tant dirais des nouvelles et si Lilith demande où je suis dit lui que... »

Sa cadette lui coupa la parole, sachant se qu'elle voulait lui dire. Qu'elle était partit travailler sur une mission. Il était sur que la Reine ne la croirait pas, mais ça Béatrice comme Eris, elles savaient toutes deux et c'était comme un jeu.

La brune quitta les lieux après avoir récolter l'adresse de se bar. Elle marcha un moment, poursuivit par des souvenirs comme bien souvent. Gardant cela enfoui en elle, Eris se jura intimement qu'elle allait retrouver SA petite belette et qu'elle le ramènerait avec elle ou le tuerait de ses propres mains. Quand elle vit l'enseigne, elle leva les yeux au ciel.

« Pouvons nous faire plus banal que cette chose. Certes cela fait passe partout, mais sérieusement cela ne donne aucune envie. »

Elle finit par entrer, la décoration était pas mal, mais d'un coté si Lilith était passé par la c'est normal. Elle se posa sur un des sièges du bar faisant face à la salle et croisa ses jambes de façon sensuelle. Sa voix s'éleva doucement, mais assez fort pour attirer l'attention.

« Servez moi un Red knight, je vous pris. Enfin je ne sais même pas si vous en avez. »

Sans regarder le barman elle continua de parler.

« Un hydromel de couleurs sanguin, au goût de fruit rouge, bien que la cassis soit prédominant avec un peu de menthe. Sur l'étiquette il y a normalement un petit chaperons rouge avec une épée et un bouclier. »

Sortant de sa poche un petit papier plier elle ajouta.

« Je cherche une adorable petite bête assoiffer de sang et de pouvoir. Quelqu'un peu m'aider ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC
Ven 16 Déc - 21:27
De retour à la taverne, Lindórië voit son grand-père. Il voulait lui parler en privé dans la salle de réunion familiale.



[size=15]Tu sais, j'ai appris pour l'accident récent qu'il y a eu avec la Reine de la Lune Noire. Et j'ai peur que tu te sois fais avoir par cette femme. Depuis le temps que je suis là, je n'ai jamais entendu parler de taxes.
[/size]


Ah bon? Mais... C'était soit ça soit toute la famille qui meurt. Le code d'honneur d'un chef de famille est de protéger les siens non?



Je ne remet pas en question ta capacité à être la chef du clan, bien qu'en combat tu n'as aucune compétence véritable. Tu es bien trop téméraire pour faire honneur à ton rang, mais ça va venir avec l'expérience. Mais...



La jeune femme lui coupe la parole.



Ah mais ce n'est pas de ma faute si tonton ne sait pas m'entraîner. En parlant de ça, je voudrais que TU m'entraîne. Ainsi je serais digne d'être la boss ici.


Je comprend. Je vais te préparer un entraînement spécial qui te permettra d'honorer ton rang dans cette famille. Donc, je disais, cette femme attend sûrement autre chose de toi. Je ne sais pas ce qu'elle t'a dit la dernière fois, mais tu dois réfléchir à cela. Elle ne t'a pas demander une chose particulière?



Si. Je dois l'appeler si je vois son fils, qu'elle veut tuer.



Je vois. Je pense qu'elle t'a recruté seulement pour cette histoire. Fais honneur à cette tâche et promet moi d'être prudente à l'avenir.



C'est compris, grand-père.



Tu peux disposer et travailler en temps que barmaid.



La jeune femme va aux toilettes se détacher les cheveux et se mettre en tenue de servante noir. Puis elle arrive voir son cousin qui sert un Red Knight à une femme, conformément à ce qu'elle a décrit. Ah, c'est la zessgon que j'ai vu tout à l'heure! Elle se mit devant elle quand celle-ci demande une aide particulière.



Je m'y connais en bestioles assoiffée de sang. Faites voir sa tête et je vous aide.



En fait oui, Lindórië est beaucoup trop sûre d'elle. Il faudra qu'elle comprenne qu'il faut freiner. et faire attention à ce qu'elle fait et ne jamais être trop sûr de soi.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 19/05/2016
Ven 16 Déc - 23:45
détails
On achève bien les belettes
Ʃkaemp はは ™


Eris avait amicalement remercier le jeune homme qui venait de la servir en lui souriant. Voila qui était des plus charment que se jeune homme suive bien ses instructions. Elle regarda la foule, certains semblaient intéresser mais n'osait pas se manifester. Les jambes croisés la brune continua de regarder la salle, puis elle parla au barman sans lui adresser un regard.

« Regarde les, ils sont aussi effrayer qu'ils ont envie d'avoir se que je peux leurs rapporter. Voila bien une bande de chien qui baisse les oreilles et garde la queue entre les jambes. »

Elle bu un peu du breuvage puis regarda du coin de l'oeil le garçon.

« Tu pourrais te faire bien plus d'argent en travaillant avec moi tu sais ça ? »

Eris n'attendit pas de réponse surtout quand la gamine se mit devant elle. Après l'avoir regarder un court moment, elle reprit une gorger et lui sourit.

« Même pas en rêve gamine, continue de chasser des rats dans ta cave. Tu ne saurais pas tenir tête à ce que je chasse et puis je ne cherche que des informations en plus, car j'ai déjà pas mal de chose en poche. »

La brune se tourna vers le barman en souriant, puis sortit une photo, lui montrant amuser.

« Et toi mon mignon tu as déjà vu se mec dans le coin, par forcement dans se bar, mais même dans la rue ou autre. »

Sur la photo il s'agissait de Jakob Azarov, c'était la même photo que celle que Lilith avait montrer à la jeune fille.

«Je paye bien les informations qu'on me donne et je suis très très très généreuse. »

Elle avait mit un peu de charme dans ses paroles et avait beaucoup insisté sur les « très » qui était bien plus sensuel que le reste de ses mots. Es qu'elle ignorait la jeune fille rencontrer plus tôt ? Oui totalement, elle n'avait pas envie de lui parler, n'y même qu'elle s'occupe de se qui ne la regardait pas. Eris prit une nouvelle gorger et soupira un peu.

« Vous savez, il est un peu comme un chaton perdu dans une ville, il ne sait pas où allez et il fait des bêtises, j'ai peur qu'il lui arrive quelques choses. »

Un voile d'inquiétude et de tristesse se fit entendre dans sa voix, regardant le jeune homme dans les yeux, elle attendit une réponse de ça part.

« Je cherche une adorable petite bête assoiffer de sang et de pouvoir. Quelqu'un peu m'aider ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC
Sam 17 Déc - 19:44
Ah la pute. Elle me sous-estime à un point...

Pendant ce temps, le jeune et beau barman, séduit par la femme, essaye de se rappeler s'il a déjà vu ce mec quelque part. Intéressé par ce que la demoiselle peut lui rapporter de plus qu'en restant dans ce boui-boui. Très séducteur, il lui répond enfin.

Je suis désolée, poupée, je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer cet homme.



Il se souvient d'une photo postée sur le tableau dans la cuisine, c'est celle que Lindórië a mis avec un numéro de téléphone et quelques infos sur ce que Lilith a dit.



Ah mais j'y pense, une femme nous a demandé de la contacter si jamais on croisait cet homme. Une belle femme blonde. Mais ma cousine a plus de détails que moi sur le sujet.



Il déteste voir les femmes tristes. Toujours d'un air séducteur, il lui demande son numéro.



On pourrait peut-être faire équipe, personne n'est capable d'accepter votre requête à part moi.



Ah le dragueur. M'enfin, il va faire de l'effet contrairement à moi. Je vais le laisser se charger de cette histoire. C'est sur cette pensée que Lindórië sort du bar et fume une cigarette devant, stressée, déçue d'elle-même, se trouvant naze.


Pendant ce temps, Zelos s'assoit sur le bar en attendant la réponse de la belle femme. Mais il se rend compte que sa cousine n'est plus là. Il se dit alors que Lindórië est vexée du vent que lui a fait la cliente, et qu'elle est stressée depuis qu'elle a pactisé avec la démone Lilith.


barman:



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 19/05/2016
Dim 18 Déc - 0:22
détails
On achève bien les belettes
Ʃkaemp はは ™


Quand il commença sa phrase, Eris tiqua un peu quand il la nomma poupée. Elle eu un sourire en coin et tapota de ses ongles le bar. Elle le laissa toute de même terminer se qu'il avait à lui dire. Pas besoin de se précipité et de rentrer dans le tas. Quand elle apprit que quelqu'un le cherchait, elle perdit un instant son sourire, heureusement pour lui qu'il avait rajouté qu'il s'agissait d'une blonde et la brune en déduis qu'il s'agissait de Lilith. Lorsqu'il lui demanda son numéro et le fait de faire équipe, elle posa son doigt sur ses lèvres puis elle lui sourit amuser.

« Chuuuut, tu parle de trop comme elle. »

Elle montra rapidement la porte qui venait de se faire franchir par sa cousine, puis elle reprit la parole rapidement.

« Déjà quand tu parle à quelqu'un petite souris, ne l'appel jamais Jamais Poupée, surtout quand il s'agit d'une femme. Elle pourrait s'énerver et croit moi tu ne veux pas qu'elle s'énerve. De plus si tu ne la pas vu, tu ne m’intéresse pas et si Lilith à déjà donner son numéro cela ne sert à rien que je te donne le miens vu que tu vas choisir le siens au miens. Malheureusement pour toi je travail en solo, ou j'ai des hommes de main je n'ai pas d'équipier, afin je pourrais en avoir un, si celui-ci était assez fort, assez intelligent, qu'il saurait un minimum me charmer et là Là on pourrait parler d'équipier. Hors tu n'es pas se genre là. Car sinon tu ne serait pas derrière se bar mais à la tête de cette famille non ? »

Après lui avoir gentiment tappoté sur la joue et lui avoir laisser une trace de rouge à lèvre sur la même partie qu'elle venait de tapoté, elle descendit de sa chaise puis regarda la foule.

« Alors personne ne peux me donner des infos ? »

Comme les gens ne semblaient pas vouloir l'écouter ou du moins n'étaient pas assez à l'écoute pour elle. Elle décida de s'approcher du micro et après l'avoir allumer, parla à travers de façon très sensuel.

« Écoutez je n'ai pas de temps à perdre mes mignons. Je donne argents, protection et PLUS à tout ceux qui me donne des informations sur se cher et tendre Jakob Azarov. Mon offre ne marche que maintenant, une fois que j'ai franchi la porte tout ceci est fini j’espère que je me suis bien fait comprendre. »

Elle leurs sourit puis quitta le micro et se dirigea lentement vers la porte. N'étant vraiment pas sur que quelqu'un intervienne pour lui dire quelques choses, Béa avait eu de très mauvaise information et il faut avouer que derrière son sourire la brune était furieuse.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC
Dim 18 Déc - 15:21
Tout en fumant, Lindórië écoute attentivement ce qui se passe. Il est utile d’avoir une ouïe très fine pour espionner.

J’ai pigé, elle n’aime pas les gens bavards. Mais il n’a pas parlé beaucoup. Et il a échoué? Sérieux? Le pro de la cuisine et de la drague a échoué? C’est un sacré scoop. Bref.
[/color]
Elle cherche donc Jakob, le mec que Lilith veut tuer. Voyons. Les hommes qui la poursuivaient tout à l’heure qui ont été tués, auraient-ils un lien avec ce mec? Il vaut mieux que je retourne sur les lieux du crime. Je le vois solo si c’est une bête, il n’oserait pas avoir des chiens. Quoique, si c’est une bête, ce serait une sorte de loup alpha.


Mais puisque c’est une bête assoiffée de sang, il a dû tuer des personnes dans le coin. Il doit bien avoir des spectres de personnes tuées par sa main. Je suis une naze en combat, mais je suis la pro des enquêtes de meurtre.

Ayant fini sa cigarette, la jeune femme l’écrase par terre avant de jeter le mégot dans le cendrier extérieur. Elle rentre tranquillement, elle avance dans le bar pour retrouver son sac, dans lequel il y a un “rouge à lèvres taser” et un couteau suisse. Elle s’en fout d’entendre aux battements de cœur d’Eris qu’elle est est furieuse, mais elle dit une chose pour l’intéresser.

Il nous est possible d’avoir des infos sur ce mec en communiquant avec des fantômes.

Elle espère simplement attirer l'attention de la princesse, même si elle pense que l'offre proposée n'est que chantage.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 19/05/2016
Mer 21 Déc - 23:12
détails
On achève bien les belettes
Ʃkaemp はは ™


Aucune parole, aucune information, juste des larves. La brune soupira, il se cachait bien cette petite belette, il allait bien finir par sortir de son trou, coûte que coûte. Elle retourna au bar pour finir son verre, puis posa de l'argent sur le bar, regardant rapidement le barman.


« N'oublie pas se que je t'ai dit . »


Bien sur elle n'avait qu'une envie quitter les lieux vu que aucun d'eux ne pourrait l'aider. Elle marcha vers la sortit, d'une marche élégante et féline. Croisant un court moment Lindorie, elle ne posa aucun regard sur elle. Quand elle entendit la phrase, la brune se tourna posant son regarde glacer sur la gamine qui venait de parler.


« Tu sais parler aux morts toi ?  N'es tu pas simplement une gamine qui court sur des toits et que « s'amuse » à tuer ? »


Posant deux doigts sur sa joue aussi pâle que celle de sa mère adoptive, Eris continua de parler.


« Si tu peux leurs tirer les vers du nez, tu peux gagner beaucoup, bien sur je devrais vérifier les informations avant de te donnée ta récompense. Les types que j'ai tuer se matin sont ses hommes de mains, donne moi le nid de la belette et je te donne de l'argent. »


Eris s'approcha de la petite en souriant, un sourire doux, comme celui qu'elle avait eu quand elle était avec l'enfant sur le toit. Puis sortant de sa poche elle posa un billet sur le bar.


« Voila un début de payement pour le déplacement. Et cela vos pour tout le monde quand une Azarov donne sa parole elle si tiens. »


Elle fit un signe de X du coté du cœur avec l'ongle de son index droit, balayant de son regard la salle.


« Alors je viens avec toi pour t'écouter prendre le thé avec les morts ou tu viens me faire un rapport à la Lune Noire... Non même pas tu ne pourrais pas y entrer. Mhhhhh... disons sinon dans le café à deux rues d'ici. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC
Jeu 22 Déc - 21:16
Bien. J'ai tapé dans le mille, les "chienchiens" étaient sous les ordres de la "belette" de la princesse. Pourquoi elle les a tué avant de les interroger? Elle devait en avoir marre de se faire poursuivre. Bref.

Une fois que la belle femme eut terminé de parler, Lindorie s'avance calmement.

Je préfèrerais que vous me suivez. Ainsi vous aurez la preuve que je fais bien mon travail avec les fantômes.

Je l'ai convaincu mais en même temps je crois qu'elle est un peu sceptique à cette idée. Pourtant j'ai eu l'expérience de ma life au sujet d'interroger des fantômes.

Sans forcément attendre une réponse, la jeune femme se dirige vers la sortie. Lindorie sort en se demandant comment obtenir des informations de fantômes, sachant qu'elle ne peut pas les shooter.

Comment faire pour qu'ils me répondent? Ils se diront que je suis alliée avec elle et du coup ils ne cracheront pas le morceau. Mais si je leur dis que je suis la boss du clan Morveth ils devront tout me dire sinon ils seront envoyé en enfer. Ils connaissent des nen plus puissants que le mien. Je ne peux pas l'utiliser pour les faire parler.

Bon, j'arrête de délirer. Si j'y arrive, j'aurais le respect de la Lune Noire. Il suffirait que je les manipule ne leur disant que je veux pactiser avec ce Jakob et le tour est joué. J'espère bien jouer la comédie. Attend deux secondes, moi. Si je fais une gourde, s'ils ne me croient pas... Je recule, j'attends Eris, et...


Avant de faire une gourde, ils me croiront si je leur dis que j'ai besoin de l'aide de la belette pour te buter alors que ce n'est pas vrai?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 19/05/2016
Lun 26 Déc - 1:53
détails
On achève bien les belettes
Ʃkaemp はは ™



Eris la regarda parler un moment, pour sa première parole, la brune leva les yeux au ciel avant de lâcher une phrase rapidement. C'était plus un commentaire que vraiment l'envie de répondre à la soi-disant femme qui communiquait avec les morts.

"Bah bien sur c'est vrais que je vais les entendre."

La voir partir ne perturba pas plus que ça Eris qui la suivait des yeux, les bras croisés. Elle marcha après elle après avoir fait un petit signe de la main au barman. Quittant les lieux, elle regarda la gamine qui semblait en pleine réflexion avec elle même. Posant un doigt sur sa propre joue et un deuxième de la même main au niveau de son menton, elle soupira bruyamment comme pour montrer son agacement.

"Je sais pas à quoi tu réfléchit gamine, mais bouge ou je vais voir ailleurs pour avoir des informations et crois moi tu n'es pas la seule qui peut en avoir. Ce n'est pas que je déteste attendre, mais je DÉTESTE quand je fais attendre MA petite belette favorite. J'imagine que tu comprend."

Quand Lindorie finit par se tourner vers elle pour lui posé une question, Eris la regarda, puis fit un instant les yeux rond en replacent sa main, pour croisé ses bras. Elle finit par rire amusé de se qu'elle venait de lui dire.

"Ma pauvre chérie, tu étais prêtes à leurs à les fouettés pour "t’amusè" tu crois vraiment qu'ils vont te croire? Et puis pour ta gouverne vu comment ils étaient, ils savent bien qu'il ne faut pas me tuer. Tu vois le gamin que j'ai renvoyer chez son maitre? Il est surement mort à l'heure qu'il est, car ils ont mal fait leurs missions, mais aussi car l'un d'eux m'as blessé et MA belette n'aime pas qu'on me face du mal... Enfin sauf si c'est lui, on ce hais autant qu'on s'adore. Alors si tu dois trouver une excuse tape plutôt sur la reine que sur moi, ça c'est une bonne chose et Jakob serait très très très content d'avoir un couteau pour planté la reine mère de York Shin. Enfin bon, sache que je vais quand même vérifier les informations que tu me donnera avant de te payer, car s'il y a bien un truc que je sais c'est de croire se que je vois. Hors je ne vois pas les fantômes, juste une fillette qui parle toute seul."



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC
Mer 28 Déc - 22:34

Ne disant rien par la suite, Lindorie finit par sauter sur le toit. “Ils sont encore là.”

Messieurs les chiens de Jakob. Il paraît que votre maî-maître veut tuer Lilith. Je voudrais savoir où il se trouve, j’ai tellement besoin de lui pour me débarrasser d’elle.

Vous avez voulu nous fouetter tout à l’heure. Et cette femme est là, vous êtes de son côté.

Non, c’est faux. Je ne savais pas que vous étiez les hommes de Jakob, si j’avais su je vous aurai demandé un coup de main quand vous étiez en vie et je ne vous aurais pas agressé.

*prenant un air triste, au bord des larmes*

Cette stupide blondasse a débarqué dans mon bar, elle a tué ma chère cousine et elle m’a forcé à accepter de verser une taxe sinon toute ma famille risquait de mourir. J’ai besoin de voir Jakob dans son repaire. Vous pouvez m’indiquer le chemin s’il vous plaît?

On va vous le dire. *il lui chuchote quelque chose à l’oreille, sûrement la destination du repaire de Jakob*

*heureuse, s’essuyant les larmes*

Merci mille fois, je vous en serais éternellement reconnaissante

Elle descend du toit, elle note sur une feuille ce que le fantôme lui a dit et elle le donne à Eris.

Normalement ta belette devrait se trouver ici. Le fantôme a l’air sincère dans ce qu’il a dit, il ne doit pas avoir menti.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 19/05/2016
Jeu 29 Déc - 0:08
détails
On achève bien les belettes
Ʃkaemp はは ™



La brune la suivit simplement jusqu'au lieu de leurs rencontre, elle attendit en bas ne voulant pas perturber la possible discutions. Elle regarda dans les alentours, elle ne l'avait pas remarquer quand elle fuyait sur les toits, mais elle connaissait cette endroit. Un sourire s'afficha sur ses lèvres lorsqu'elle posa le bout de ses doigts sur un impact de balle sur le mur. Un souvenir si doux d'une époque révolue. Elle regarda en hauteur voyant que la gamine ne revenait pas elle continua sa route autour du bâtiment comme un animal en chasse, quoi de mieux que d'agir comme lui, mais cela est bien plus compliquer à faire, Eris a apprit un tas de chose, lire dans les mouvements des corps, manipuler, se battre et un tas d'autre chose, mais jouer à l'animal jamais. Un point qui avait permit à Jakob de toujours réussir à s'échapper quand elle le tenait presque, comme lorsqu'ils étaient enfants à jouer au chat et à la souris.


Passant ses doigts sur le mur, elle sentit quelques choses rester sur sa peau. Elle regarda ses doigts puis le mur, le spectacle qui s'offrait à elle était tout simplement magnifique, elle avait presque manquer de gâcher l’œuvre en agissant ainsi. Un magnifique street art. La brune l'aurait bien arracher du mur pour l'emmener avec elle. Un paysage sombre des arbres dénuer de feuilles, avec simplement deux yeux rouge semblant vous fixez peut importe où vous allez. Restant un moment ici à regarder, elle chercha la patte de l'auteur sans la voir. Elle du cependant quitter l’œuvre des yeux, elle avait à faire, espérant juste qu'elle pourrait revenir voir cela plus tard après avoir attraper sa belette.


Retournant où elle était à l'origine, elle attendit en regardant sa montre... c'était beaucoup trop long pour elle. D'ailleurs au moment ou elle comptait quitter les lieux, elle vit la fillette descendre. Quand elle lui tendit le papier, Eris regarda l'adresse puis regarda Lindorie avant de parler.


«  Je ne sais pas si c'est vrais ton histoire, mais je suis persuadé que c'est un piège. Les hommes de la belette ne sont pas du genre à vendre leur chef pour de beau yeux.. Bon sauf si c'est les miens, mais le faite que je peux les tuer joue aussi. Il n'a peut être pas mentit mais je sais que mon cher et tendre Jakob nous tend un piège et qu'on va délicieusement tomber dans la gueule du loup. « 


Elle eu un petit sourire en coin avant de continuer.


« J’espère que tu n'as pas peur du loup fillette, car tu vas venir avec moi, histoire de voir si tu mens sur tes capacités. D'ailleurs si tu m'as mentit crois moi tu va le regretter de façon très amer, car contrairement à Lilith, je ne ferais pas que tuer un membre de ta famille, je les tuerais tous, un par un dans d'atroce souffrance pour que jamais il ne trouve le repos éternel, je détruirais ton petit bar le brûlerait pour que tout se que tu as battis soit réduit en poussière et enfin je m’occuperais de ta petite personne et crois moi je suis bien plus terrible que la Reine de cette foutu ville. »


Reprenant un ton beaucoup plus sympathique elle continua de lui parler en lui tendant la main.


« Je n'ai pas pour habitude de faire équipe avec des paysans, mais pour cette fois je fais une exception. Tu as besoin d'argent et j'ai besoin de ma belette, l'un dans l'autre nos besoin se rejoigne. Oh d'ailleurs ne pense pas faire équipe avec Jakob une fois sur place pour me battre ou attaquer Lilith. Cette cher belette te dévorerait et crois moi ce ne sera absolument pas de la même façon qu'il à pu ME dévoré. Enfin bon allons y »


Elle attendit un moment en vérifiant quelques affaires à elle, puis elle marcha tranquillement dans les différentes rues pour rejoindre l'emplacement donner par les fantômes. De plus elles allaient devoir descendre sous terre si elles voulait rejoindre le lieu indiquer. Tout en partant dans les égouts Eris le maudissait.


« Bordel de bête, pourquoi faut il qu'il se cache toujours dans des lieux pas possible lui. Même une grotte serait moins pénible que ici. »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC
Jeu 29 Déc - 21:30

“Un piège. Merde. Il faut vraiment que je trouve une solution pour avoir son aide. Je dois accepter sa demande, risquer de mourir, mais je veux le voir.”

Après un petit instant de silence, elle parle tranquillement, de manière sérieuse, en levant les yeux.

Je prends le risque de mourir, si jamais ils nous ont piégés.

Elle continue d’écouter calmement.

“Merde, elle a pigé que je ne faisais pas semblant de réclamer l’aide de Jakob. Je dois lui faire croire que je jouais la comédie et que je ne veux pas prendre de risques inutiles. Je n’aime pas trop faire équipe avec ce genre de grognasses, mais si ça peut me servir à me débarrasser d’elles. Je prends le risque de me faire dévorer du moment que l’on est débarrassé de ces deux là.”

D’un air plutôt sympathique, Lindorie lui répond.

- C’est d’accord.

Lindorie lâche, elle regarde aux alentours avant d’avancer. Devant les égouts, elle est écoeurée.

“Pourquoi faut-il descendre là-dedans? Je n’ai pas peur du loup, mais je suis mal au coeurante. Bon, il faut y aller.”

Elle continue de marcher, dans les égouts elle est silencieuse, elle a mal au ventre à cause de la mauvaise odeur. C’est ainsi que l’on arrive au lieu décrit par les fantômes. L’adresse où se trouve la belette, Jakob Azarov.
“J’espère qu’ils ne se sont pas foutu de moi, sinon, toute ma famille risque de mourir.”

- On va voir s’ils se sont moqué de moi.

“Les paysans ouvrent la porte, donc j’ouvre la porte. Je prend le risque de crever.”

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 04/06/2016
Lun 2 Jan - 17:18


On achève bien les belettes
"Un gentleman est un loup patient"

Quand il entendit la porte s'ouvrir Jakob se retourna vers les femmes avec un grand sourire. Ses cheveux blancs étaient ébouriffés, son visage était parfaitement rasé et il arborait un bas de smoking avec une simple chemise blanche ouverte de deux boutons et les manches retroussés négligemment. Il s'approcha de celle qu'il ne connaissait pas et lui attrapa la main pour lui faire un baisemain:

-Bonjour Mademoiselle, Jakob Azarov enchanté -il lança un regard et un sourire moqueur à Eris- elles sont charmantes tes copines Éris, oui je sais ce que tu vas me dire -il pris une voix aiguë, imitant celle d'Éris à l'excès- "c'est pas ma copine, je n'ai pas d'amie je suis une méchante fille".

Il explosa de rire de sa propre blague puis adressa un sourire complice et un clin d’œil à la jeune serveuse. Il s'approcha ensuite d'Eris jusqu'à être à quelques centimètres de son visage et il planta son majeur juste devant ses yeux:

-j'ai adoré ton petit message ma chère, j'ai toujours aimé ta poésie.

Jakob se retourna et avança vers un bar, il ouvrit trois bières tout en continuant à parler:

-Que voulez-vous les filles ? C'est maman Lilith qui vous envoie ou vous avez décidé de vous joindre à moi ? -il se retourna, les bières à la main et en tendit une à chacune des filles- J'espère que c'est la réponse deux.

Il avait dit sa dernière phrase avec une pointe d'euphorie dans la voix. 
Un son étouffé, une voix douloureuse appelant à l'aide retentit. Le jeune homme posa sa bière et s'approcha telle une furie d'un rideau et il l'ouvrit. Le garçon de ce matin était caché derrière. Attaché par les pieds au plafond. Couvert de bleus, le visage boursouflé mais pas une goutte de sang. Pris d'une colère noire et imprévisible Jakob donna plusieurs coups de pied plein de rage dans le corps meurtri du jeune homme:


-FERME LA ! C'EST MES RETROUVAILLES ! TU FERMES TA PUTAIN DE GUEULE ! COMPRIS ?!

Avant même qu'il ne termine de lui hurler dessus le jeune homme s'était de nouveau évanoui. Le jeune albinos souffla bruyamment pour se calmer puis il se retourna vers les filles en remettant ses cheveux en place affichant de nouveau son grand sourire sympathique. Il attrapa sa bière et en bu une gorgée en regardant paisiblement, comme-ci de rien n'était ses convives.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 19/05/2016
Lun 2 Jan - 20:53
détails
On achève bien les belettes
Ʃkaemp はは ™



Le voir créa chez Eris deux sentiments contraires, la joie de voir qu'il allait bien, qu'il était toujours le même, mais aussi une certaine haine de voir que ce mec osait se moquer d'elle, mais aussi de s'amuser un peu avec elle. Quand elle le vit faire un baise main à Lindorie, la brune le regarda haussant un sourcils, presque dégoutté et puis fut l'heure de l'imitation qui lui fit moins d'effet que celui précédent.


Quand il fut tout en face de lui, la brune lui sourit, elle l'aurait bien mordu pour se geste, mais elle le laissa se pavané.


« Je sais que tu aime mes poèmes. Je suis douer pour ça. »


Elle s'approcha de lui de sa démarche de panthère. Elle prit sa bière qu'il lui tentait et s'accouda au bar. Elle prit une gorger et sourit.


« Au moins toi tu sais recevoir. »


La question qu'il posa fit sourire Eris et elle répondit avant que la gamine ne parle.


« Elle veut se faire Lilith, moi j’œuvre seule, je voulais juste voir si tu valais toujours le coup et vu ou tu traîne et où tu laisse tes lèvres traîner je suis hésitante. Mais peut être que si tu as quelque chose de tentant je pourrais revoir mes priorités. »


Ce qui suivit ne perturba pas plus que ça Eris. Elle continua de boire tranquillement, regardant de tant en tant. Quand elle vie que c'était le jeune garçon se faire malmener. Elle souriait quand elle le vit faire, c'était ça le Jakob qu'elle connaissait, le Jakob qui faisait peur. Elle ne lui faisait plus peur, elle avait vécue les heures sombres et se n'était rien comparer à ce qu'il était capable de faire.




Assise sur le bord du bar, elle le regarda revenir et quand elle l'eu à coté de lui, elle passa sa main dans ses cheveux pour lui remettre quelques mèches folles.


« Ah j'ai oublier de te dire la belette, j'ai tuer tes hommes, l'un d'eux ma tirer dans l'épaule. Je suis vraiment désolé pour avoir tuer tes gars, je sais que c'est dur dans trouver. Entre Lilith qui cherche à te faire la peau et te foutre en descente de lit et se sociopathe de Hacker qui c'est mit en tête de tuer tout le monde. »





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC
Lun 2 Jan - 21:43
“C’est bon, ils ne m’ont pas menti.”

Lindorie ne s’attendait pas à un tel accueil de la part de Jakob. Après le baisemain, elle sourit.


- Lindorie Môrveth, enchantée.

“Très drôle la manière dont il se moque d’Eris, je surkiff.” 

Intérieurement, elle rit.


“Il me fait un sourire et un clin d’œil, il pense peut-être que j’aime sa manière d’accueillir la princesse. Il a tapé dans le mille.”


Elle prend la bière en le remerciant. Elle s’assoit sur le rebord du bar sans gêne.

“Que dire? C’est vrai que pour une question d’argent j’ai accepté la requête d’Eris et de Lilith. Mais je suis avant tout venue pour lui demander d’éliminer Lilith et peut-être me débarrasser d’Eris.”

Elle écoute Eris parler, étonnée par ce que cette dernière  dit en premier.

“Elle s’en fout de savoir que je veux faire la peau de sa mère? Ce qui veut dire qu’elle est de mon côté? Trop fort, ça m’arrange. C’est tout bonnement génial. Il faut maintenant que j’évalue leur degré de fol-dinguerie.”

Tout en buvant un peu de bière, elle écoute ce qui se passe.

“Ces battements de cœur, ceux d’un garçon maltraité, sa voix appelant à l’aide. Ce doit être celui de ce matin.”


Elle ne laisse rien paraître, mais la voix de Jakob qui hausse lui résonne dans les tympans et lui donne mal aux oreilles et à la tête.

“Ouch, mes oreilles. Plus ça va, plus mes oreilles sont sensibles aux cris des hommes. En tout cas, il est complètement pété ce mec. Je n’irais pas me frotter à lui, il me battrais facilement, face à lui je dois avoir la force d’un pet de lapin.”

Les dernières paroles d’Eris font tilt.

“Ce foutu d’Hacker, celui qu’on nomme the Riddler. Quelques membres de ma famille travaillent sur ce sujet, sans rien trouver. Il est stressant et mystérieux.”


Lindorie reste silencieuse, se demandant ce qui va se passer par la suite dans ce coin.

“Que va me demander Jakob par la suite? Est-ce que ça va entacher ma réputation et l’honneur de la famille?”

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 04/06/2016
Dim 8 Jan - 22:48


On achève bien les belettes
"Un gentleman est un loup patient"

Devant la réponse d'Éris, Jakob lâcha un petit rire et il la laissa remettre ses cheveux en place, comme-ci c'était un mouvement habituel, puis il se posa sur le bar :
-Tu sais si la vieille me faisait peur je lui aurais pas explosé la gueule une première fois- il but sa bière d'un trait et regarda Lindorie- et donc toi aussi tu veux sa peau ? Si ça peut te rassurer, elle saigne, et si elle saigne c'est qu'on peut la tuer et j'étais à ça -il fit un geste avec ses doigts pour accompagner sa parole- de la zigouiller, mais ne t'inquiète pas...-il tapota doucement sur un téléphone qui était posé négligemment sur le bar- ...j'ai un très bon ami qui compte bien m'aider dans tous mes petits projets.



Il descendit du bar et s'approcha d'elle jusqu'à être à quelques centimètres de son visage et il planta ses yeux rougeâtres dans ceux de Lindorie tout en posant doucement sa main sur son épaule:

-Ecoute Lin' si jamais tu veux m'aider dans mes petits projets, j'accepte ton aide et le mieux que tu puisses faire c'est de continuer à servir Lilith. Si tu n'as pas envie de faire tout ce qu'elle te dit, fais le pas, sache juste qu'une révolte approche... la plus grande révolte que ce putain de monde n'a jamais connue... la mienne et quand le signal retentira tache d'être du bon côté -il se lança un regard à Éris- et c'est pareil pour toi ! -son regard revint à Lindorie- car quand ce monde s'effondrera pour laisser place au mien, tous ceux qui ne seront pas avec moi seront forcément contre moi... et je déteste avoir des ennemis. 
Jakob se redressa tranquillement, puis, tout en regardant l'épaule d'Eris avec un inquiétude absolument pas dissimuler il appuya sur une petite sonnette. Rapidement un type rappliqua. Un petit mec, musclé et avec un air vraiment pas commode. En face des deux femmes, le regard de Jakob se raffermit puis il se retourna vers le type et le loup lui attrapa le visage pour le forcer à le regarder dans les yeux où une lueur féroce apparue soudainement puis il lui tourna violemment le visage vers Eris:
-Tu la reconnais je pense ! Je vous avais dits ne pas tirer -il accompagna ses paroles de gestes des mains, lentement en articulant chacun de ses mots- Ne.pas.tirer... Ne... Pas...tirer -soudainement il l'envoya en arrière, la force qu'il avait mise dans cette pression fit tomber l'homme à la renverse- POURQUOI VOUS NE COMPRENEZ JAMAIS RIEN ?! C'EST POUR CA QUE JE DESTESTE TRAVAILLER AVEC VOUS ! VOUS NE COMPRENEZ RIEN ! -Il se retourna vers les filles, son attitude changeant du tout au tout, il avait un air beaucoup plus sympathique, presque complice- ça vous arrive à vous aussi d'avoir des gars aussi incompétent ? Il a de la chance que vous soyez là, je voudrai pas devenir désagréable en aussi charmante compagnie -son regard redevint dur et il se tourna vers l'homme- quitte la ville si je te revois je m'occupe de toi...

D'un geste de la main il fit décamper le type qui ne demanda pas son reste. L'albinos eut un sifflement mauvais entre ses dents puis il soupira longuement en passant une main tremblante de colère dans ses cheveux. 
Soudain Jakob eut comme un éclair de génie, il regarda les deux filles et il décampa à toute vitesse dans une autre salle. Il revint tout aussi vite avec une boîte de chocolat dans les mains. Il la déposa sur le bar devant les deux femmes tout en respirant bruyamment à cause de son sprint. Il affichait un immense sourire de gamin, il se soulevait doucement sur la pointe des pieds avec les mains dans le dos, montrant son impatiente:



-Tu te souviens de ces chocolats Eris ? C'est ceux qu'on piquait dans la chambre de maman -il eut un petit gloussement enfantin puis il regarda Lindorie- C'est les meilleurs chocolats de York-Shin ! -il retira le couvercle de la boîte et la tendit à la serveuse comme-ci c'était le trésor le plus précieux du monde- prends-en, ça signera notre alliance ! Et puis ce n'est pas parce qu'on parle du meurtre du siècle qu'on n'a pas le droit de s'offrir des douceurs.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 19/05/2016
Dim 8 Jan - 23:37
détails
On achève bien les belettes
Ʃkaemp はは ™




Eris écouta presque religieusement son cher « frère » C'est vrais qu'il ne l'avait pas louper lorsqu'il avait décidé de quitter la maison. Quand il parla de son ami, la brune regarda le téléphone, intriguer par cela. Qui cela pouvait être ? Elle regarda Jakob, surtout quand celui-ci s'approcha de Lindorie pour n'être que à quelque centimètre d'elle. La brune termina son verre puis le posa sur le bar, quand il la regarda pour lui dire qu'elle avait tout intérêt à se trouver du bon coté le moment venue, elle lui sourit amuser.




« Oh voyons je serais de mon coté tu le sais bien, espérons pour nous que ce soit le même. Ou nous allons nous déchiré jusqu'à se qu'il n'en reste qu'un seul. »




Eris sourit, bien qu'elle le perdit vite quand elle lu sur le regard de Jakob son inquiétude. Elle l'aurait bien rassurer sur ça, mais il était déjà partit pour appeler un de ses gorilles. Sa réaction ne fut pas vraiment une surprise pour elle, mais le voir ainsi l'attendrit un peu plus. Elle croisa les jambes en le regardant faire.




« Tu es trop doux avec eux, mais il est normal sachant se qu'il se passe si tu montre l'exemple de façon sanglante. C'est pourquoi je préfère travailler seule, mais c'est bien plus difficile pour toi mon chou je conçoit. »




Quand il fut de retour de sa course, elle regarda les chocolats puis elle lui sourit amuser. Il se souvenait de ça et il en avait. Elle descendit de son perchoir pour allez dans le dos de sa belette puis elle lui vola un chocolat qu'elle mangea.




« Bien sur que je m'en souviens, cette harpie gardait toujours les meilleurs et c'est toi qui à trouver la cachette. »




Eris passa ses bras autour du cou de l'albinos pour lui embrasser la joue avant de le remercier puis elle regarda Lindorie.




« Alors fait tu un pacte avec la bête ? C'est quitte ou double. Tu gagne ou tu perd ta vie.  Peut être aussi que dans tout les cas tu vas tout perdre. »




Le brune sourit amuser de tout ceci, caressant du bout de ses doigts pâle la gorge de Jakob et  posant son front contre les cheveux de celui-ci.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 199
Date d'inscription : 31/08/2016
Age : 19
Localisation : DTC
Lun 9 Jan - 21:44
Tranquillement sur le rebord du bar, elle boit sa bière en écoutant Jakob. En le regardant dans les yeux, elle éprouve un certain émerveillement.

Quand tu prendras le pouvoir, je trouverais le moyen de te tuer si je juge que tu es un ennemi. Eris et toi allez vous battre à mort quand le moment sera venu. De mon côté je vais devoir vite obtenir ma licence et trouver des partitions mortelles, savoir comment les utiliser sans crever et après je les utiliserais contre le vainqueur. Votre relation est bizarre, mais du moment que la Lune Noire est finalement détruite, je pense que ce sera plus rassurant pour les habitants de Yorkshin.

Elle fini le verre de bière et elle le pose à coté d'elle.

A la limite, si tu es le vainqueur, j’embaucherais un pion pour te massacrer si je n’arrive à rien faire avec les partitions que je trouverais. Hiso… Non, il ne sait pas jouer d’un instrument de musique. Il est fourbe, mais son style de meurtre ne serait pas efficace pour les Azarov. Je trouverais un musicien criminel pour à la fois le tuer et vous tuer quand le moment sera venu. Pour l’instant je vais pactiser, juste pour voir si on peut vous faire confiance, on verra ce qui se passera quand Lilith sera morte.

Lindorie se pose sur le sol puis elle récupère un chocolat.

J’espère que je peux te faire confiance en m’alliant avec toi. Il est vrai que certaines personnes sont des incapables ou sont des traîtres, alors je préfère m’assurer que ce n’est pas le cas. Et donc, je préfère risquer ma vie pour être sûre de pouvoir venger ma cousine, tout perdre pour éliminer cette blonde qui se prend pour une reine.

Elle le mange, puis une interrogation lui brûle les lèvres.

Au fait, si j’ai bien compris le truc, vous comptez tous les deux prendre la place de la Reine? Si c’est le cas, j’aimerais, juste pour savoir, quels seraient vos projets. Savoir si c’est un truc de mafieux ou autre, juste pour m’assurer que je peux vous faire confiance.

Lindorie s'assoit. Elle ne veut pas être Reine, elle n’a aucun projet particulier de cette envergure. Pour elle, ce monde est pourri, quoi qu’on en fasse. Elle espère juste que ça n'empire pas sous le règne de Jakob ou de Eris.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 04/06/2016
Mar 24 Jan - 19:36


On achève bien les belettes
"Un gentleman est un loup patient"

Jakob tiqua sur un mot prononcer dans la phrase de Lindorie, il la laissa finir mais son visage trahissait clairement un agacement profond, il était au bord de l’explosion de colère. Il prit ensuite une grande inspiration afin de se calmer, mais son regard trahissait une envie de violence refréné par beaucoup d’effort :


-Je n’aime pas trop qu’on insinue que je suis un incapable et encore moins un traître, sache qu’ici tu es chez moi, il n’y a rien dont tu dois t’assurer. Je t’accepte chez moi, et c’est moi qui t’invite à te joindre à moi pour que tu puisses avoir une place au soleil quand tout sera fini et toi petite…. –sa voix était descendu dans les graves sur son dernier mot mais il passa la main dans ses cheveux en partant de son front, un genre de réflexe pour se calmer, une goutte de sueur perla sur son front devant cet espèce d’effort surhumain- Excuse-moi… juste cette blonde ne se prend pas pour une reine, elle l’est c’est bien pire, à l’heure actuelle c’est nous qui nous prenons pour des princes et des princesses capricieuses. 



Il se vautra sur un tabouret, passant encore une fois la main dans ses cheveux pour les remettre en arrière. Il posa un regard soudainement fatigué en plein dans les yeux de Lindorie :



-Mes projets ? –il rigola doucement- c’est simple je veux que York-Shin redevienne une ville paisible, sans meurtres, sans prostitutions, sans vol, là où des parents pourrons élever des enfants paisiblement. Là où chaque personne sera libre de faire ce qu’il souhaite de son corps. Les policiers seront des maîtres de nen, prêt à tout pour faire régner la loi, une loi où chaque crime commis par n’importe qui sera punis de la même manière et moi le premier. Si je réussi à faire ce que je veux faire je m’enfermerai moi-même dans la cage la plus sécuriser et renforcer de cette putain de ville –il lança pendant une fraction de seconde un regard à Eris, un regard triste, presque désespérer, puis son regard alla vers le sol- tu imagines un monstre, une bête comme moi diriger ? –il lâcha de nouveau un ricanement triste- je laisserai Eris diriger, j’ai confiance en elle –il regarda Eris dans les yeux- en toi –il se releva- J’essayerai de suivre l’évolution de la ville que j’aurai sauvé du désastre et, un jour peut-être, si un effaceur de nen l’accepte je me redeviendrait une personne normale, une personne faible certes mais au moins je ne serai plus un monstre –il planta de nouveau son regard rouge dans celui de Lindorie- mais pour l’instant York-Shin a besoin d’un monstre, et je serais ce monstre autant de temps qu’il le faudra.



Il posa sa main sur l’épaule de la jeune serveuse :



-Je tuerai autant de personne qu’il le faudra pour atteindre Lilith et en finir avec elle, mais sache que je n’ai pas plus besoin de toi que d’une autre personne, je veux être le seul avec du sang sur les mains dans cette guerre… J’ai déjà bien commencé… -Il regarda Eris avec un sourire carnassier sympathique- hein Eris ? 
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter x Hunter Unlimited :: Archives des Rp-
Sauter vers: