Hunter x Hunter Unlimited


Forum RPG Hunter x Hunter
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lilith Azarov !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilith Azarov

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 27/05/2016
Age : 20
Localisation : La Lune Noire

Fiche d'identité
Métier: Dirigeante de la Lune Noire
Jenis: 0
Armes/Capacité:

MessageSujet: Lilith Azarov !   Sam 28 Mai - 12:06


Lilith Azarov


. 124 ans - Dirigeante de la Lune Noire et Reine auto-proclamée de York Shin City.


Informations.


Âge: 124 ans 
Dirigeante de la Lune Noire et "Reine" de York Shin
Nen: Renforcement (Immortelle)
Theme song: Lilith Immaculate Cradle of Filth (https://www.youtube.com/watch?v=xQ9vfuSDYbA)

Points forts et points faibles



Points forts: Son savoir, son immortalité, son flegme, son âge lui permettant d'avoir un avis concret sur de très nombreuses choses
Points faibles: Son exubérance, trop confiante en elle même, déteste être prise par surprise, son amour pour sa fille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith Azarov

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 27/05/2016
Age : 20
Localisation : La Lune Noire

Fiche d'identité
Métier: Dirigeante de la Lune Noire
Jenis: 0
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: Lilith Azarov !   Mar 25 Avr - 22:28

Histoire Lilith: Période 1
Les débuts de Lilith dans York-Shin




Le début de cette histoire prend place quand Lilith a 65 ans, il s'agit de ses débuts dans York Shin city, avant elle travaillait pour un type et elle se baladait un peu partout dans le monde.
Ses premiers pas à York Shin city avait été fait dans le cadre d’un contrat que lui avait donné son patron de l'époque. À cette époque elle n’avait pas encore toutes ses excentricités, sa peau était toujours aussi pâle, ses cheveux blond comme une cascade d'or étaient rasés des deux côtés de son crâne et ils lui arrivaient jusqu'au bas du dos dans une longue natte. Son regard orangé trahissait une inquiétude, une vigilance constante. Elle était habillée sobrement, pas de bijoux, pas d’oreilles pointues ou de crocs dorées, pas de vêtements de hautes coutures ou extravagant. Non, un simple sweat noir accompagné d’un jean bleu foncé et des baskets bas-de-gamme noires. Lilith avait les mains dans les poches, ruminant ses idées noires et imaginant déjà le carnage de sa prochaine mission. Cela faisait des années et des années qu’elle tuait, pour de l’argent, pour de la bouffe… Mais jamais pour le plaisir, elle n’aimait plus ça. La violence constante avait fini par la lasser et elle avait presque peur de ce qu’elle était devenue. Mais elle se forçait à être ce que les gens voulaient qu’elle soit. Être seule était devenue pour elle une crainte tellement grande, seule elle avait peur, si personne ne lui dictait ses actes, elle avait peur des conséquences. Quand on lui donnait un ordre, elle l’exécutait et si ça tournait mal, elle n’avait pas de remords… Elle, elle n’était que le couteau, pas le bras.
Elle aurait pu continuer à cogiter comme ça pendant encore longtemps mais une conversation attira son attention. Deux types gardaient l'entrée d’un grand bâtiment et ils étaient en train de parler d’un combat qui avait eu lieu hier dans “la cage du Don”. Ceci piqua sa curiosité et elle s’approcha des types, ils ne furent pas surpris de voir arriver la jeune femme, mais ils lâchèrent un rire moqueur quand en leur demandant:
- C’est quoi ces combats ? Vous pensez que je peux participer ?


- Casse-toi ! Le Don ne s’occupe pas des clochardes !


Vexée, Lilith décida de leur faire ravaler leurs paroles. Elle déploya son nen, mais cela ne provoqua que le rire des types. Puis l’un d’eux lui balança une puissante rafale d'énergie. La blonde fut projetée sur plusieurs mètres. Elle se releva difficilement, les joues rouges de honte et de colère, sous les rires incontrôlables des types. Sans demander son reste elle déguerpie, maudissant cette ville de merde. 
Lilith déambulait dans les ruelles, tant et si bien qu’elle se retrouva bien loin de son point de départ. La jeune femme allait faire demi-tour quand elle entendit des cris d’encouragements qui résonnaient à ses oreilles.
Sans attendre elle grimpa au bâtiment et elle s'approcha d'une fenêtre et elle put enfin la voir: l’arène du Don.
Une immense salle, avec des gradins et une énorme arène entourée d’une cage en fer. Elle allait quitter les lieux, quand elle sentit une main sur son épaule. Un type la retourna de force et lui cracha:
- Tu fous quoi ici, toi ?!


Lilith n’eut pas le temps de balbutier le moindre mot que le gars l’attrapa avec une force énorme par les cheveux et la traîna dans le bâtiment. Un de ses collègues l'interrogea du regard sur la présence de la fille, qui se débattait comme un beau diable:
- Le Don voulait une mise en bouche pour Heror, non ? La voilà, elle espionnait l'arène


L’autre hocha la tête et ouvrit la grille de l'arène. La blonde n’eut pas le temps de s'expliquer qu’elle fut jetée dans l'arène. La face vers le sol, elle se releva d’un bond et n’eut pas le temps d’esquiver un coup de poing qui lui arriva en plein dans le nez.
Pas réflexe elle plaça sa main sur son nez et planta son regard dans celui de son adversaire. Il était immense, facile 2m30, tellement musclé que ça en devenait inhumain, son nen était puissant et agressif. Une voix s’éleva alors, une voix accentuée par un micro:
- Et Heror, dit l’ours, donne un coup de poing en plein dans la gueule de la challenger, enfin… plutôt en plein dans la gueule de son petit déjeuner.


Une acclamation générale s'éleva. Lilith siffla entre ses dents et elle se mit en position de combat, faisant exploser son nen. Pas impressionné pour un sou, l’ours lui fonça dessus. Elle esquiva dans un premier temps, puis elle changea sa main en une lame tranchante et la planta dans le torse d’Heror. Et qu'elle ne fut pas sa surprise quand elle se retrouva avec la main bloquée dans les muscles du mastodonte. Il lui donna un coup sec et de toutes ses forces. Le hurlement de douleur de Lilith masqua à peine le “CRAACK” de son poignet sous la force du coup. Il relâcha sa main et Lilith put voir sa blessure: son poignet était retourné dans un angle improbable, son os était apparent et le sang coulait à flot. L’ours eut un rictus vainqueur, qui s’effaça bien vite au profit d’un air interrogateur face au rire de la blonde. Il pris ça pour un rire de provocation, mais en réalité c’était plus un rire d’angoisse et de peur. D’un geste violent, elle agrippa son poignet et le remit en place dans un craquement similaire à celui qu’elle avait subi plus tôt. Ce dernier repris son sens normal et entama de se soigner. En moins d’une seconde elle bougeait de nouveau sa main. Elle planta alors un regard agressif sur l’ours et elle lui sauta dessus. Avec un force qu’elle n’avait pas tout à l’heure, elle lui sauta au cou et y planta ses crocs. Le type n’avait pas eu le temps de réagir qu’elle lui avait déjà arraché la carotide. Il tomba à la renverse et en quelques secondes il baignait dans son propre sang. Lilith cracha vulgairement le bout de chair qu’elle avait dans la bouche sous le silence de stupéfaction de la salle. Soudain un applaudissement se fit entendre, le Don, puis tout le monde l’accompagna dans une ovation. Le Don haussa la voix et tout le silence s’écrasa de nouveau comme une guillotine :
- Qui es-tu ?


- Je suis Lilith


- Je suis le Don de York Shin et ceci est mon tournois pour avoir une nouvelle bête de l’ombre, qu’elle est ton animal ?


Lilith haussa les épaules, elle n’avait aucune idée de ce qu’était son animal, elle ne savait même pas qu’il s’agissait du tournois du Don. Soudain une voix s’éleva à côté de celle du Don. Un jeune homme d’une quinzaine d’années aux cheveux noir de jais et aux yeux gris:
- Pourquoi pas un lézard jeune Lilith ? ça me semble le plus approprié, quand dite-vous père ?


Le Don hocha la tête en levant la main pour donner son approbation.
La cage s’ouvrit derrière Lilith et elle en sortie. Elle y trouva plusieurs personnes qui lui tendirent de la nourriture à boire, une sotte proposa de la soigner. Lilith lui lança un regard plein de mépris lui montrant que toutes les blessures qu’elle avait eu était disparues depuis bien longtemps. La fille avala sa salive et disparue.
Un type s’approcha alors d’elle, il s'agissait d’un homme aux cheveux grisonnant et à l’allure angoissée. Il prit la parole en bafouillant sur quelques mots:
- Je...Je suis Fredrick, Je travaille pour le Don, je suis chargé de m'occuper des personnes voulant devenir sa bête de l’ombre. Vous avez prouvez votre valeur et je...Je veux savoir si vous souhaitez continuer ou pas ?


Lilith le regarda pendant de longues secondes. Elle hésitait vraiment, d’un côté si elle ratait elle risquait de crever, mais comment refuser une telle offre ? Elle balaya ses doutes et elle s'adressa à l’homme avec une voix infaillible :
- Évidemment que j’accepte, je suis Lilith Azarov.


- Le lézard…


- Pardon ?


- Le fils du Don, Jazz, il vous a nommez Lézard donc vous devez garder ce surnom.


Lilith soupira, mais elle laissa couler, cela n’était pas bien grave en soi. L’homme tendit à la blonde une liste de combat et elle ne recombattrait que pour la mêlée finale. Les combats s'enchaînent, violent, sanguinaire, le but était de plaire au Don et il semblait prendre son pied. Ce n’est que vers 3h du matin que Lilith fut rappelée pour la mêlée. Elle prit place dans la cage accompagnée de 4 autres personnes: le serpent, un homme d'une quarantaine d’année au sang et à la peau plus toxique de l’arsenic; le cafard, un type absolument increvable, aucunes blessures ne semblaient le déranger; la sauterelle, une femme avec tellement de force dans les jambes qu’elle pouvait briser le plus solide des métaux et le requin, un gars avec une mâchoire hors-norme et une puissance dévastatrice. Le Don se leva et frappa dans ses mains, le combat était lancé. Le serpent fonça sur le cafard et lui enfonça sa main dans la bouche. En moins d’une seconde le cafard tomba lourdement au sol, le visage verdâtre et les yeux dégoulinant de sang. Lilith regarda la scène et déglutit bruyamment. Elle était morte de peur, ces types étaient bien plus balèzes qu’elle.
Mais qu’elle conne tu es Lilith ! Evidemment, tu pensais pouvoir faire la belle dans un tournoi… Qu’elle conne, je vais crever comme une merde et on pissera sur mon cadavre !


 Sa réflexion fut bien vite coupée par le requin qui lui fonça dessus d’un côté et la sauterelle de l’autre. D’une esquive habile, elle évita les deux coups. Malheureusement pour elle, la jambe de la sauterelle termina directement dans la mâchoire du requin qui d’une pression lui brisa et lui arracha la jambe. La fille tomba en hurlant de douleur, mais quand il voulut terminer sa proie, le serpent arriva et réutilisable la même technique qu’il avait utilisé plus tôt et il acheva la fille. Fou de rage, le requin en ignora Lilith et il fonça sur le serpent. L’homme esquivait bien mais il semblait avoir oublié quelqu’un. 
La blonde arriva derrière lui et lui planta sa main en pleine tête. Sa main se mit à brûler en contact du sang toxique mais la blessure disparu rapidement. À peine le cadavre était-il tombé que le requin l’attaqua, un saut en arrière et il arracha un bout de cage qu’il envoyait valdinguer plus loin. La blonde décida alors de passer à l'attaque, elle envoya quelques coups de pieds mais le type lui saisit la jambe et il l’approcha de lui, puis il lui attrapa la gorge avec sa puissante mâchoire. Lilith sentait sa vie qui lui échappait et elle fut prise d’un sursaut d’instinct primitif. Elle planta à plusieurs reprise sa main partout où elle le pouvait dans le corps de l'homme, se débattant et envoyant de puissante vague de nen. 
Le type finit par lâcher prise et d’un violent coup dans l'entrejambe puis sur le crâne, elle fit tomber le colosse et sans aucune hésitation elle attrapa le bout de la cage qui avait été brisée et elle le fracassa sur le visage de son dernier adversaire. Un coup. Deux coups. Trois, quatre, cinq, dix, vingt, cinquante. Le regard fou, le visage plein de bouillie composant la face de sa victime. Pour terminer elle planta ses crocs dans la gorge de son adversaire et lui arracha un bout de chair. La blonde se releva, les bras en l’air, triomphante, un morceau de chair dans la bouche qu’elle engloutie et Lilith lâcha un rire aigu, presque hystérique. Sa blessure au cou déjà en train de se cicatriser. Le Don se leva en applaudissant doucement. Il ouvrit la cage et contempla sa nouvelle bête de l’ombre. Pour lui elle était parfaite, sauvage, agressive, puissante. Tout ce qu’il voulait et bien plus encore. Il éleva la voix afin de que tout le monde puisse l’entendre:
- Je vous présente ma nouvelle bête de l’ombre, elle se présentait comme un lézard mais nous sommes tous d’accord pour dire qu’il s’agit plutôt d’une hyène !


Une véritable ovation se fit alors entendre. Les gens de York-Shin adoraient le sang et le Don savait qu’avec sa hyène il allait être servi.
Peu de temps furent nécessaire pour que Lilith se fasse un nom parmi le monde des Dons. C’était la petite nouvelle, le bleu, mais aussi celle qui était arrivée par hasard et qui avait réussie là où tant d’autre avait lamentablement échoués. Elle le protégeait, exécutait chacun de ses ordres, du plus simple au plus tordu, sans poser de question, sans réfléchir.
Voici commun la hyène de York-Shin a commencée à se faire un nom dans la ville de la débauche et du meurtre.
Code by AMIANTE

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith Azarov

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 27/05/2016
Age : 20
Localisation : La Lune Noire

Fiche d'identité
Métier: Dirigeante de la Lune Noire
Jenis: 0
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: Lilith Azarov !   Mar 30 Mai - 13:47

Histoire Lilith: Période 2
Le début d'une nouvelle vie ?




 Cela faisait maintenant presque 5 ans que Lilith était au service du Don, exécutant le moindre de ses désirs sans poser de question. Les missions passaient : toutes semblables. Elle prenait part à des meurtres, des représailles, des tueries de masse. Tout ce qui ne plaisait pas au Don trépassait de la main intransigeante de la hyène.  


Quand elle n’était pas à côté du Don c’est qu’elle accompagnait son fils, Jazz, à travers toute la ville. Le jeune homme de 20 ans adorait découvrir les moindres recoins sombres de York Shin, et le Don était prêt à tout pour son fiston, même à prendre le risque de ne plus avoir sa bête avec lui pendant de nombreuses heures. La blonde, elle, n’aimait pas vraiment ce genre d’escapade nocturne. Trop de danger potentiel. Trop de monde. Trop de distraction. Une seule seconde d’inattention, une seule, et le prince de York Shin pouvait être tué et alors Lilith ne donnait pas chère de sa propre peau. 


C’est ainsi que, de nombreuses soirées durant, la hyène suivait le prince. Elle, toujours aux aguets et lui, marchant nonchalamment à travers les rues qu’il connaissait par cœur. De nombreuses fois elle avait empêchée des gens de tuer son protégé, servant autant de bouclier humain que de bras armée du Don. Et lui, ne perdant jamais son éternel sourire sympathique et moqueur à la fois, riant au nez de ceux qui lui cherchaient des noises. Cela provoquait toujours l’agacement de la bête de l’ombre : il  ne savait rien faire seul et il faisait le malin, comme un gamin abruti par l’argent et le pouvoir de son père. 


Pourtant, au fur et à mesure, leurs escapades passèrent, aux yeux de Lilith, de corvée à un divertissement pour enfin devenir un plaisir. Elle qui ne supportait pas ce garçon et son attitudes provocatrices finit par apprécier réellement la compagnie de Jazz.
C’est lors d’une des sorties habituelle du jeune prince de York Shin que tous s’accéléra pour la blonde, c’est là qu’elle comprit ce qu’était réellement la vie. La vraie. Celle qui ne détruit pas. Celle qui créée…celle qui donne une raison de tenir debout.  


Les deux compères étaient paisiblement en train de discuter sur la grande avenue quand une immense ombre déboula du ciel, perçant les yeux des deux amis avec des phares surpuissant. Un hélicoptère. Sans hésiter Jazz décrocha son téléphone et demanda de l’aide à son père. Il se retourna ensuite vers Lilith qui le poussa dans une ruelle tranquille pendant qu’elle faisait face au monstre de métal. La machine descendit au niveau de Lilith puis elle fit feu. Une mitraillette cracha des milliers de balles sur le corps de la jeune femme. En moins d’une minute, son corps fut réduit en charpie et elle tomba au sol, les genoux en premiers. 
Sans trop savoir pourquoi, Jazz sorti de sa cachette et se précipita sur le corps de la blonde. Il la pris dans ses bras et la secoua doucement :


-Lilith ?... Lilith ?! Tu vas pas me lâcher comme ça ?!....


Sa voix trahissait une réelle peur, peur qui devint encore plus grande quand il entendit l’arme de l’hélicoptère recharger et se préparer à tirer de nouveau. Il ferma les yeux… Et soudain il entendit une explosion violente, il ouvrit les yeux et ne put que voir le monstre de métal qui fonçait sur lui. Alors qu’il pensait voir sa dernière heure arrivée, le corps sans vie de Lilith se redressa et elle se mit entre lui et la machine, déployant toute la puissance de son nen. Et puis le choc. Le bruit de la destruction cacha le hurlement de douleur de Lilith. Quand Jazz rouvrit les yeux, il put voir devant lui la femme qui l’accompagna empalée dans une des palles de la machine, le visage et le corps en sang, un bras en moins et le corps en charpie. Il eut un haut de cœur et il retint difficilement une envie de vomir. Il s’approcha d’elle et posa sa main sur la joue de la femme qui lui avait sauvée la vie :


-Lilith… ? 


D’un coup, les yeux de l’immortelle se rouvrirent et elle planta son regard orangée dans celui gris de l’homme en face d’elle. Elle avait mal, mais elle était rassurée de voir que Jazz n’avait rien, pas même une égratignure :


-Pourquoi tu es venu à côté de moi ? Tu sais que je ne risque rien.


Il eut un petit rire penaud, le rendant encore plus jeune aux yeux de Lilith et il enchaîna d’une voix douce :


-J’ai eu peur pour toi et…. J’avoue avoir légèrement oublié que tu mourrais pas comme ça.


Ce fut au tour de Lilith de lâcher un rire, un rire timide, comme-ci elle avait 15 ans… Rire qui fut bien vite stoppé par un râle de douleur. Sans perdre son sang-froid, il attrapa son téléphone et ordonna qu’un mec se ramène. Rapidement, plusieurs types rappliquèrent et, avec les efforts communs, ils réussirent à sortir Lilith de son calvaire. Elle tomba, rattrapée de justesse par Jazz. Son corps commençait à peine à se remettre de ses blessures, qu’un type l’attrapa par le bras et la releva de force :


-Debout la hyène ! Le Don veut un rapport !


La blonde réussie difficilement à tenir debout et avant qu’elle ne puisse répondre le brun pris la parole, agressif usant de son statut de fils du Don :


-Il va attendre ! Elle est blessée et elle m’a sauvé la vie, elle mérite un peu de repos ! J’appellerai mon père mais en attendant dégagez de là ! 


Sans demander leurs restes les types partirent du lieu. Jazz, quant à lui, souleva le corps de la femme et l’emmena dans un coin plus calme le temps que son corps s’auto restaure. 
Il ne fallut que quelques minutes pour que les blessures ne deviennent qu’un lointain et douloureux souvenir pour la hyène de York Shin. Elle se releva doucement, non sans l’aide de Jazz qui la maintenait durant chacune de ses actions. A part son bras en moins, toutes les blessures qu’elle avait subi avait disparues. Elle s’appuya sur un mur de son bras valide et elle se tourna vers le brun avec un sourire tendre sur le visage. Lui, avait presque les larmes aux yeux, elle c’était sacrifiée pour lui, elle aurait pu mourir et elle trouvait encore le moyen de lui sourire. Elle ne parla pas beaucoup, elle n’exprimait aucun autre sentiment que le stoïcisme. Mais là, dans cette ruelle, il avait eu la chance de voir la femme tapis au fond de la hyène. Il posa sa main sur la joue de la blonde et l’embrassa. Il s’attendait à ce qu’elle le jette, mais même une fois qu’il libéra sa bouche elle ne dit rien. 
Elle le regardait, puis elle lui donna deux petites tapes sur le torse et elle lui dit signe d’avancer. Jazz haussa un sourcil interrogateur mais suivit le mouvement. Il ne comprenait pas ce qu’elle avait voulue lui dire jusqu’au moment où ils arrivèrent devant Eclipse, le repère de Jazz, elle planta son regard dans le siens, un regard que lui seul avait eu la chance de voir, le genre de regard que lance une femme à un homme qu’elle aime. Puis elle disparue rapidement dans les rues de York Shin. Il avait compris et un large sourire se dessina sur le visage du jeune homme. Elle était plus vieille que lui mais il s’en moquait bien, il l’aimait, même s’il ne savait pas pourquoi… C’était peut-être ça le plus puissant dans leur relation. 

Code by AMIANTE

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lilith Azarov !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lilith Azarov !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» début de peinture de Lilith
» Présentation Lilith 67
» Heartless | Lilith
» Présentation Lilith-Sama
» Lelith Hesperax

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter x Hunter Unlimited :: Fiches :: Identité-
Sauter vers: