Hunter x Hunter Unlimited


Forum RPG Hunter x Hunter
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 20

Fiche d'identité
Métier: Lost-Hunter/ Membre de la Brigade Fantôme
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Jeu 5 Mai - 11:35


 
"On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"
Griselda De Wynfell & Drinks
 Le soleil avait atteint son zénith, la populace de York Shin City fourmillait partout dans les rues. Au milieu de tout ce capharnaüm une brunette à la peau mate marchait dans la cohue, les mains dans les poches, ruminant ses idées et les informations qu'elle avait regroupé. En effet, cela faisait près de 3 jours que Griselda traînait dans York Shin, 3 jours qu'elle cherchait une gamine qui avait disparue mystérieusement en plein après-midi.La jeune Hunter décida de s'asseoir à un café afin de poser toutes ses idées sur papier. Elle commanda un verre d'eau et se prit la tête entre les mains, cherchant à regrouper les infos qu'elle avait sur la jeune Saphir.
Elle avait 16 ans, rouquine, peau pâle, taches de rousseur, rondouillarde. En un mot, une fille facilement remarquable. Pourtant personne ne semblait l'avoir vue avant sa disparition, pas même ses pseudos amis.

Elle remercia rapidement le serveur et avala une gorgée d'eau. Griselda ne comprenait pas (ce qui l’agaçait particulièrement) pourquoi les gens refusaient de parler de cette gamine ? Pourquoi Saphir Alder créait ce silence auprès des habitants du quartier ?
Des voyous étaient sûrement dans le coup, mais à moins de ratisser toute la ville, ce qui lui prendrait une bonne semaine de plus, elle ne risquait pas de les retrouver. Déjà qu'au bout de 3 jours les chances de la revoir vivante étaient quasi-nulle....
Elle lâcha un long soupir et fit tourner l'eau de son verre comme-ci c'était du vin avant de fixer les passants. Examinant les gestes des personnes avec l'intime espoir qu'une révélation lui vienne à l'esprit en regardant les citoyens empêtrés dans leurs train-train quotidiens.

Soudain, un homme croisa son regard, pendant une fraction de seconde, puis il détourna les yeux et accéléra le pas en s'engouffrant dans une ruelle.
Sans attendre, Griselda fourra ses papiers dans sa besace et prit le même chemin que l'homme sous les appels d'un serveur.
Elle arriva dans la ruelle et elle s'approcha de l'homme. Tout d'un coup une vingtaine de types sortirent de leurs cachettes et l’encerclèrent.
L'un d'eux, celui qu'elle avait suivi, la regarda avec un sourire satisfait :


-On va t'apprendre à pas fourrer ton nez dans les affaires qui te re....

Avant qu'il ne puisse finir, la Lost Hunter était sur lui, lui assenant un coup de poing en plein dans le nez. Le malfrat recula en se tenant le visage :

-Choper là !

Sachant pertinemment qu'utiliser son Nen avec autant de personnes risquerait de la faire finir paralyser, elle opta uniquement pour un bouclier d'air afin de dévier les balles. Elle balançait ses poings et ses pieds sur chaque personne qui s'approchait un peu trop près d'elle et réussi à en assommer quelques-uns.

Et même si elle était d'un naturel confiant elle doutait sérieusement de sa victoire dans les conditions actuelles.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drinks

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 29/04/2016

Fiche d'identité
Métier: Hunter
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Jeu 5 Mai - 15:20

"York Shin est une belle ville, je l'avoue. Je ne suis pas déçu d'être venu, dommage que Namiko n'a pas voulu m'accompagner. Il me semble qu'il avait du travail, une mission qui lui prendrait du temps, mais rien de bien compliquer si j'ai bien compris. Bon, puisqu'il n'est pas avec moi pourquoi ne pas prendre du bon temps, peu être que je rencontrerai de jolies filles..."

Drinks marchais alors, les mains dans ces poches, 6 katanas à son dos. Comme dans tous les endroits où il se rend, les regards se retournaient derrière lui. Peu être à cause des katanas qu'il avait sur son dos, peu être par le charme qu'il dégageait ou peu être tout simplement parce qu'il ne prenait pas la peine de contourner les personnes, il avançait tout droit. Toutes les personnes s'écartaient à son passage, il ne semblait pas prêter attention aux personnes qui l'entouraient.

Il tourna alors la tête et aperçus une jeune femme à travers la vitrine d'un café. Elle tenait un verre d'eau dans la main. En face d'elle se trouvait une petite pile de feuille, elle semblait déborder de travaille. De loin, les seules choses que l'on pouvait dire sur elle c'est qu'elle a de magnifiques cheveux foncés et une peau parfaitement bronzer.

"Quelle magnifique créature, elle semble être seule, peu être devrai-je m'approcher pour peu être échanger avec elle. Elle semble être une fille sérieuse mais elle ne refusera jamais de boire un verre avec moi, bon aller, je me lance."

Drinks se dirigea alors vers le café, y entra. Un serveur l'accueilla et lui proposa une table. Drinks ne voulait pas faire une approche trop direct, il accepta la place et commenda la spécialité du café, c'était une glace fruité et légèrement alcoolisé. Pour boisson il prit un simple café. 

"Je ne me suis pas tromper, c'est vraiment une belle femme, mais je vais devoir y aller doucement, elle semble très occuper et ne m'a même pas remarquer .. Peu être devrai-je lui payer une petite boisson pour commencer.."

Drinks réfléchissait aux différentes options qui s'offrait à lui, il ne savait pas encore comment l'aborder sans que celle ci ne le prenne pour un imbéciles. Il prit entre claques pensés une cuillère de glace, qu'il savourait comme si c'était la première fois qu'il en mangeais. Quelques temps après, elle se leva et s'en alla du café. Drinks hésitait s'il devait la suivre ou non, finalement il décida de finir sa glace.

"Des filles il y en a partout, tant pis... J'aurai quand même aimer la connaître, elle s'emblais être une fille totalement charmante et interessante."

Le jeune hunter paya le serveur puis décida de reprendre sa marche. Un coup de feu retenti dans la ville, le son était à peine perceptible car il était camoufler par le brouhaha de la foule qui courait dans tous les sens pour échapper a la potentiel menace. Drinks fléchit alors les jambes puis prit une impulsion pour s'élancer sur le mur du bâtiment, il entama une course pour rejoindre le point d'où venait le bruit. C'était un hunter et il se devait d'utiliser ces pouvoirs pour protéger la population. Quand il arriva prêt dès lieu, il vit quelques balles s'échapper de la ruelle, pourtant leur nombre ne correspondent pas au bruit. Le jeune homme agrippa alors un rebord de fenêtre lors de sa course pour se propulser sur le toit du bâtiment qui formait la ruelle. Il se pencha alors par le rebord pour observer la scène et évaluer les circonstances.

"Dit donc, ils sont un paquet là dedans... Mais ils tirent sur quoi au juste ? .... Oh mon dieu, ce ne serai pas la fille de tout à l'heure ? Elle maîtrise le nen, mais elle semble en mauvaise posture, il faut que j'agisse, finalement, je devrais peu être remercier ces malfrats de m'avoir donner là possibilités d'aborder cette jeune femme."

Drinks s'élancea alors du toit, il dégaina alors de ces deux bras deux katanas. Tout en les tenants, ils les enfonça dans le mur après les avoirs charger de son nen pour ralentir sa chute. Une aura que seuls les utilisateurs de nen pouvaient percevoir l'entoura. Cette aura était une sphère recouvrant une surface sphérique de 6 mètres de diamètre. Une fois qu'il atterrit au sol, les assassins furent surpris. Certains dirigèrent alors leurs armes en direction de l'homme venu du ciel. A peine un centième de seconde plus tard, toutes les personnes qui se trouvaient dans la zone se retrouvèrent plaquer au sol. Drinks chuchota:

-Frappe d'Atlas...

Puis il lança un regard à la jeune femme, qui n'était pas dans la zone donc encore debout.. : 

-Mais qu'est ce que t'attends .. Dépêche toi de t'enfuir !!

Il dit ces mots d'un ton presse. La jeune femme connaissait le nen et devait ce douter que la technique que son sauveur venait d'utiliser était trop puissante pour durée une éternité et qu'elle n'avait que quelques secondes pour disparaître.

"Je pourrai certainement les tuer maintenant, cependant, je ne peux pas faire sa devant cette femme.. Et puis, si je ne respecte pas mes conditions que je me suis fixer pour renforcer mes pouvoirs, je risquerai de perdre la vie..."

Qu'allait faire la jeune femme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 20

Fiche d'identité
Métier: Lost-Hunter/ Membre de la Brigade Fantôme
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Jeu 5 Mai - 19:22


 
"On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"
Griselda De Wynfell & Drinks
En plein pendant son combat Griselda sentit une puissante aura se diriger vers eux. La brune lança un rapide coup d’œil au jeune homme qui venait d'arriver, juste le temps de savoir à quoi il ressemblait.


Un adolescent songea Griselda.


Il était brun, aux cheveux coiffés en pics, les yeux verts, une belle gueule.
Elle n'eut pas le temps de l'examiner plus qu'il lui intima de partir dans les plus brefs délais. Pas docile d'habitude, elle voyait bien que son pouvoir l'épuisait et elle ne voulait pas que ce gamin s'épuise pour ses beaux yeux.
La Lost Hunter adressa au garçon un bref signe de tête puis elle saisit l'homme à qui elle venait de casser le nez par le col et, à l'aide d'une tornade qu'elle créa juste en dessous d'elle, l'emmena avec elle sur les toits.


Il devrait s'en sortir.


Une fois à l'endroit voulu elle balança l'homme au sol sans ménagement et elle lui écrasa de son pied droit sur sa gorge :


-Je vais être clair petit salopard ! -elle lui mit sous le nez la photo de Saphir Alder- Où est telle ?!


Elle relâcha légèrement la pression sur la gorge de l'homme mais celui-ci ne lâcha qu'un ricanement entre deux toux. De colère, Griselda lui mit un coup de pied dans le ventre et le souleva par le col :


-Je me suis sûrement pas bien fait comprendre -elle le place au-dessus du vide, les bras tremblants à cause de l'effort- Tu sais mon copain qui vous a attaqué ? Il n'hésitera pas à tuer tes hommes quand je lui en donnerai le signal, et devine c'est quoi le signal ?! Ta tête éclatée sur le sol ! Et en tant que fragile jeune fleur, je n'ai pas beaucoup de force dans les bras et je risque de te lâcher à tout moment. Alors je me répète, et je ne le dirai qu'une fois de plus.... Où.est.Saphir.Alder ?!


Elle espérait vraiment que son bluff fonctionnerait, elle n'en douta pas trop (surtout devant le regard de poisson de l'homme). En parlant de poisson, celui-ci mordit à l'hameçon et cracha les infos qu'il avait :


-Ok, elle a pas été kidnappée, elle est partie avec notre chef, ils sont ensemble depuis un bail et elle en avait sa claque de ses parents. Notre repaire est au fond d'une autre ruelle, y'a un passage qui mène à la station de métro et de là vous trouverez une trappe garder par des gars, ils sont là.... Maintenant lâche-moi sale garce ! Je dirai rien !


Un petit sourire naquit sur le visage de Griselda et elle lâcha l'homme. Le laissant chuter pendant une fraction de seconde, puis une bourrasque le souleva et le fit se déposer à ses pieds :


-Maintenant on est quitte sale enfoiré ! Casses-toi avant que j'appelle des Hunters pour te choper et te foutre en taule !


L'homme s'enfuit à travers les toits, la queue entre les jambes.
Griselda le regarda s'enfuir puis elle se pencha au bord du toit afin de voir où en était le jeune homme.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drinks

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 29/04/2016

Fiche d'identité
Métier: Hunter
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Jeu 5 Mai - 21:47

Aucuns des hommes que je venais de plaquer ne semblaient maîtriser le nen, sous la graviter, ils étaient plaquer au sol, leur sang circulais moins bien, bref ... Ils s'évanouir tous. Pourtant cette technique n'a rien d'offensive, du moins pour des personnes maîtrisant le nen. Je relâcha alors mon aura, cela n'aura durer que quelques petites secondes mais sa suffisait empilement pour des criminels aussi faiblard. Je me retourna alors du coter de la jeune femme, avec l'intention de lui demander si elle n'avait rien de casser, histoire de démarrer une discutions puis de lui proposer de finir la journée ensemble, la soirée si cela se passait mieu...

En me retournant, je la vis saisir un homme saignant du nez, elle devait lui avoir casser le nez. C'est le seul conscient, j'avais compris en observant la hunter qu'elle n'en avait tuer aucun pourtant elle en avait le pouvoir, le nen est une arme tellement redoutable contre de simples humain. De plus, cette pile de feuille qu'elle tenait devant elle ressemblait aux avis de recherche pour les lost Hunter. Elle voulait soutirer des informations à cette homme, j'en était maintenant persuader.

Une bourrasque de vent se créa sur eux, ils paraissaient s'envoler. La hunter, à cette instant très précis, semblais s'approcher des Dieu, on aurait dit un être divin. Elle s'envola jusqu'au toit du bâtiment, tout en emmenant l'homme qu'elle tenait fermement de ces mains. 

Une fois en haut, les deux personnes semblaient échanger une discutions, mais je n'écoutait pas, cela ne me regardais pas.. J'attendais qu'elle finisse ce qu'elle avait commencer avec cette homme avant de lui demander si oui ou non elle voudrait de l'aide. Bien sûr, quand j'aide des hunters, j'ai pour habitude de leur demander une petite partie l'argent qui leur est donner pour la mission. Mais pour une aussi jolie femme, je préférais lui demander tout autre chose. Rien de pervers bien sûr, je en suis pas comme sa, je suis plus fin, raffiner, pas comme tous ces hommes qui ne pensent qu'à la phase d'échange de sueur et de regards nues dans un lit..

Je vis alors une ombre qui bougeais au sol, je leva alors ma tête, elle suspendait l'homme au dessus du vide. Elle utilisait son atout ultime, si il ne crachait pas le morceau, il pourrait dire adieu à da vie.

"J'espère qu'il va accepté, je n'ai pas envie de retrouver son sang sur les nouveaux vêtements.. Je viens de les acheter, ce serait dommage de déjà les jeter."

Elle lâcha finalement l'homme, pourtant ,es traits de son visage n'annonçais aucune envie de meurtre, aucun dégoût rien qui n'annonçais la mort de cette homme. Malgré le faite que se soit une pourriture, les hommes dans son genre son eux même soumis à la pression, ils n'exercent pas leur métier par plaisir mais parce que si ils n'exécutent pas les ordres, on s'en prends à leur famille jusqu'à ce qu'ils sombrent dans la folie et se suicides. L'homme était en chute libre, il perdait de l'altitude en permanence tout en gagnant de la vitesse dans sa chute, son regard était terrifier. Puis, il s'arrêta dans sa chute, une autre bourrasque de vent avait été créé pour le déposer finalement au sol. Elle lui avait laisser la vie sauve. Elle s'écria alors:

-Maintenant on est quitte sale enfoiré ! Casses-toi avant que j'appelle des Hunters pour te choper et te foutre en taule !


Suite à sa, elle se pencha au dessus du vide, elle semblait me regarder. Tout naturellement je lui fit un signe de la main pour lui annoncer que tout était bon tout en lui lançant un regard amicale et un sourire charmeur. Je m'élança alors dans les aires pour arriver à sa hauteur, et atterrir sur le toit. J'avait poser main sur un des manches de mes 6 katanas, j'avais alors une posture très impressionnante mais tout à fait confortable. Je lança alors à la hunter:


-Les hélicoptères vont arriver suite aux coups de feu, on devrait ce dépêcher de partir si on ne veut pas que les médias nous tombent dessus.. Ne t'inquiète pas pour les autres en bas, je les aient laisser en vie. Partons ensemble si tu le veux bien, nous discuterons de la situation en chemin, enfin .. Si tu accepte ma compagnie. Personnellement, cela ne me dérangera pas de t'aider dans ta tâche, je ne te demanderai rien en retour, peu être un petit restaurant quand tout cela sera terminer, je te l'offre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 20

Fiche d'identité
Métier: Lost-Hunter/ Membre de la Brigade Fantôme
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Ven 6 Mai - 10:56


 
"On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"
Griselda De Wynfell & Drinks
Quand Griselda regarda vers le sol, elle vit le jeune homme, debout qui la regardait. Elle ne prit pas la peine de répondre à son signe de la main. En moins de deux il était sur le toit avec elle. Ce n'est qu'à ce moment qu'elle remarqua qu'il était plus grand qu'elle, peut-être à cause de la pause qu'il avait pris avec ses katanas.
Elle allait ouvrir la bouche quand il entama la conversation :


-Les hélicoptères vont arriver suite aux coups de feu, on devrait ce dépêcher de partir si on ne veut pas que les médias nous tombent dessus.. Ne t'inquiète pas pour les autres en bas, je les aient laisser en vie. Partons ensemble si tu le veux bien, nous discuterons de la situation en chemin, enfin .. Si tu accepte ma compagnie. Personnellement, cela ne me dérangera pas de t'aider dans ta tâche, je ne te demanderai rien en retour, peu être un petit restaurant quand tout cela sera terminer, je te l'offre.


La Lost Hunter lui lança un regard méfiant, elle n'avait pas vraiment l'habitude que des gamins viennent l'aider dans son travail. Mais elle ne refuserait pas l'aide qu'il lui proposait car, malgré tout, son pouvoir lui posait un véritable problème lors des combats. Elle sortit alors sa carte de Hunter et elle se présenta :


-Je suis Griselda De Wynfell, Lost Hunter de mon état – Elle rangea sa carte- J'accepte votre aide, mais je préfère qu'on fasse 50/50 plutôt que d'aller au restaurant avec vous. Allons-y !


Commença à avancer et sortie de sa besace un dictaphone et elle commença à faire le point sur son affaire, elle parlait autant pour elle-même que pour l'adolescent qui voulait venir avec elle :


-Je suis à la recherche de Saphir Alder, 16 ans. Après mettre fait attaquer par une bande de voyous, un jeune homme entre 16 et 18 ans est venue m'aider, un Hunter ? Peut-être. Un des gars que j'ai menacez m'a avoué que ma cible se trouve dans une station de métro, une trappe sera gardée par des mecs. En fait, elle ne sait pas faite kidnapper, mais elle est partie avec le chef des voyous dont il était question plus tôt. Je dois maintenant trouver la ruelle qui mène à la station de métro.




Elle coupa son dictaphone, le rangea et se jeta du toit. Griselda amortit sa chute avec une petite bourrasque et elle continua à avancer.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drinks

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 29/04/2016

Fiche d'identité
Métier: Hunter
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Ven 6 Mai - 14:11

On entendait au loin les sirènes et les hélicoptères arriver. Ces criminels finiraient sûrement en prison. De toute façon, je m'en fichais, ils l'avaient mériter, c'est une honte de s'en prendre à une femme sans défense. Même si c'est une hunter, ils n'auraient jamais du lui tirer dessus. Je ne comprenais pas que l'on pouvais faire de tels actes ... Mais bon. 

La hunter qui se trouvait maintenant devant moi me lança un regard méfiant. Je pouvais comprendre, elle ne me connaissais pas, pour elle j'étais un parfait inconnu. Elle ne m'avait même, pas demander de l'aide. Ces lèvres s'ouvrirent pour laisser s'échapper une phrase qui m'était destiner tout en sortant sa carte de hunter:

-Je suis Griselda De Wynfell, Lost Hunter de mon état. Puis elle rangea soigneusement sa carte pour reprendre, J'accepte votre aide, mais je préfère qu'on fasse 50/50 plutôt que d'aller au restaurant avec vous. Allons-y !

"Faire 50/50 ? Elle est sérieuse ?! ... Bon, je vais pas trop insister, je n'ai pas envie qu'elle me prenne pour un gros lourd. Mais sa me fait mal de me prendre un vent comme sa... Le pire c'est que je l'ai reçu sans même qu'elle n'active son nen"

Mon intuition était donc bonne c'était bien une lost hunter, pourtant je n'avais jamais entendu parler d'elle. Après tout je n'était pas d'ici, elle est peu être très renommer dans cette région.. 

Je sorta également ma carte de hunter, je la tenais dans ma main droite, entre l'index et le majeur. Je me présenta alors à mon tour pour gagner la confiance de Griselda puisque nous allions rester un petit moment ensemble, il ne fallait pas qu'elle ait des doutes sur mon identités:

-Enchanté Griselda, je me nomme Drinks, 18 ans et célibataire. Je lui fis un clin d'œil avant de reprendre d'un ton plus sérieux. Si vous êtes une lost hunter, je suppose que ce qui vient d'arriver fait partir d'une de vos missions. Pourrai-je en savoir d'avantage ?

Elle s'avança et sortit un dictaphone, elle allait sûrement commencer à faire le point sur sa mission. Cela me permettrai d'en savoir d'avantage, plus j'en sais et plus je serai efficace pour l'aider. Je rangea alors ma carte de hunter, m'assier sur le bord du bâtiment, les jambes dans le vide pour écouter ce que la hunter allait dire.

-Je suis à la recherche de Saphir Alder, 16 ans. Après m'être fait attaquer par une bande de voyous, un jeune homme entre 16 et 18 ans est venue m'aider, un Hunter ? Peut-être. Un des gars que j'ai menacez m'a avoué que ma cible se trouve dans une station de métro, une trappe sera gardée par des mecs. En fait, elle ne sait pas faite kidnapper, mais elle est partie avec le chef des voyous dont il était question plus tôt. Je dois maintenant trouver la ruelle qui mène à la station de métro.


Elle coupa alors le dictaphone, avait t'elle volontairement énoncer des incertitudes sur moi ou avait t'elle déjà oublier ? Bon.. Ce n'était la qu'un détail mais, pour lancer une petite discutions je lui lança d'un air amuser:


-Entre 16 et 18 ans ? Ah ah, c'est vrai que mettre des insertitudes, pour montrer que tu n'en profite pas pour rencontrer des gens fait plus professionnel mais quand même. Sinon, celle sur le hunter tu peux la laisser sa me donne un coter plus mystérieux et plus classe.


Elle ne sembla pas écouter ce que je disais, elle était sans aucun doute très sérieuse lorsqu'il s'agissait du travail, il s'élança alors du toit en direction du sol, et amortit son atterrissage à l'aide de vent. Je la suivis alors, prenant des appuis sur les deux murs des bâtiments qui formaient la ruelle. Je descendais en decinant une trajectoire rappelant le Z. Cela me permis d'atterrir sans me casser quoi que se soit. C'est alors que je dit à Griselda :


-Un métro c'est sa ? Je ne suis pas du coin, est ce que tu sais où ce situe cette endroit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 20

Fiche d'identité
Métier: Lost-Hunter/ Membre de la Brigade Fantôme
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Sam 7 Mai - 16:43


 
"On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"
Griselda De Wynfell & Drinks
-Entre 16 et 18 ans ? Ah ah, c'est vrai que mettre des insertitudes, pour montrer que tu n'en profite pas pour rencontrer des gens fait plus professionnel mais quand même. Sinon, celle sur le hunter tu peux la laisser sa me donne un coter plus mystérieux et plus classe.

Griselda lança un regard mauvais à Drinks, avant de pousser un long soupir. Elle en avait déjà plein les bottes de devoir trouver une gamine qui avait dû regarder beaucoup trop de films romantiques (elle ne voyait pas d'autre raison à une escapade amoureuse avec un gangster), voilà maintenant qu'elle devait se coltiner un gamin qui semblait avoir un excès de confiance en soi injustifiée. Malheureusement pour elle, elle risquait d'avoir besoin de lui et plus vite que prévu.

-Je ne dis pas ça pour vous faire plaisir ou vous provoquer une quelconque réaction. Au moins si jamais vous me faite un sale coup, je me souviendrai très précisément de votre visage et même de votre numéro de carte de Hunter.

La brune, ne cherchait même pas à cacher son mépris pour le jeune homme. Déjà qu'elle détestait quand on discutait avec elle en temps normal, alors quand on la dragouillait, comme Drinks était en train de faire, la m'était hors d'elle. Elle écouta tout de même sa question attentivement :

-Un métro c'est sa ? Je ne suis pas du coin, est ce que tu sais où ce situe cette endroit ?

Griselda tendit une carte de la ville au jeune homme sans lui lancer un regard et elle avança d'un pas assuré dans la ville. Il était à 15 minutes de la station de métro. Elle avança paisiblement à travers les rues, elle jetait des regards méfiants aux passants, plus dans le but de les empêcher d'approcher de leur duo, que pour leur faire vraiment peur.
Une fois devant la station, Griselda fit signe à Drinks de ne pas entrer tout de suite :

-Si jamais l'un des mecs de tout à l'heure à réussi à s'enfuir avant que vous n'arriviez et qu'il a prévenu son groupe, ils vont nous attendre dans les plus brefs délais. Je propose qu'ont les fassent un peu attendre, ça leurs fera du bien et s'ils sont stressées par notre arrivée ils feront encore plus de connerie quand on se pointera.

En attendant, Griselda sortit un paquet de cigarettes de sa besace et un zippo de son soutien-gorge, elle alluma sa clope et tendit son paquet à Drinks :

-Vous en voulez une ?


Elle n'était pas accro à la cigarette, mais cela lui permettait de se détendre et l'apport de nicotine lui permettait de réfléchir plus vite que d'habitude et donc de lui permettre de prévoir les différentes possibilités.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drinks

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 29/04/2016

Fiche d'identité
Métier: Hunter
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Sam 7 Mai - 18:34

Suite à ma question, elle sorta une carte qu'elle me montra. Elle l'avait placer entre elle et moi, je ne pouvais pas voir son visage, c'est comme si elle ne voulait pas me voir, pas m'entendre. Depuis le temps que je parle aux femmes, j'ai pris l'habitude de me prendre ce genre stop. Les femmes intelligentes comme elle ne se font pas avoir par la beauté, il fallait donc que je soit plus ruser qu'elle, que je laisse paraître mon coter intelligent. Car même si on ne le pense pas, je suis une personne cultiver, je m'y connais en nature et j'ai beaucoup de culture générale, je dirais que toutes ces connaissances me viennent de mon enfance, ou j'ai du survivre par mes propres moyens. Apprendre les effets de chaque plantes, apprendre à les différencier à les appelles, pareil pour la faune. 

Cependant, malgré le faite que je ne sois pas que un beau garçon, j'ai vraiment du mal à m'exprimer intelligemment. Je pense trop et je parle trop vite, dans ce genres de discutions, je ne préfère pas m'adresser à la jante féminine mais plutôt à moi même. C'est d'ailleurs l'une des caractéristique des surdoués.

J'enregistra alors dans ma mémoire la carte, j'étais assez mauvais pour m'orienter, je comptait surtout sur elle mais, si nous venions à nous nous séparer, j'arriverai sûrement à la rejoindre. Nous étions alors partis pour un trajet d'environ 15 minutes, à travers la foule. Celle ci s'écartait et nous laissais passer, j'etait derrière Griselda, je la suivais de prêt, elle devait certainement leur lancer un sacrer regarde pour que tous ces passants nous laissent passer comme sa d'un air aussi terrifier. Bon, c'est pas plus mal .. Au moin nous ne perdions pas de temps.

Nous arrivions alors devant la station, je vis un signe de la main de ma collègue, il fallait qu'on se stop. Nous étions alors dehors, camoufler par la foule, personne ne pourrait voir notre arriver. La jeune hunter me regarda alors puis me lança:

-Si jamais l'un des mecs de tout à l'heure à réussi à s'enfuir avant que vous n'arriviez et qu'il a prévenu son groupe, ils vont nous attendre dans les plus brefs délais. Je propose qu'ont les fassent un peu attendre, ça leurs fera du bien et s'ils sont stressées par notre arrivée ils feront encore plus de connerie quand on se pointera.

Tout en me disant sa, elle sorta une paquet de cigarette ainsi que de quoi les allumées. Elle en mis une entre ces deux magnifiques lèvres, et l'alluma. Elle me tenda par la suite le paquet, elle allait sûrement m'en proposer une par politesse:
-Vous en voulez une ?


Suite à sa, je fis un signe de tête de refus pour décliner ce qu'elle venais de me proposer et je dit:


-Non merci, je ne fume pas.. Je ne tient pas ce qu'il y a dedans, mon corp est très fragile à ce niveau la. Et puis, j'aurai mauvaise haleine, je ne voudrai pas vous repousser plus que ce que vous le faisiez.

Je lui lança un sourire de bonne humeur, pourtant, je la voyais concentrer, elle devais réfléchir à un plan. Il y avait pleins de statistiques à prendre en compte, notamment le problème numéro un, la foule. Elle est remplie de milliers d'hommes et femmes innocents, je m'en voudrais si les criminels en blessaient lors de notre assaut. J'essaya alors de compléter sa penser pour l'aider:

-Quand vous dites, "ils vont nous attendre", vous voulez dire ils vont vous attendre. Si je n'était pas la, alors ils ne s'attendront pas à me voir. Le seul problème serai si l'un d'entre eux était un manieur de nen qui ai une capacité pour nous repérer.

Je continua de marcher alors pour m'éloigner d'elle, faire comme si nous ne nous connaissions pas, je pris alors une cigarette, la mis dans ma poche, comme si je lui en avait demander une. Elle rangea par la suite son paquet. Je me mis à un endroit où elle pouvais toujours m'entendre et lire sur mes lèvres:

-La foule est un problème, mais nous pourrions en tirer un avantage pour nous faufiler. De plus ils ne connaissent pas les capacités, vous non lus d'ailleurs, vous venez simplement d'en avoir un aperçut. Je vous propose que vous me disiez comment vous contez vous y prendre avant de passer à l'attaque. De plus, quand vous avez fait votre rapport, vous n'avez pas annoncer l'endroit exacte où elle se trouve, si vous avez des doutes sur moi, dites le moi maintenant et je m'en irais, sinon donnez moi toutes les informations qui nous serons utiles. A vous.

Je plaça alors la paume de ma main droite sur le manche d'un de mes katanas. C'était une position très confortable et je pouvais ainsi réfléchir sans m'épuiser physiquement. J'attendais la réponse de la jeune femme, je devais savoir ce qu'elle en pensait.

De toute façon, si ce ne sont que des gens armes, ce ne sera pas un problème, le seul réel problème serai qu'un d'eux maîtrise le nen, ou même que la fille ne veuille pas les quittées, où venir avec nous. Je la vis tirer sur sa cigarette avant de m'adresser la parole ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 20

Fiche d'identité
Métier: Lost-Hunter/ Membre de la Brigade Fantôme
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Lun 9 Mai - 21:01


 
"On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"
Griselda De Wynfell & Drinks
-Quand vous dites, "ils vont nous attendre", vous voulez dire ils vont vous attendre. Si je n'était pas la, alors ils ne s'attendront pas à me voir. Le seul problème serai si l'un d'entre eux était un manieur de nen qui ai une capacité pour nous repérer. -Il marque une pause et s'éloigna de la brune, elle pouvait uniquement lire sur ses lèvres- La foule est un problème, mais nous pourrions en tirer un avantage pour nous faufiler. De plus ils ne connaissent pas les capacités, vous non lus d'ailleurs, vous venez simplement d'en avoir un aperçut. Je vous propose que vous me disiez comment vous contez vous y prendre avant de passer à l'attaque. De plus, quand vous avez fait votre rapport, vous n'avez pas annoncer l'endroit exacte où elle se trouve, si vous avez des doutes sur moi, dites le moi maintenant et je m'en irais, sinon donnez moi toutes les informations qui nous serons utiles. A vous.



Griselda regarda le jeune homme presque surprise de la logique et de la crédibilité de sa réflexion. Elle le pensait bête à manger du foin, mais il avait fait preuve d'un peu de logique et rien que pour ça elle lui accordait un regard presque nouveau.


-Je fais naturellement bien plus confiance en une personne logique quand un gamin qui m'invite au resto -Elle pris une bouffée de nicotine, puis ferma les yeux durant une demi seconde et elle se lança enfin, en parlant vite mais distinctement- Il y a quatre grandes options : Nous attaquons ensemble, discrètement les mecs à l'entrée, problème : il risque d'y avoir des contrôleurs de nen comme vous l'avez si bien dit. Ensuite qu'on attaque de front ou que l'un de nous fassent diversion pour attirer les autres s'il y a des contrôleurs de nen on est griller. Pareil si on piquent les vêtements des gardes à l'entrée. Donc je vous propose l'initiative où l'on aura le moins de surprise : nous laissez attraper par les gardes de l'entrée et en espérant que leur chef nous veuillent vivants, ils nous mèneront directement à lui et donc à ma cible. Ensuite vous utilisez votre pouvoir pour assommer tout le monde, on chope la gamine et comme dans ce genre de planque il y a toujours une sortie par derrière on décampe rapidement.


Elle écrasa sa cigarette de la pointe de sa botte puis lança un petit sourire à Drinks.


-Je vous laisse réfléchir, je vais jeter un coup d'oeil pour voir le nombre de gars qui gardent l'entrée, j'en est pour 5 minutes.


Griselda s'engouffra alors dans la station de métro en remontant sa capuche sur sa tête afin de masquer son visage.


Même s'ils ne savent sûrement pas à quoi je ressemble on est jamais trop prudente.


En se fondant dans la foule, elle parvint rapidement à atteindre de vue une sorte de petite trappe avec deux gars assis dessus. Pas besoin d'être un génie pour comprendre que c'était la fameuse planque en question. Sans attendre plus longtemps elle décampa et rejoignit Drinks dehors :


-Deux gars, un jeu d'enfant si ça tourne mal.





Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drinks

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 29/04/2016

Fiche d'identité
Métier: Hunter
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Sam 14 Mai - 12:45

La foule nous entourait toujours, on en était entourer, j'attendais sa réponse. J'allais exécuter son plan, de toute façon il le fallait, je lui ai déjà dit que je devais l'aider. Elle me lança un regard que je connaissais bien mais qu'elle ne m'avait pas lancer jusqu'à maintenant. Faut vraiment qu'elle me fasse sa maintenant ... Elle me lança alors:

-Je fais naturellement bien plus confiance en une personne logique quand un gamin qui m'invite au resto.


Elle ferma les yeux, tira sur sa cigarette... Moi un gamin ? Bon, je laisse passer pour cette fois, faut avouer que je m'y suis mal pris avec elle, trop tard de toute façon, j'aurai d'autres occasions, comme toujours. Elle repris alors, en parlant bien plus rapidement:


-Il y a quatre grandes options : Nous attaquons ensemble, discrètement les mecs à l'entrée, problème : il risque d'y avoir des contrôleurs de nen comme vous l'avez si bien dit. Ensuite qu'on attaque de front ou que l'un de nous fassent diversion pour attirer les autres s'il y a des contrôleurs de nen on est griller. Pareil si on piquent les vêtements des gardes à l'entrée. Donc je vous propose l'initiative où l'on aura le moins de surprise : nous laissez attraper par les gardes de l'entrée et en espérant que leur chef nous veuillent vivants, ils nous mèneront directement à lui et donc à ma cible. Ensuite vous utilisez votre pouvoir pour assommer tout le monde, on chope la gamine et comme dans ce genre de planque il y a toujours une sortie par derrière on décampe rapidement.


Elle laissa tomber sa cigarette, qu'elle écrasa au sol. Elle la ramassa même pas, il y avait un cendrier juste à l'entrée, comme à toutes les gares, au pire une de plus sa ne changera rien j'imagine.


-Je vous laisse réfléchir, je vais jeter un coup d'oeil pour voir le nombre de gars qui gardent l'entrée, j'en est pour 5 minutes.



Elle mis sa capuche sur sa tête et disparu dans la foule, je ne la voyais plus. Elle doit être sur ces gardes ont ne sais jamais, il se pourrait qu'ils nous aient déjà repérer. Bon, je vais rester à l'écart, si jamais elle se fait avoir, je pourrai au moin aller la secourir. Je resta alors à la même place en attendant des nouvelles. Quelques minutes plus tard à peine elle revint, je poussa un souffle de soulagement, même si je ne la connaissais pas bien, je n'avais pas envie qu'il lui arrive malheur. Je crois que j'ai découvert mon premier point faible, les femmes..


-Deux gars, un jeu d'enfant si ça tourne mal.



Mouaip, elle n'avait pas remarquer que m'a technique de tout à l'heure m'épuise beaucoup, je ressent aussi les effets de la technique. Heureusement pour moi, je suis bon comédien, j'avais réussis à cacher ma fatigue, je ne pourrai pas utiliser la même technique tout de suite, heureusement pour moi que mon nen ne se base pas sur celle ci. J'ai d'autres cartes en mains, certe elles seront moin efficaces et ont prendra plus de risque, mais à nous deux ont devrai pouvoir réussir. 


-Bien, allons y, mais avant tout, je doit te dire que pour réutiliser la même technique de tout à l'heure, il faudra attendre encore un peu. Mais ne t'inquiète pas, je te réserve encore d'autres surprises..


Il fallait être un peu mystérieux d'après mon expérience avec les femmes, tout leur dévoiler d'un coup sa ne fonctionne jamais, il faut leur donner envie de nous connaître. Je repris alors avec:


-Ouvre la marche, je te couvre, juste, si tu pense que se laisser capturer est la bonne option, réfléchie bien sûr sa, car je ne pense pas pouvoir tous les assommer d'un coup comme tout à l'heure. Il faudrait donc peut être envisager la manière forte.


Ma main droit agrippa alors un des manches de les katanas, je devais être prêts à les dégainer, dans mon habitude, je ne tue pas, mais parfois il le faut pour mener à bien une mission. J'attendais alors la réaction de la jolie femme que j'aidais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 20

Fiche d'identité
Métier: Lost-Hunter/ Membre de la Brigade Fantôme
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Jeu 19 Mai - 11:02


 
"On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"
Griselda De Wynfell & Drinks
-Bien, allons y, mais avant tout, je doit te dire que pour réutiliser la même technique de tout à l'heure, il faudra attendre encore un peu. Mais ne t'inquiète pas, je te réserve encore d'autres surprises.. Ouvre la marche, je te couvre, juste, si tu pense que se laisser capturer est la bonne option, réfléchie bien sûr sa, car je ne pense pas pouvoir tous les assommer d'un coup comme tout à l'heure. Il faudrait donc peut être envisager la manière forte.
Quand, tout à l'heure, le jeune homme avait fait une réflexion logique et intelligente qui lui avait valu de remonter dans son estime... Estime qui retomba plus bas qu'avant après ce qu'il venait de dire. Elle s'approcha de lui, rapidement, de manière agressive et elle se pointa devant lui, à moins de 2 cm de son visage :

-Je sais pertinemment que ton pouvoir n'est pas utilisable à l'infini, merci ! De plus, si t'a des pouvoirs en stock ne les utilisent pas, je ne les connais pas et je ne les ai pas pris en compte dans le plan. -Elle pointa son doigt sur son torse- Et je ne suis pas une petite fleur qu'on protège ! Pas besoin de toi pour survivre, j'ai été dans des situations beaucoup plus compliquée seule. Donc Playboy, arrête ton numéro de gros bras ! -Griselda commença à s'éloigner, mais fit demi-tour au dernier moment- Et si jamais tu tues quelqu'un, ou que tu blesses quelqu'un gravement, je te retrouverai et te traînerai devant la justice, je suis bien claire ?!

Elle s'éloigna de lui, furax, et fonça dans le métro sans faire attention s'il la suivait ou pas.

Non mais franchement ! Pour quoi il se prend celui-là ?! Le sauveur des demoiselles ?! Je déteste ce genre de connard !

Et dire qu'elle avait failli le considérer comme une personne intelligente, ce n'était qu'un gamin trop sûr de sa force qui risquait de tomber de haut le jour où il serait en face d'un ennemi qui ne rigolerait pas.
Elle s'appuya contre le mur, près de la planque des voyous. La brune était cachée de façon à pouvoir les voir sans être vu d'eux, ainsi elle épiait tout leur fait et gestes en faisant attention à ne pas attirer l'attention sur elle.
Griselda attendit que les hommes s'éloignent de la planque pour foncer vers la trappe. Évidemment, elle prit bien son temps pour l'ouvrir, tant et si bien que les gars rappliquèrent vers elle en courant :

-TES QUI TOI ?! DEGAGE DE LA !

La Lost Hunter se releva et leur montra sa carte de Hunter. En même temps qu'elle faisait son geste elle priait pour que son plan fonctionne et que les deux gorilles qui servaient de gardes soient aussi stupides qu'ils en avaient l'air :

-Je suis Griselda DeWynfell, Lost Hunter, je viens chercher Saphir Alder !


Les mecs se regardèrent et sautèrent sur elle afin de l'immobiliser. Griselda se débattit sauvagement dans la mêlée afin de faire au mieux croire à sa petite comédie.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drinks

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 29/04/2016

Fiche d'identité
Métier: Hunter
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Dim 22 Mai - 23:29

Suite à ma phrase préventive elle s'avance ai brusquement de moi, son visage était si proche, non c'est pas possible, elle va quand même pas m'embrasser dans une telle situation ni après ce que je viens de lui dire, non ce n'est pas ce genre de fille..


Dans ma tête j'imaginais tous les scénarios possibles, du moin, tous les scénarios qui m'arrangeaient, je me voyais déjà l'embrasser, finir cette mission et peu être la soirée avec elle. Je me félicitais déjà de ma prouesse face à une tel femme. Une femme de caractère, qui ne se laisse pas faire et qui repousse tous les abrutis qui croisent son chemin. Pourtant cela m'étonnais fort, je venais de dire quelque chose qui aurait dû la stopper mais.. 


-Je sais pertinemment que ton pouvoir n'est pas utilisable à l'infini, merci ! De plus, si t'a des pouvoirs en stock ne les utilisent pas, je ne les connais pas et je ne les ai pas pris en compte dans le plan.


Ok. C'était peu être mieux ainsi, je préfère prendre mon temps, pas trop bien sur mais suffisamment. Si quelque chose se serai passer, je n'aurai plus été concentré sur la tâche principale et elle non plus, enfin, je crois, mais cela ne sert à rien que je me tracasse pour si peu puisque ce ne serai jamais arriver. Pourquoi penser à des situations impossibles. Je ne sais pas.

Elle pointa alors son doit, fin, élégant, vers moi, en direction de mon torse, pointant directement vers mon cœur. En gros, si je fais un faux pas, elle me flingue, c'est une des interprétations possibles, l'autre, c'est que mon cœur est à elle, elle ne le sais peu être pas mais elle est peu être tomber sous mon charme. J'ai déjà croiser des filles comme sa, s'énervant pour rien, ne voulant pas avouer leur erreurs. Elles doivent toujours avoirs un pas d'avance et moi, en tant que gentleman, je doit faire semblant d'être à la ramasse en lui montrant que je suis devant. Compliquer, mais pourtant on le fait tous. On fait les cretins mais c'est pour leur faire plaisir. Enfin, ici c'est different, je suis sur un pied d'égalité avec elle, elle est peu être même devant, pour de vrai.

-Et je ne suis pas une petite fleur qu'on protège ! Pas besoin de toi pour survivre, j'ai été dans des situations beaucoup plus compliquée seule. Donc Playboy, arrête ton numéro de gros bras !


Peu être.. Mais si je ne t'avais pas sauver tu ne serai peu être plus de se monde qui sais.. Bon, tant pis, je ne vais pas me lancer dans ce genres de débats interminables, c'est plus intelligent de ne rien dire et de laisser passer. Surtout qu'elle me fait un peu peur, et puis, tant mieu si elle est comme sa, elle est remonter à bloc, motiver, et tout sa. Elle est dans les meilleures conditions possibles pour cette mission, c'est à dire qu'elle se donnera au mieu pour ne pas paraître ridicule devant moi ni me laisser la devancer. Enfin, je pense. On verra. 


Elle s'éloigna alors de moi, commençant à avancer, se stoppa à quelques mètres, la foule la contournait, elle devait faire peur à voir, enfin, si on ne savait pas pourquoi elle était dans cette état, puis se retourna. Elle me lança un regard noir, et me dit très distinctement:


-Et si jamais tu tues quelqu'un, ou que tu blesses quelqu'un gravement, je te retrouverai et te traînerai devant la justice, je suis bien claire ?!


Elle lit dans mes penser ou quoi ? Elle devient de plus en plus flipante, bon, je garde mon calme, il ne vaut mieu pas que je réponde. Enfin bon, ce n'est pas sa qui va me faire reculer, elle l'aurai peu être oublier mais je suis Hunter, ce qui me donne le droit de tuer sans être hors la loi. Du moin, tant qu'il n'y a pas de plainte. Et si vraiment elle porte plainte j'ai l'argument qui jouera dans ma faveur, nous sommes en missions, et pour ne pas salir l'image des hunters je suis autoriser à utiliser toutes les moyens pour réussir une mission. Vous imaginez vous si les hunters rataient toutes leurs mission ? Leur image en prendrai un coup et toute l'économie s'effondrerai mais MADAME ne veut pas comprendre ce genres de chose.. C'est bien les lost Hunter sa.. Je ne les comprendraient jamais.


Suite à sa, elle s'éloigna, elle avançait rapidement dans la foule qui la laisser passer, ils avaient tous peur d'elle, il faut dire que je les comprenais, je me serai sans doute écarter si je ne savais pas. Cette masse vivante se refermais directement derrière elle, m'empêchant de progresser. Sa y est, je l'ai perdu.. C'est malin sa, a jouer l'enfant capricieuse elle ne m'a même pas attendue.. Bon, qu'est ce que je fais ? Je la laisse toute seul ou je continue.. J'étais à l'arrêts, j'hésitais vraiment, peu être qu'elle aussi s'était arrêter, elle regrettais peu être, elle m'attendais sûrement. Bon, je n'ai jamais poser de lapin de ma vie, ce n'est pas aujourd'hui que j'allais commencer, je repris alors mon chemin, me faufilant dans cette forêts épaisse. J'étais un aventurier, à la recherche de quelque chose, à vrai dire un chose que tout le monde connais mais que personne n'a jamais vu, j'avançais encore, je progressais vite maintenant, je m'étais peu être perdu, j'étais peu être maintenant trop loin je ne savais pas. Je longeais alors le mur en espérant tomber sur quelque chose, comme par exemple ce trou la bas dans le mur... Oui ! J'ai trouver !

J'approchai alors, une trappe semblais manquer à cette emplacement, j'étais dos au mur, l'ouverture étais juste à coter de moi, je pencha alors discrètement la tête pour observer se qu'il s'y passais.

Oh mon dieu, elle l'a vraiment fait, cette gonzesse est timbrer, elle se laisse vraiment taper dessus. Je n'eu pas le temps de réagir que s'en était finit, elle avait obtenu ce qu'elle voulait, ils l'avaient chacuns pris par un bras, et l'emmenaient quelque part, je ne savais pas où. 

Bon, il faut que je les suivent, mais je ne doit pas me faire repérer, sinon je risquerai de compromettre son plan et elle risquerai de ne pas apprécier le mien. Foncer dans le tas et tuer celui qui se mettrai en fasse de nous. Ou alors, j'aurai plus simple, mais bon, je ne doit pas y penser, je doit les suivre.

Une aura sembla m'entourer une nouvelle foie, la même que la première, je me faufila par le trou, atterrissant sans faire aucun bruit, curieux pour quelqu'un portant six sabres, c'est sûr, mais c'est l'un des nombreux avantages que possède mon nen. Je m'étais alors alléger moi, et tout ce que je portais, je me déplaçais alors, comme une proies, rapide, agile, et tapis dans l'ombre. Je me déplaçais d'une légèreté sans égale, j'observais la scène, attendant le meilleur moment pour surgir. Mais, une chose me différenciais de ces bêtes sauvages, j'étais doter d'une conscience, ou du moin, ce qui y ressemblais. Je n'allais donc pas attaquer, j'allais simplement observer avant de prendre une de décision. Je lui viendrai alors en aide si cela viendrai à mal tourner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 20

Fiche d'identité
Métier: Lost-Hunter/ Membre de la Brigade Fantôme
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Jeu 26 Mai - 10:34


 
"On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"
Griselda De Wynfell & Drinks
Griselda se laissa tabasser au sol, non sans donner quelques coups bien placés à ses adversaires, puis il la chopère par les bras et la tira au sol.
Direction leurs boss -Un léger sourire s'étira sur les lèvres de la Lost-Hunter quand elle pénétra dans le Q.G des voyous- Bande d'incapable.


Certains saluaient leurs amis qui semblaient plus fiers que jamais d'avoir attrapé la Hunter qui les agaçaient depuis un petit moment. Plusieurs types lui lancèrent des regards, tantôt agressif, tantôt moqueur, tantôt lubrique. Elle n'osait même pas imaginer ce qu'il devait faire à leurs ennemis que leur chef ne voulait pas voir personnellement. Cette simple idée lui arracha un frisson de dégoût, se faire passer dessus par des salopards, pustuleux et édentés, très peu pour elle (et sûrement pour toute personne saine d'esprit).
Elle détestait être autant en situation d'impuissance mais elle n'avait pas le choix, parfois mettre son honneur de côté permettait de sauver des vies... Certes, des vies d'enflures mais une vie est une vie.

Soudain une étrange impression la sortie de ses propres pensées, une puissance qu'elle connaissait bien, trop bien même.

Oh non, merde ! Pourquoi il m'a suivi ?! Il va tout faire merder cet abruti !

Elle fit claquer sa langue sur son palais, un tic nerveux qui ressort parfois en cas de contrariété, si jamais il y avait un contrôleur de nen dans les parages, sa « couverture » était cuite.

En plus avec cette saloperie d'aura qui l'entoure même un débutant en nen pourrait le repérer ! Pourquoi sens t-il obliger de trop en faire ?!

Griselda commença à gigoter en espérant attirer l'attention de tout le monde (et donc d'un prétendu contrôleur de nen) sur elle, mais elle ne récoltât qu'un coup de pied et un « calme toi, connasse ! » comme on les aime.
Soudain, un type releva la tête, il semblait plus âgé que les autres, une petite quarantaine, il avait une petite moustache et un début de calvitie mais ce qui inquiéta le plus Griselda c'est qu'il regardait tout autour de lui.

Oh non.....

L'homme ouvrit grand les yeux et hurla :

-La fille n'est pas seule c'est un piège ! Y'a un contrôleur de nen dans l'ombre !

Comme-ci il s'adressait à elle la brune se releva, tirant de toutes ses forces sur ses bras et ses jambes et réussit sans grandes difficultés à se dégager. Un fois debout, elle créa rapidement deux énormes bourrasques qui envoyèrent valdinguer dans la pièce les types qui la tenaient. La bourrasque avait retiré sa veste révélant des épaules et des bras musclés, elle était bien plus baraquée que la moyenne des femmes sportives. Sans lâcher ses proies, elle les envoya frapper leurs collègues en les poussant avec de violente bourrasques en faisant toujours attention à ne toucher personne avec son nen. Elle entendit alors un pistolet ce charger et elle créa autour d'elle un bouclier en vent qui détourna la balle qui vint se loger (avec un petit coup de main) dans la jambe d'un homme qui lui courait dessus machette en main. Il s'écrasa sur le sol dans un râle de douleur, ce qui surprit l'homme au pistolet et qui permit à Griselda de lui donner un violent coup de poing dans la mâchoire afin de le mettre hors-jeu.
Il n'y avait plus grand monde debout dans la salle, hormis le fameux contrôleur de nen. La jeune femme lui adressa un sourire moqueur :

-Hey Papy ! Je te promets de rien te faire si tu dégages d'ici rapidement et je ne te raconterai même pas le dernier épisode de ta vieille série de flics ! – Elle lâcha un petit rire – enfin rapidement aussi vite que tu peux et si ta hanche te le permet je voudrais pas que tu me fasses un AVC !

L'homme devint rouge de colère et fut sur Griselda en un clin d’œil et il lui donna un violent coup de pied dans le ventre. Elle se plia en deux sous l'impact et cracha du sang, un rappel sympathique des coups qu'elle c'était pris quelques minutes plus tôt. En se relevant elle donna un coup de boule dans la mâchoire de l'homme qui recula de plusieurs pas en arrière. Elle haussa le ton sans lâcher son adversaire des yeux :

-Si tu veux sortir et jouer les héros c'est le moment !


Elle n'aimait pas avoir tort et changer d'avis comme ça, mais quand elle avait besoin de lui, elle avait besoin de lui. Pas qu'elle n'aurait pas pu battre l'homme seule mais elle voulait conserver des forces pour ramener la gamine chez elle. Elle risquait d'être du genre rebelle, surtout si elle est éprise du connard en chef.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drinks

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 29/04/2016

Fiche d'identité
Métier: Hunter
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Dim 5 Juin - 12:27

Bien, maintenant que les plus expérimentés m'ont repères, je n'ai plus qu'à attendre avant qu'on puisse s'amuser un peu. Quel idiote, si nous serions venus ici en fonçant dans le tas elle n'aurait pas pris de tels coups inutiles. Quel gâchis pour un si beau corp. Par contre ces types sont vraiment des enflures de lui faire subir sa... De toute façon, si l'un d'entre eux maîtrise le nen et qu'il a un bon niveau, il attendra encore un peu avant d'attaquer, sauf si il a réellement confiance en ces capacités. Griselda doit vraiment ce demander ce que je viens de faire à gigoter comme elle le fait. Mais ne t'inquiète pas.. Sa ne présente aucun risque, si ils auraient voulut te tuer, ils l'auraient déjà fait et puis, tu peux très bien t'en sortir toute seul pour le moment, attends un peu, j'interviendrai si la situation se corse.

Un homme, plus âgée que les autres se releva, il regarda en ma direction, enfin, il m'avait repérer.. Même cette hunter avait réagis bien avant lui, après, il n'est peu être pas senseur... Il possèderait donc un autre don, de toute façon les senseur ne sont pas intéressants à combattes, c'est donc mieu ainsi. Le vieille homme s'ecria alors:

-La fille n'est pas seule c'est un piège !

La jeune femme se releva sans aucune difficulté, comme prévue, elle n'avait pas besoin de mon aide pour le moment, les deux personnes qui la tenaient fûrent secouer par une bourrasque de vent qu'elle envoya, la veste qu'avait la jeune femme dévoila ces épaules musclées, elles paraissaient être sculpter dans du marbre. Elle envoya par la suite les deux hommes qu'elle tenais sur leurs collègues. Un bruit résonna, c'était un coup de feu.. Pour le coup, ce n'était pas prévue, mais je ne pense pas que sa puisse poser un problème pour elle. Effectivement, elle dévia la balle qui vena se loger dans la jambe d'un type armer courant sur elle. Elle se déchaîna encore pendant quelques bonnes secondes, l'intensité des cris des hommes s'intensifiait. Il ne restait alors plus que le vieu. Les choses sérieuses allaient commencer.

-Hey Papy ! Je te promets de rien te faire si tu dégages d'ici rapidement et je ne te raconterai même pas le dernier épisode de ta vieille série de flics ! Enfin rapidement aussi vite que tu peux et si ta hanche te le permet je voudrais pas que tu me fasses un AVC ! 

L'homme apparu devant elle, elle a été  peu être un peu trop prétentieuse, il lui décrocha un coup de pied, son talon s'enfonça dans le ventre de la jeune femme, qui se plia donc sur elle même. En se redressant, l'arrière de sa tête, là où se trouve la plupart des régions du cerveau associer à la vision, percuta la mâchoire du vieu, qui recula alors de quelques pas. Bien jouer de sa part, les coups au menton bien placés comme celui ci sonne l'adversaire pendant un petit instant. Elle me lança alors:

-Si tu veux sortir et jouer les héros c'est le moment !

Sérieux ? Elle veut que je vienne maintenant, quand le spectacle deviens intéressant.. Bon, j'ai compris, je vais lui donner un coup de pousse. J'attrapa alors de ma main droite le manche d'un katana, le sortit de son étui. Je me décala alors rapidement sur le coter, glissant sur le sol, et lança en directions du mollet du vieu mon katana, mon aura réduit alors l'effet de la gravité de tous corps sur le katana qui n'étais casiment plus soumis à cette loi physique. Le jet était alors d'une rapidité difficilement faisable sans ce genre de techniques, lorsque le katana quitta mon champ d'action, il fut de nouveau soumis à la gravité mais n'en perdait pas pour autant sa vitesse, il approchait alors de l'homme pour venir alors le transpercer au niveau du mollet ?

Je n'attendis pas la réponse, je me mis alors à les contourner suite à mon lancer, ils ne connaissaient pas ma position exacte, je pris alors appuis sur le mur que je longeais pour venir me propulser en leurs direction, mon poid était toujours alléger, je tendis alors ma jambe qui le pointait. Le talons de mon pied gauche allait bientôt s'abatte sur sa joue droite ?

Bien, si il me contre il risque de se faire transpercer, de plus, nous sommes deux contre lui, il ne fait pas le poid. Je vois déjà Griselda me gueuler dessus après que tout sa soit finit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 20

Fiche d'identité
Métier: Lost-Hunter/ Membre de la Brigade Fantôme
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Mer 8 Juin - 12:06


 
"On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"
Griselda De Wynfell & Drinks
Griselda lança un regard légèrement paniqué au Drinks quand elle vit le katana foncer sur le mec (et donc par extension, sur elle) suivit de près par Drinks lui même. Par réflexe, elle se recula de quelques pas. Mais au moment de faire son troisième pas, elle sentit son corps quitter le sol. L'homme était en train de concentrer son pouvoir sur la salle.


Un pouvoir de lévitation ! La merde qu'elle chiasse !


En un instant, tout les objets et les personnes de la salle s'envolèrent, Drinks et ses katanas compris.
La brune était en train de chercher une solution quand les katanas et les autres objets tranchants foncés sur elle et Drinks. Il lui était impossible de bouger mais elle semblait pouvoir encore contrôler le nen. Et c'est sans hésité qu'elle utilisa son pouvoir sur l'homme qui les a agresser. Ses yeux devinrent entièrement blancs et brillants et elle posa son regard sur leurs ennemi. Elle se concentra sur sa gorge afin de lui retirer l'air qu'il avait dans son corps.


Je déteste faire ça, mais pas le choix, je lui retire juste ce qu'il faut pour qu'il perde conscience. Allez ! Courage Griselda !

Soudain l'homme, écarquillas grands les yeux et, relâchant toutes emprises qu'il avait avec son nen, posa ses mains autour de son cou comme pour empêcher l'air de s'en échapper.
Tout les objets tombèrent alors sur le sol dans un fracas assourdissant. Mais quand le dos de Griselda heurta le sol, elle lâcha un cri de douleurs et relâcha son emprise sur l'homme. Au même instant l'homme pris une énorme goulée d'air et lança un regard agressive vers cette dernière.

Toujours au sol, elle lança un regard paniqué à l'homme et sans réfléchir elle balança son bras vers lui et une énorme bourrasque vint le cueillir et le fracasser contre un mur.
Elle regarda l'homme au sol, qui semblait toujours respirer. Griselda se releva doucement, esquissant une grimace de douleurs a chacun de ses mouvements. Elle se dirigea doucement vers Drinks et le regarda :


-Je sais pas si je doit te défoncer ou te remercier -elle lui adressa un sourire fatigué- mais on va dire que je passe pour cette fois, merci de ton aide.

Elle regarda la porte fermer qui était en face d'eux et tout en s'étirant le dos elle lança à Drinks :




-De souvenir, dans ce genre de planque c'est là dedans que se planque la raclure qui leurs sert de Chef, tu viens avec moi ou tu préfère rentrer chez toi ?


Code by Joy

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drinks

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 29/04/2016

Fiche d'identité
Métier: Hunter
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Sam 16 Juil - 17:22

J'arrivais maintenant bientôt à la hauteur de l'homme quand je semblais me décoller du sol, pourtant je n'avais pas activer mes capacités. Je ne pris pas longtemps avant de comprendre que cette technique venais du vieille homme. Mon sabre s'envolait lui aussi, comme tout ce qui nous entourait, je pensais déjà m'alourdir pour contre attaquer par surprise mais Griselda pris les devants, ces yeux devinrent scintillants puis il s'attrapait son cou comme s'il s'étouffait ou suffocait. Il s'écroulait par la suite au sol, et nous aussi par la même occasion. Je n'avais pas compris ce qui c'était passer, je savais juste que c'était la jeune femme qui en était l'origine. 

"Cette fille ce demaine trop, elle aurait pu me laisser faire un peu.. Si sa continue elle va s'effondrer la pauvre."

En retombant, on se fracassais sur le sol, j'entendu un léger cri de la part de Griselda, un cri de douleur. Elle devait certainement commencer à s'affaiblir à force d'utiliser son nen. J'ai vraiment l'impression qu'elle oublit ma présence des fois. Je ne sais pas si c'est parce qu'elle veut me prouver quelque chose mais cette idiote risque de perdre beaucoup.

Elle lançais ensuite un regard menaçant à l'homme avant de l'envoyer valser contre un mur, l'ayant sûrement briser quelques os.

"C'est elle qui vient me faire la morale après une telle violence ? Le pauvre gars, je suis sur qu'il aurait préférer qu'on le tue plutôt qu'on le ridiculise.."

-Je sais pas si je doit te défoncer ou te remercier. Elle me lançais un sourire avant de reprendre: mais on va dire que je passe pour cette fois, merci de ton aide.

Elle appelle sa de l'aide ? Elle ne m'a rien laisser faire. Bon, le mal est fait de toute façon, mais ce n'est pas terminer, il nous reste encore quelque chose à faire.

-De souvenir, dans ce genre de planque c'est là dedans que se planque la raclure qui leurs sert de Chef, tu viens avec moi ou tu préfère rentrer chez toi ?

Elle plaisante ? Elle compte vraiment ce le faire tout seul.. On a failli y passer avec un sous fifre et elle compte vraiment y aller seule. Bien sûre que je ne peux pas la laisser la, non mais pour qui elle me prends.

-Je t'accompagne, je ne pourrai jamais laisser une si belle femme dans les bras d'un telle pervers, les gars comme lui je les connais bien, et on ne sait pas ce qu'il serait capable de te faire endurer..

Je m'abaissais au sol pour ramasser le sabre que j'avais fait tomber, l'empoignant de ma main droite. J'étais prêt à pénétrer de l'autre côté du mur. Je n'attendais plus que l'ordre de Griselda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griselda DeWynfell
Lost Hunter Créancière Fan N°1 de Phinks
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 03/05/2016
Age : 20

Fiche d'identité
Métier: Lost-Hunter/ Membre de la Brigade Fantôme
Jenis: 100
Armes/Capacité:

MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   Jeu 21 Juil - 9:14


 
"On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"
Griselda De Wynfell & Drinks
-Je t'accompagne, je ne pourrai jamais laisser une si belle femme dans les bras d'un telle pervers, les gars comme lui je les connais bien, et on ne sait pas ce qu'il serait capable de te faire endurer..

Franchement, comme ci ce genre de gars pouvait lui faire quoi que ce soit. Mais son inquiétude était compréhensible et elle commençait à bien cerner Drinks. Ce qui l’arrangeait grandement, au cas où.
Après cette rapide réflexion elle lança un regard en coin à Drinks et s'étira afin de tenter de faire passer la douleur lancinante qui lui tuait le dos et lui scindait la tête en deux :

-Combien de fois je vais devoir te dire que je n'ai pas besoin d'être protégée ? J'ai vécu 20 ans sans toi et la mission qu'on est en train de faire n'est largement pas la plus difficile que j'ai eu à faire et d'habitude je travaille toujours seule. Occupes-toi de protéger ta vie et je m'occupe de la mienne. Ce qu'il peut vouloir me faire, il peut te le faire à toi aussi.

Après avoir fait craquer une bonne partie des os de son corps, elle s'approcha de l'homme qu'elle venait d’assommer et vérifia son pouls. Elle ne mit pas longtemps à le trouver, ce qui la rassura quant à la survie de cet homme. La brune récupéra ensuite sa veste, qu'elle enfila rapidement puis elle se dirigea vers la porte close et lança un regard à Drinks :

-Je vais l'ouvrir, quoiqu'il arrive laisse-moi parler d'abord, je suis sûre qu'on leurs a fait peur, avec un peu de chance ils rendront la fille sans faire d'histoire.

Elle poussa la porte et se retrouva sans surprise face à la fille de la photo et un homme. Pas vieux, dans les 20-25 ans sans doutes. Les cheveux noirs, court, le visage carré, une barbe mal rasée, les joues creusées et les yeux d'un noir profond Il lui lançait un regard mauvais et prit la parole :

-Vous avez attaqué mes hommes, ridiculisez mes hommes, pour récupérer une fille?-Il regarda la fameuse Saphir et lui passa un bras autour de la taille pour l'approcher de lui- Elle ne veut pas venir avec vous ! Je l'aime et elle m'aime aussi, ses parents ne veulent pas comprendre ça ! Je la protégerais !

La fille ce serra contre son petit copain et haussa le ton elle aussi :

-Dite à mes parents que je ne veux plus les voir ! J'ai le droit de vivre ma vie avec qui je veux ! Quoi qu'ils en disent !

Griselda haussa un sourcil et lança un regard moqueur à la jeune Saphir :

-C'est trop bête si tu avais envoyé un message à tes parents on n'en serait pas là aujourd'hui. Mais le fait est que je dois te ramener et qu'importe la raison de ton départ. Donc soit tu viens avec moi maintenant, soit je casse les genoux de ton play boy et te tire de force jusque chez toi !

Un air de surprise passa sur le visage du chef de la bande et il s'avança pour répondre mais avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit la jeune Saphir s'était détaché de son emprise pour s'approcher comme une furie de Griselda. Elle se trouvait maintenant à quelques centimètres d'elle :

-Tu ne toucheras à personne ! Je ne viendrait pas avec toi et Kayl (c'était donc le nom de ce type, songea Griselda) n'aura absolument rien ! Et puis tu compte faire quoi avec ton coéquipier ?! -Elle pointa du doigt Drinks- Vous n'arrivez pas à comprendre qu'une fille puisse décider de sa vie elle-même ? J'ai le droit d'être amoureuse de lui, non ?!

La Lost-Hunter attrapa Saphir par le poignet et l'immobilisa sur le sol, puis elle lança un regard moqueur au fameux Kayl :

-Qu'elle protection mon ami, je suis impressionnée.
-Elle se releva avec Saphir, la bloquant toujours contre elle – Maintenant que vous avez fini de vous dire des mots d'amours, elle va rentrer chez elle, tu vas faire....Je sais pas quoi, finir en taule peut-être et mon ami et moi on va partir tranquillement, on est tous contents ?

La brune n'était pas folle, elle savait bien comment ça allait finir, mais elle espérait tout de même un éclair de lucidité de la part des gens de la salle. 
Sous le regard plein de haine et de tristesse de Kayl elle comprit que c'était mort. Il siffla de toutes ses forces dans ses doigts et des types déboulèrent de cachettes. Chacun avec une arme et visiblement pas content du tout.
Griselda resserra sa prise sur Saphir et respira doucement. 

Ils sont 5 sans compter le chef et aucun d'eux n'a l'air de contrôler le nen, c'est jouable ! 
Code by Joy


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"On rencontre toujours pleins de personnes dans les ruelles, mais jamais celle qu'on cherche !"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans les ruelles sombres[Topic privé]
» Coffres sertis, maudits.
» fusarbalete assemblée, munitions dans la bourse mais ne peux pas tirer!! help!!!
» Applications ( Android et iphone)
» cherche personnes dans le 77 pour match et echange de joueur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter x Hunter Unlimited :: Ruelles sombres-
Sauter vers: